La RAM étoffe ses services digitaux

La RAM étoffe ses services digitaux

La Royal Air Maroc poursuit sa transformation digitale. Après avoir lancé, entre autres, Sky-RAM, son application de divertissements à bord du Boeing 737 et organisé un hackathon, la RAM mettra en place dans les prochains jours de nouvelles applications.

La compagnie aérienne nationale lance, dans les prochains jours, sa première application, le tracking des bagages. « Cette application permettra aux passagers de savoir, à la minute près, à quel moment le bagage a été embarqué. A l’arrivée, le passager est en mesure de savoir si son bagage a été livré sur le tapis ou pas et quand il a été livré », a annoncé Abdelhamid Addou, PDG de la RAM lors de la troisième édition de Meet the Lead organisée par Startup Grind.

Autre nouveauté, la RAM lancera début janvier une application transit qui « permettra aux passagers de récupérer toutes les informations concernant leur transit, comme les portes d’embarquement et les horaires en cas de changement à partir du moment où ils posent leurs pieds à l’aéroport Mohammed V directement sur son Smartphone, ce qui leur permettra de se guider de manière efficace pour ne pas perdre de temps », explique Abdelhamid Addou.

De plus, au sein du terminal 1 de l’aéroport de Mohammed V, la RAM aura un espace totalement dématérialisé.

« Nous offrirons une expérience différente au client. Le passager arrive avec sa valise à l’aéroport, il scanne son passeport sur la borne interactive pour avoir sa carte d’embarquement ou uniquement son code d’embarquement, puis il se dirige au niveau du back drop, qui est une machine où il dépose son bagage. Ce dernier est pesé. Le passager scanne ensuite sa carte d’embarquement et un tag affiche qu’il colle au bagage, l’autorisant ainsi à être embarqué à bord de l’avion », ajoute Abdelhamid Addou.

Enfin, le PDG a précisé que la RAM est en train d’étudier avec l’ONCF la possibilité d’une complémentarité entre Al Boraq et les avions de la compagnie aérienne, avec l’éventualité d’acheter un seul billet incluant le ticket du TGV et le billet d’avion.

Le  30 novembre 2018

Source web par: challenge

Les tags en relation

 

Les articles en relation