Le taxi volant de Boeing réussit son premier vol d'essai

Le taxi volant de Boeing réussit son premier vol d'essai

Développé par sa filiale Aurora Flight Sciences, le taxi volant autonome de Boeing a pris l'air pour la toute première fois lors d'un vol de courte durée. L'avionneur américain est le dernier d'une liste qui commence à s'allonger.

Un prototype de taxi volant de Boeing a réussi son premier essai en vol, a indiqué mercredi le constructeur aéronautique en dévoilant ce projet qui s'inscrit dans le cadre plus large de futurs taxis aériens autonomes. L'appareil électrique a un fuselage ressemblant à un petit monomoteur classique avec une hélice arrière et une verrière à l'avant, mais est doté de deux longs patins équipés de plusieurs hélices pour permettre le décollage et l'atterrissage verticaux, à l'instar de nombreux drones.

Pour ce premier vol, l'appareil a décollé, fait du vol stationnaire et a ensuite atterri. Boeing NeXt, qui est chargé de coordonner les efforts de l'entreprise en matière de développement de transports aériens urbains, s'est appuyé sur sa filiale Aurora Flight Sciences pour développer le prototype qui a volé mardi. « En un an, nous sommes passés d'un concept à un prototype qui vole », s'est félicité dans un communiqué Greg Hyslop, le responsable des technologies du constructeur aéronautique.

Un rayon d'action de 80 kilomètres

Les tests vont maintenant se poursuivre pour « faire des progrès en matière de sécurité et de fiabilité pour des transports aériens autonomes et à la demande ». L'appareil, qui fait quelque neuf mètres de long, est prévu pour être totalement autonome, avec un rayon d'action de quelque 80 kilomètres. « Voilà à quoi ressemble une révolution et c'est à cause de l'autonomie », a déclaré John Langford, le P.-D.G de Aurora. « Une véritable autonomie va rendre possible un transport aérien urbain silencieux, propre et sûr », a-t-il ajouté.

Plusieurs autres entreprises travaillent à des projets rivaux de celui de Boeing, que ce soit Airbus avec son prototype Vahana qui a volé pour la première fois en février 2018, Uber, ou même le constructeur de voitures de luxe Aston Martin. De nombreuses startups sont également en lice.

Le 24 janvier 2019

Source web : futura sciences

AMDGJB

Plaquette de l'AMDGJB-Geoparc Jbel Bani

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Argane : Le Canada appuie la filière

Argane : Le Canada appuie la filière

La filière arganière bénéficie du soutien du Canada. Le pays nord-américain souhaite, à travers sa contribution, renforcer l’autonomisation économique ...