Pop.Up Next : Airbus et Audi font voler une maquette de leur drone-navette

Pop.Up Next : Airbus et Audi font voler une maquette de leur drone-navette

À l'occasion de l'Amsterdam Drone Week, Airbus et Audi ont fait voler un modèle réduit de leur concept de drone-navette qui se compose d'une capsule biplace et de deux modules de transport routier et aérien autonomes.

Mi-drone mi-voiture autonome, Pop.Up Next est l'un des concepts de mobilité du futur les plus étonnants et audacieux que nous ayons vu jusqu'ici. Codéveloppé depuis 2017 par Airbus, Italdesign (filiale du groupe Volkswagen) et Audi (qui a rejoint le projet cette année), il s'agit d'un véhicule hybride pensé tout à la fois pour des déplacements routiers et aériens. Pop.Up Next repose sur une capsule biplace et deux modules de transport : un châssis à quatre roues et un module aérien à huit rotors. L'ensemble se transforme tantôt en voiture autonome tantôt en drone taxi électrique.

Pour le moment, on n'a pas encore pu voir de prototype opérationnel. Mais le consortium a tenu à rappeler qu'il est toujours sur les rails en dévoilant un modèle réduit de Pop.Up Next (échelle 1/4) lors de l'Amsterdam Drone Week qui se tient dans la capitale des Pays-Bas jusqu'à vendredi.

buildup

Le concept Pop.Up Next en action lors de l'Amsterdam Drone Week. © Italdesign

Une simulation en mode autonome                             

Une fois par jour, le modèle réduit qui est totalement fonctionnel réalise une démonstration. La capsule et le module au sol simulent un déplacement routier pour aller rejoindre le module aérien. La capsule se connecte alors à ce dernier et s'envole pour un trajet de 80 mètres pour rejoindre un second module terrestre auquel elle s'arrime avant de reprendre la route. Et tout cela s'accomplit de manière totalement autonome.

Italdesign explique que cette étape sur modèle réduit sert à valider les concepts techniques de base tels que l'alignement des modules et leur système d'arrimage, ce qui va lui permettre de passer à la prochaine étape du développement. « Avec ce projet, qui a débuté avec Airbus en 2017, nous démontrerons concrètement que la mobilité future ne sera plus un terrain de jeu pour les entreprises individuelles, chacune opérant dans son secteur spécifique, mais deviendra plutôt le point de fusion du savoir-faire, des technologies et de l'expertise professionnelle d'un large éventail de secteurs - automobile, aéronautique, aménagement urbain, sciences sociales - pour ne citer que ceux-là », estime Jörg Astalosch, P.-D.G d'Italdesign.

Le 29/11/2018

Source web Par Futura-Sciences

Les tags en relation

 

Les articles en relation