Conseil d’administration de l’ONMT : Espoirs et attentes !

Conseil d’administration de l’ONMT : Espoirs et attentes !

L’ONMT tient normalement son Conseil d’administration la matinée de demain 5 décembre à Rabat. L’occasion de faire un tour d’horizon des questions classiques relatives aux réalisations et actions entamées durant l’année et les attentes de l’Office pour la prochaine saison, entre autres sujets.

Ce conseil d’administration ne peut, cependant, pas faire table rase des grandes questions de conjoncture professionnelle requérant une prise de décisions importantes, surtout en termes de  stratégies marketing, de soutien Co-marketing aux lignes aériennes et, particulièrement, les relations qui devraient être mises au goût du jour de l’Office avec les professionnels, de même qu’avec les régions et les partenaires, y compris le développement des produits de niche qu’on a tendance à oublier.

On déplore toutefois que plusieurs secteurs d’activités touristiques sont absents et non représentés, tels les transporteurs touristiques terrestres, les loueurs de voitures, les investisseurs touristiques, les entreprises touristiques de restauration et d’animations, sans oublier les opérateurs du Meeting Incentives, les représentants des Riads, des loisirs, etc.

Pour parer à cet absentéisme, on ne cesse de tenir, à chaque fois, un discours rassurant sur un proche changement des statuts de l’Office permettant justement d’avoir une vision professionnelle plus collective dans le tour de table. Or, aucune promesse n’a été tenue jusque là, marquant de profonds hiatus qui ne cessent de s’élargir en écartant du dialogue et de prise de décisions des corps de métiers pourtant décisifs dans la mécanique touristique nationale. Il est temps de le redire franchement une fois de plus, l’Office offre le visage d’une très vieille organisation qui ne cadre pas avec les nouvelles normes économiques modernes, pour passer en véritable agence de marketing 6+ avec une stratégie de promotion efficiente du produit touristique marocain, tant vis-à-vis du marché national qu’à l’international.

Qui plus est, la présence de certains administrateurs dans le Conseil date des années 1960 et qui, bien que respectables, n’ont absolument rien à voir avec le tourisme. A priori, en effet, la liste des membres du bureau démontre que plus du tiers devraient largement être remplacés statutairement par d’autres professionnels ayant donné leurs preuves en compétences et en transparence, un nouveau sang si l’on peut dire.

Inadmissible que, chaque année, le conseil d’administration se réunit avec des résolutions que les professionnels ignorent alors qu’ils sont partie prenante du secteur. Pourquoi donc cette réticence de la communication quand l’enjeu est tout simplement le devenir du secteur et de l’image qu’on donne du tourisme marocain et de ses acteurs ? Pire : Même les représentants des fédérations sont muets après chaque conseil. C’est d’ailleurs le propre de la politique touristico-professionnelle marocaine qui perdure depuis des années : Même mode de gouvernance sans réelle transparence, ni rapports de gestion des activités réalisées et prévisionnelles!

Soyons optimistes et espérons l’espoir : Y aura-t-il un changement radical et en rupture sous la direction du nouveau DG Adel Fakir qui commence à donner de bons indices de solvabilité ? Pourrait-il nous surprendre par des orientations de management collectif avec tous  les professionnels ?

En tout cas, ces derniers fondent de grands espoirs sur le nouveau DG de l’ONMT pour répondre aux attentes exprimées de part et d’autres par eux. Sera-t-il bien au rendez-vous ?

2018 aura été du bon cru pour le secteur, il ne faut certes pas le nier. Elle aura aussi été marquée par de la synergie entre les équipes de l’administration touristique pour plus d’ouverture sur les vrais besoins de la destination et d’efficacité dans les actions menées sur le terrain, à l’intérieur du pays et auprès des marchés cibles. A espérer qu’on saura mettre davantage les acquis accomplis à profit, en les inscrivant dans l’innovation, la bonne gouvernance et la vivacité.

Le  04 décembre 2018

Source web par: premium travel news

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Workshop Saidia

Workshop Saidia

SDS est, cette année encore, présente par son workshop avec Casablanca comme première escale avant de mettre le cap sur Fez. SDS a pu réussir son tour de...