Le Roi Mohammed VI et le Président Macron ont inauguré le TGV marocain

Le Roi Mohammed VI et le Président Macron ont inauguré le TGV marocain

Le Roi Mohammed VI et le Président Macron ont inauguré ce jeudi 15 novembre 2018 la première ligne du TGV marocain qui reliera Tanger à Casablanca en passant par Kénitra et Rabat.

C'est dans une gare de Tanger flambant neuve, car rénovée et agrandie, que le premier train Al Boraq a en quelque sorte pris son envol. A l'heure où nous mettons en ligne les deux Chefs d'Etats se trouvent à bord de ce train en direction de Rabat-Agdal où la nouvelle gare doit être inaugurée.

>> Voir aussi : Images. Le TGV marocain vu de l'intérieur

Long de 200 kilomètres, le tracé grande vitesse n’est en fait que le premier pas d’un projet ambitieux visant à doter le territoire d’un réseau LGV de 1.500 kilomètres.

Grâce à cette première ligne, les temps de parcours sont considérablement réduits et passent à 50mn au lieu de 3h15mn pour le voyage Tanger – Kénitra, 1h20mn au lieu de 3h45mn pour Tanger – Rabat, et 2h10mn au lieu de 4h45mn pour Tanger – Casablanca.

Elle contribuera à libérer la capacité pour le transport fret induit notamment par l’activité du port de Tanger Med, à développer l’expertise et le savoir-faire national, à promouvoir le transfert de compétences et à initier le développement d’un écosystème ferroviaire local qui rayonnera au niveau régional voire continental.

Pendant la phase d’exécution des travaux, ce projet a permis la création de 30 millions de journées d’emploi direct et indirect, alors que dans la phase d’exploitation, le TGV Maroc devrait générer 1.500 emplois directs et 800 indirects.

La ligne TGV dessert uniquement quatre gares (Tanger, Kénitra, Rabat et Casablanca), les tarifs qui seront révélés au public vendredi concerneront les 6 trajets suivants:

- Tanger-Kénitra,

- Tanger-Rabat,

- Tanger-Casablanca,                                                           

- Kénitra-Rabat,

- Kénitra-Casablanca,

- Rabat-Casablanca

L'ONCF table sur six millions de passagers après trois ans d'exploitation.

Le coût total du projet de 22,9 milliards de DH a été pris en charge par le Maroc et la France qui a assuré 51% en prêts, dont 220 millions d’euros accordés par l’Agence française de développement (AFD).

logo-al-boraq

Le 15 novembre 2018

Source web par: medias24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Al Boraq franchit la barre du million

Al Boraq franchit la barre du million

Lancé le 26 novembre dernier, ce train a réussi à séduire les voyageurs qui l’ont adopté comme moyen privilégié pour leurs déplacements aussi bien pro...