Le roi appelle à favoriser l'émergence d'une classe moyenne rurale

Le roi appelle à favoriser l'émergence d'une classe moyenne rurale

Dans son discours, le roi Mohammed VI a mis l'accent sur le secteur agricole. Secteur qui peut être pourvoyeur d'emplois plus performant et un instrument plus efficace pour assurer de meilleures conditions de vie et d'établissement en milieu rural.

Le discours royal marquant l'ouverture du Parlement fera date. C'est ce qu'affirme le quotidien Aujourd'hui le Maroc dans son édition du 15 octobre.

Le discours a annoncé la couleur dès le départ, accordant un intérêt particulier à l'agriculture. «Le secteur agricole peut être un pourvoyeur d'emplois plus performant et un instrument plus efficace pour assurer les meilleures conditions de vie et d'établissement en milieu rural. Voilà pourquoi nous appelons à une consolidation des acquis réalisés dans le domaine agricole et à la création de nouvelles activités génératrices d'emplois et de revenus, notamment en faveur des jeunes en milieu rural», a indiqué le souverain.

Et de poursuivre: «Notre finalité est de favoriser l'émergence d'une classe moyenne agricole, d'en consolider l'ossature pour qu'en définitive, elle puisse exercer sa double vocation de facteur d'équilibre et de levier pour le développement socio-économique, à l'image de la classe moyenne urbaine et du rôle clé qui lui est dévolu.»

La productivité et les formes de groupements dans le domaine étaient également présentes dans le discours royal. «Nous avons conscience du morcellement croissant des terres agricoles et de son corollaire immédiat, la faible productivité. Nous savons aussi que l'attachement des jeunes à la valorisation de leur terre reste tributaire des opportunités d'emploi qui leur sont offertes. Aussi, nous orientons le gouvernement pour qu'il mette au point des dispositifs innovants propres à inciter les agriculteurs à adhérer davantage à des coopératives et groupements agricoles produtifs, à suivre des formations en matière agricole», a jouté le souverain, appelant par la même occasion à «ce que soit renfordé et facilité l'accès des investisseurs au foncier, qu'il s'agisse de particuliers ou d'entreprises». Pour le souverain, «cette mesure est de nature à fovoriser la création d'emplois, à préserver la vocation agricole des terres concernées.»

Le 14 octobre 2018

Source Web : Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation

ONU : Le Maroc en force à New York

ONU : Le Maroc en force à New York

Nasser Bourita multiplie les rencontres avec les diplomates étrangers «Beaucoup reste à faire pour atteindre la paix en Afrique, mais nous disposons toute...