Tafraout fête dignement ses amandiers

Tafraout fête dignement ses amandiers

Plusieurs projets de développement lancés en marge

Dans la province de Tiznit le ministre s’est arrêtée sur l’avancement du programme de l’arganiculture qui prévoit la plantation de 10.000 ha de vergers d’arganier dans les zones vulnérables réparties sur huit Provinces et préfectures.

La neuvième édition du Festival des amandiers, tenue du 28 février au 3 mars à Tafraout a été marquée par le lancement d’une série de projets agricoles et socio-économiques dans cette région en présence d’Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

Dans la province de Tiznit le ministre s’est arrêté vendredi sur l’avancement du programme de l’arganiculture qui prévoit la plantation de 10.000 ha de vergers d’arganier dans les zones vulnérables réparties sur huit provinces et préfectures.

Le coût global de ce projet qui vise à renforcer la capacité de résilience aux changements climatiques est de l’ordre de 49,2 millions dollars financé par le Fonds vert pour le climat à hauteur de 39,3 millions de dollars avec un cofinancement du Maroc de 9,9 millions de dollars. Ainsi que l’évolution du projet de réhabilitation de l’arganeraie faisant partie du contrat programme 2012-2020 qui a pour objectif la réhabilitation de plus de 200 mille hectares pour un coût total de 370 millions DH. Sur le site Al Maader Elkbir, le ministre, accompagné d’un parterre de responsables régionaux et locaux, a visité un projet privé réalisé dans les terres collectives et qui s’étend sur une superficie totale de 628 hectares pour 20 millions DH.

Il a, par l’occasion, été procédé à la distribution de véhicules acquis dans le cadre du projet des parcours (transport scolaire et ambulances), et l’inauguration d’une unité de production de ruches. En outre, M. Akhannouch a visité le chantier de plantation du caroubier (Pilier 1) sur une superficie de 120 ha ainsi que le périmètre d’olivier Iguiliz (50 ha). Il a de même inauguré le chantier de la piste desservant ce douar et lancé le projet de revêtement de la route Afra sur 4 km. Ait Ouafqua, le département des eaux et forêts et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie ont présenté respectivement le plan d’action de la régularisation des dossiers fonciers, et le programme d’immatriculation des terres collectives.

Le samedi a été marqué par le lancement de plusieurs projets dont celui de l’assainissement du centre de la commune de Tafraout, l’alimentation en eau potable de plusieurs douars, l’inauguration du village du terroir et d’artisanat et la présentation du programme de mise à niveau de Timguichte. Alors qu’à Ammeln, M. Akhannouch a donné le coup d’envoi du programme de protection des périmètres agricoles contre les dégâts du sanglier porté par l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et l’arganier  (ANDZOA) et s’est enquis du Plan d’action en vigueur pour la maîtrise des effectifs du sanglier au niveau de la région du Souss-Massa.

La délégation officielle s’est rendue dans le chantier de construction d’une unité d’extraction de l’huile d’olive et a inauguré l’unité de valorisation des produits du terroir avant d’assister à la cérémonie de la remise des certificats aux coopératives par l’ONSSA.

Un levier de développement pour la région

Festival-des-amandiers

Le développement de l’amandier de l’anti-Atlas se concrétise d’année en année pour devenir aujourd’hui une filière porteuse, voire une véritable locomotive de développement local. Ceci est le fruit d’une bonne organisation des producteurs et coopératives et la mise en œuvre d’un grand chantier de plantation de nouveaux périmètres d’amandier et d’une meilleure valorisation et commercialisation de l’amandier et ses produits dérivés.

Depuis sa première édition, le festival qui fête cette année sa 9ème édition se veut un rendez-vous annuel pour faire le point sur l’état d’avancement des chantiers agricoles au niveau du territoire de l’amandier de l’anti-Atlas, et pour donner le coup d’envoi de nouveaux projets visant aussi bien la filière de l’amandier que les projets de développement socio-économiques. Par ailleurs, le Festival des amandiers, organisé par l’Association Louz en partenariat avec le ministère de l’agriculture, l’Andzoa, le Conseil de la région du Souss-Massa, la province de Tiznit et la municipalité de Tafraout, est connu par son aspect ludique et artistique qui propose aux populations locales et aux visiteurs des activités sportives et culturelles ainsi qu’un programme artistique riche qui illumine les soirées de Tafraout pendant la période du festival.

Le 04 mars 2019

Source web : Aujourd’hui Le Maroc

AMDGJB

Plaquette de l'AMDGJB-Geoparc Jbel Bani

Les tags en relation

 

Les articles en relation