Sécurité maritime en Méditerranée L'Initiative «WestMed» présentée à Agadir

Sécurité maritime en Méditerranée L'Initiative «WestMed» présentée à Agadir

L'initiative «WestMed» a été présentée, vendredi à Agadir, en marge de la 5ème édition du Salon International Halieutis, visant à assurer un espace maritime méditerranéen sûr et sécurisé.

Lors d'un atelier organisé en présence de nombreux experts représentant les professionnels du secteur maritime et de la pêche, les représentants de l'initiative WestMed ont exposé les rôles, les objectifs et les priorités sur lesquels repose cette initiative.

Le représentant du hub marocain WestMed, Mohamed Malouli Idrissi a, à cet égard, cité les priorités de l'initiative notamment la promotion de la recherche et de l'innovation stratégique, le développement des pêcheries durables et des communautés côtières, la préservation des écosystèmes, de la biodiversité et de l'habitat marin, la promotion de la coopération entre les garde-côtes, l'amélioration de la sécurité maritime et la lutte contre la pollution marine.

Il s'agit également du développement de pôles d'activités maritimes, le développement et la circulation des compétences, la consommation et la production durables , la planification de l'espace et la gestion des zones côtières, et l'amélioration des connaissances marines et maritimes, a-il ajouté.

S'agissant des objectifs, Malouli Idrissi a relevé que l'initiative vise principalement à réaliser un espace maritime plus sûr et plus sécurisé, une économie bleue intelligente et résiliente et une meilleure gouvernance de la mer.

Pour réaliser le premier objectif, WestMed compte s'intégrer au système d'identification automatique dans le but de partager davantage de données de suivi du trafic maritime au niveau régional et s'associer au réseau méditerranéen «seahorse», a-t-il fait observer.

En vue de réaliser une économie bleue intelligente et résiliente, a-il poursuivi, l'initiative envisage de s'intégrer dans l'initiative «BlueMed», programme stratégique de recherche et d'innovation, d'augmenter de 25%, d'ici 2022, le nombre d'écoports et de marinas en Méditerranée, et de 20% la valeur de la production aquacole durable en Méditerranée. L'initiative compte également augmenter de 20% les arrivées touristiques hors saison en méditerranée, a ajouté le responsable.

Pour assurer une meilleure gouvernance de la mer, l'initiative compte couvrir la région méditerranéenne par une planification de l'espace maritime et la gestion intégrée dans les zones côtières ainsi que leurs mécanismes de mise en oeuvre, mais également de couvrir au minimum 10%, d'ici 2020, de la zone côtière par des aires marines protégées.

Les principaux rôles de ce hub national consiste à supporter la mise en œuvre de l'initiative au Maroc, incuber les projets en relation avec les priorités du cadre d'action de l'Initiative, assumer la liaison avec les acteurs marocains et faciliter leurs implications dans les projets de l'Union européenne et promouvoir les différents fonds et appels projets de l'Union européenne, a-t-il fait savoir.

De son côté, le coordinateur national de l'initiative WestMed, Bourhim Omar, a relevé que les pays membres sont au nombre de dix, à savoir, le Maroc, l'Algérie, la France, l'Italie, la Libye, Malte, la Mauritanie, le Portugal, l'Espagne et la Tunisie, notant l'importance de l'économie bleue aussi bien dans la «rive nord» que dans la «rive sud».

«WestMed ne touche pas uniquement la pêche maritime» a-il affirmé. Elle est ouverte au développement économique autour du littoral.

Le représentant de la délégation de l'Union européenne au Maroc, Didier Nils, a indiqué que «ce programme est de grande envergure sur lequel nous tenons à marquer le soutien de l'Union européenne de manière générale mais aussi de la délégation de l'Union au Maroc».

Il a, en outre, souligné l'impératif d'assurer la sécurité de toutes les activités en mer à même de relancer l'économie maritime de manière durable, notant qu» un environnement sûr encourage les investissements dans des secteurs actuels mais également ceux de l'avenir».

Rappelant le contexte de cette initiative, le représentent du département de la Pêche maritime, Mohamed Yassine El Aroussi, a indiqué que celle-ci s'inscrit dans le cadre des efforts déployés en faveur de l'économie bleue au Maroc qui a été lancée à travers l'initiative «Ceinture bleue».

Le 23 février 2019

Source web : le matin

amdgjb

Plaquette de l'AMDGJB-Geoparc Jbel Bani

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le monde perdu du Brexit

Le monde perdu du Brexit

Lorsque l'électorat britannique a décidé, il y a près de trois ans, de quitter l'Europe, le monde était très différent de ce qu'il est aujour...

Costa Rica, pays 100% vert

Costa Rica, pays 100% vert

Le Costa Rica, ce petit pays d’Amérique Centrale, qui est déjà en tête des pionniers de l’écologie, vient de dire adieu au plastique et aux émissions ...