Casablanca: le pont à haubans bientôt livré

Casablanca: le pont à haubans bientôt livré

Les Casablancais pourront bientôt emprunter le pont à haubans de Sidi Maârouf. La société en charge de la construction de cet ouvrage d’art est actuellement en train de régler les derniers détails du projet, qui devrait être inauguré d’ici la fin de l’année.

Après plusieurs mois de travaux, le pont à haubans de la capitale économique du royaume devrait bientôt s’ouvrir à la circulation. L’Economiste, qui s’intéresse au sujet dans sa livraison du jour, affirme que l’inauguration de ce joyau n’est plus qu’une question de semaines, ajoutant que les derniers réglages sont actuellement en cours. Plus précisément, les travaux sont presque terminés et l’entreprise en charge de la construction du pont est en train d’aménager deux giratoires, 4 bretelles d’accès et des petites bretelles entre les giratoires.

Soulignons que le chantier sera livré avant la fin de l’année. Globalement, l’entreprise en charge de la construction est satisfaite de l’exécution du projet et estime qu’il n’y a pas eu de retard par rapport au calendrier fixé initialement. Toutefois, quelques imprévus s’y sont invités, tels que les intempéries, l’expropriation, la déviation des réseaux, précise L’Economiste qui ajoute que ces éléments n’ont pas engendré de retards importants.

Pour le quotidien, si cet ouvrage d’art va régler le problème des embouteillages au niveau du carrefour Sidi Maârouf, notamment avec la mise en service du Nœud A, il n’en demeure pas moins que le carrefour Ghandi/route des facultés reste un point noir de la circulation. Les véhicules arrivant de Marrakech ou de l’aéroport Mohammed V passeront rapidement au niveau de l’échangeur de Sidi Maârouf et du Nœud A, mais perdront ce gain de temps en arrivant sur le boulevard Ghandi. Cependant, pour régler cette situation, une trémie est en cours de lancement par la SDL Casa Transports. Pour rappel, le coût total du projet est estimé à 668 millions de dirhams. L’Economiste souligne que le financement est réparti entre la commune urbaine, la direction générale des collectivités locales et le ministère de l’Equipement.

Le 21 novembre 2018

Source web Par Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation