14e anniversaire de la disparition de feu S.M. Hassan II

14e anniversaire de la disparition de feu S.M. Hassan II

Une occasion de commémorer le génie et lœuvre du fondateur du Maroc moderne Le peuple marocain commémore, mercredi 9 Rabii II 1434 de l’Hégire, le 14e anniversaire de la disparition de feu S.M. Hassan II, que Dieu l’entoure de Son infinie miséricorde, une occasion de se remémorer le génie et l’œuvre du fondateur du Maroc moderne. Parallèlement, feu S.M. Hassan II, compagnon de lutte de son père feu S.M. Mohammed V, héros de l’indépendance, a œuvré pour le parachèvement de l’intégrité territoriale du Royaume, permettant notamment, grâce à la Marche verte, la récupération des provinces du Sud, une épopée inscrite en lettres d’or dans les annales de l’histoire de l’humanité comme une démarche et modèle de règlement des différends de manière pacifique. Après la mise en place des institutions du jeune État moderne, feu S.M. Hassan II s’est employé à améliorer le vécu des Marocains dans les quatre coins du Royaume, lançant plusieurs chantiers de développement dans divers secteurs. L’effort du Maroc était alors orienté vers l’investissement dans l’homme et la terre. Une politique de développement tous azimuts a été mise en œuvre à cet effet touchant tous les domaines vitaux : enseignement, santé, services publics, arsenal juridique, économie. Le Royaume peut, dans ce cadre, s’enorgueillir de la politique des barrages, un choix stratégique de feu S.M. Hassan II qui a mis le Maroc à l’abri des pénuries d’eau qui font le quotidien de certains pays et atténué les effets du déficit pluviométrique. Une politique agricole ambitieuse a été lancée basée sur l’irrigation, se répercutant immédiatement sur la production des céréales et l’élevage. Au plan politique et pendant que les pays optaient, ici et là, pour le système du parti unique et la réduction de la marge des libertés et de la démocratie au nom de l’idéologie, le Souverain visionnaire a su réunir autour de lui la classe politique et les forces vives de la nation, toutes tendances confondues, pour forger ensemble un projet de société démocratique et pluraliste, une voie pénible et laborieuse vu le contexte d’alors, mais combien louable et salutaire. Ce processus a, à maintes reprises, buté sur des entraves de différente nature, mais n’a jamais été abandonné par les Marocains qui y voient leur salut. Sur la scène internationale, feu S.M. Hassan II a conduit une politique étrangère plaidant pour les principes de modération, de tolérance et de règlement pacifique des différends, dans le cadre de la légalité internationale, et en prônant la cohabitation et le dialogue entre les différentes cultures et religions, une approche qui n’a cessé de gagner en crédibilité et en poids auprès des différents nations et acteurs internationaux. Il s’agissait d’une politique avant-gardiste puisque ce sont les principes qui la sous-tendaient qui jouissent, aujourd’hui, de plus de reconnaissance et priment dans les efforts consentis pour le règlement des conflits majeurs. Il convient de mettre en exergue, à ce propos, la position du Souverain, en faveur du dialogue et du rapprochement pour résoudre l’épineuse question palestinienne. L’anniversaire du décès du regretté Souverain nous offre donc l’occasion de procéder à une lecture profonde de son œuvre. On y découvre que l’exception marocaine procède de la cohésion d’une nation qui sait, dans les moments difficiles, gérer, à la faveur de la symbiose existant entre le Trône et le peuple, ses différences et s’unir autour de ses constantes en poursuivant le combat pour le développement socio-économique et la démocratie. Publié le : 19 Février 2013 – SOURCE WEB Par MAP Tags : Maroc-S.M. Hassan II-compagnon de lutte-S.M. Mohammed V-héros de l’indépendance-intégrité territoriale du Royaume-Marche verte-récupération des provinces du Sud-investissement dans l’homme et la terre-développement-enseignement maroc-santé maroc-services publics maroc-arsenal juridique maroc-économie maroc- politique des barrages- politique étrangère maroc-