Privatisation de l’ONCF: le gouvernement a tranché

Privatisation de l’ONCF: le gouvernement a tranché

L’Office national des chemins de fers (ONCF) sera-t-il privatisé? Le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Benchaâboun, a répondu par la négative à cette question, ce mardi lors d’une conférence de presse tenu au siège de son ministère à Rabat.

L’argentier du Royaume a en effet exclu l’Office de la nouvelle vague de privatisations qu’opérera l’Exécutif, arguant que celui-ci est un établissement public qui n’a pas la forme juridique d’une société anonyme.

L’établissement public n’est pas directement privatisable car il n’a pas de capital, mais des fonds de dotation”, a-t-il expliqué, notant que pour le privatiser, “il faut d’abord le restructurer”.

Par ailleurs, le gouvernement table en 2019 sur des recettes de privatisations de 5 à 6 milliards de dirhams (MMDH), a annoncé le ministre.

S’agissant des entreprises publiques concernées par cette opération, le ministre a indiqué que les entreprises ayant fait l’objet par le passé de privatisation mais dont l’Etat détient toujours des participations sont toutes éligibles.

Benchaâboun a également fait savoir que les recettes provenant de l’amélioration de la gouvernance des entreprises publiques devraient atteindre 2 MMDH en 2019.

Le 24 octobre 2018

Source Web : Le Site Info

Les tags en relation

 

Les articles en relation

ONCF : Le dispositif pour Aïd Al Adha

ONCF : Le dispositif pour Aïd Al Adha

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé mercredi la mise en place d’un plan de transport «spécial Aïd», en prévision de l’affluence de...