LE MAROC COURTISE LES CROISIERISTES

LE MAROC COURTISE LES CROISIERISTES

ILS SONT DEUX FOIS PLUS NOMBREUX QU’EN 2005 LES ESPAGNOLS, PREMIERS CLIENTS La cité blanche est la première destination de croisières du Maroc, avec 246.000 arrivées, suivie de Tanger et d’Agadir. Elle capte aussi plus de la moitié des dépenses, soit 124,4 millions de DH sur un total de 241,1 millions en 2011. Tanger est classée 2e (59,6 millions de DH) et Agadir 3e (57,2 millions de DH). Toutefois, c’est la perle du Sud qui enregistre la plus forte dépense moyenne par jour: 621 DH, contre 579 DH pour Tanger et 506 DH pour Casablanca Les croisiéristes sont de plus en plus nombreux à faire escale au Maroc. De 2005 à 2011, leur nombre a été pratiquement multiplié par deux, passant de 233.451 à 441.629 passagers. Cette croissance a, toutefois, été perturbée par le déclenchement de la crise économique en 2007, et du printemps arabe en 2011. Après une croissance de 35% en 2007, la progression est passée à 13% en 2008, avant de chuter à -3% en 2009. En 2010, c’était la reprise avec +49% d’arrivées. Mais l’euphorie aura été de courte durée. En 2011, le nombre de croisiéristes reçus dans les principaux ports du pays, Casablanca, Agadir et Tanger, s’est replié de 7%. L’équipe de Abbas El Fassi tablait sur 1,25 million de croisiéristes à l’horizon 2015, mais à 2 ans de cette échéance, cet objectif paraît difficile à réaliser… Proximité oblige, les Espagnols sont les plus nombreux à opter pour des croisières au Maroc (28%), suivis des Anglais (11%) et des Allemands (8%). Les voyageurs sont pour l’essentiel des couples sans enfant (34%) et des personnes seules (30%). Les trois quarts d’entre eux découvrent le Maroc pour la première fois. Mais près de 86% déclarent leur intention de revenir. L’effet gastronomie marocaine et artisanat ne rate pas, près de 90% des croisiéristes se disent séduits par l’escale marocaine. Contrairement aux autres touristes, les croisiéristes choisissent en premier les agences de voyages (63%) pour s’informer sur leur voyage au Maroc. Cela dit, près du quart d’entre eux essaient de chercher les bons plans sur Internet. Au final, 93% des touristes optent pour des packages offerts par des agences de voyages étrangères, qui restent dominantes sur ce segment. Seuls 7% s’orientent vers des agences marocaines. Là encore, c’est le climat qui détermine le choix pour le Maroc (67%), suivi du dépaysement (42%) et du coût du voyage (30%). Le ministère du Tourisme veut mettre de l’ordre dans les croisières! «Nous comptons mettre fin aux abus et monopole constatés sur cette niche. Les croisiéristes sont souvent orientés vers des destinations précises et des bazaristes particuliers. Nous allons encourager les ports à signer des conventions pour s’engager sur des objectifs», annonce le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad. Le ministère est également en train de travailler sur une stratégie dédiée à ce secteur afin de drainer plus d’arrivées et de développer plus d’escales, notamment celles de Dakhla et de Tarfaya. SOURCE WEB Par Ahlam NAZIH L’Economiste Tags : destination de croisières du Maroc-Casablanca-Tanger-Agadir-agences de voyages- bons plans sur Internet- escale marocaine- croisières au Maroc-Tarfaya – Dakhla-