EN IMAGES. Brexit : une manifestation monstre à Londres pour réclamer un nouveau référendum

EN IMAGES. Brexit : une manifestation monstre à Londres pour réclamer un nouveau référendum

L'organisation "People's vote", qui milite pour un nouveau référendum, a estimé à environ un million le nombre de participants. Scotland Yard ne fournit aucun chiffre de son côté.

Des centaines de milliers de personnes ont défilé, samedi 23 mars, à Londres pour réclamer un nouveau référendum sur le Brexit. "Nous demandons un vote populaire", "Quitter [l'UE] ne marchera pas", "Révoquons l'article 50 [du traité de Lisbonne, qui régit la sortie d'un pays de l'UE]", pouvait-on lire sur les pancartes des manifestants.

En début d'après-midi, la foule, massive, dense et enthousiaste défilait dans le centre de la capitale britannique, non loin des bureaux de Theresa May au 10, Downing Street, chantant des airs anti-Brexit et brandissant des drapeaux européens, parfois en forme de cœur.

Theresa May en prenait d'ailleurs pour son grade, avec de nombreuses caricatures la dépeignant en dirigeante complètement dépassée par les événements. L'organisation People's vote, qui milite pour un nouveau référendum, a estimé à environ un million le nombre de participants, Scotland Yard ne fournissant aucun chiffre de son côté. Une manifestation similaire en octobre avait déjà réuni près de 700 000 manifestants dans la capitale britannique.

partisans

1|12 Les partisans d'un maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne manifestent à Londres (Royaume-Uni), le 23 mars 2019. PETER NICHOLLS / REUTERS

UE

2|12 L'organisation People's vote, qui milite pour un nouveau référendum, a estimé à environ un million le nombre de participants à la manifestation de Londres. HENRY NICHOLLS / REUTERS

scothland

3|12 De son côté, Scotland Yard n'a fourni aucun chiffre de participation . HENRY NICHOLLS / REUTERS

vote-populaire

4|12 "Nous demandons un vote populaire" pouvait-on lire sur les pancartes brandies par les manifestants. PETER NICHOLLS / REUTERS

peter

5|12 Une foule nombreuse a défilé dans le centre-ville. En octobre, une manifestation similaire avait déjà réuni près de 700 000 personnes. ISABEL INFANTES / AFP

foule

6|12 La Première ministre "doit partir, nous devons révoquer l'article 50", a déclaré une manifestante à l'AFP, le 23 mars 2019 à Londres. DYLAN MARTINEZ / REUTERS

brexit-heart

7|12 Cette marche intervient deux jours après la décision des dirigeants européens d'accorder au Royaume-Uni un report du Brexit au-delà de la date initialement prévue du 29 mars. Ils ont fixé désormais au 12 avril au plus tôt l'échéance fatidique. ISABEL INFANTES / AFP

love-ue

8|12 Les manifestants n'ont pas hésité à clamer leur amour pour l'Europe. NIKLAS HALLE'N / AFP

sbb

9|12 Les partisans de l'Europe ont défilé avec des masques de la reine Elizabeth II, qui n'a pas le droit de se positionner sur le sujet. ISABEL INFANTES / AFP

isabel

10|12 Les manifestants comptent faire pression pour un deuxième référendum sur le Brexit. ISABEL INFANTES / AFP

REUTERS

11|12 Samedi, la pétition en ligne demandant au gouvernement de renoncer au Brexit dépassait les 4,5 millions de signatures, un record pour une telle initiative sur le site du Parlement. PETER NICHOLLS / REUTERS

critique

12|12 Critiquée de tous côtés, semblant naviguer à vue, la Première ministre Theresa May affrontait en outre des "pressions" pour "fixer la date de son départ" de Downing Street, rapportait le "Times". Dans un éditorial, le quotidien juge que la dirigeante a fini par devenir un "obstacle" à la résolution des difficultés sur le Brexit. MARC JONES / REUTERS

Le 22/03/2019

Source web Par Francetvinfo

gjb-contacte

Plaquette de l'AMDGJB-Geoparc Jbel Bani

Les tags en relation

 

Les articles en relation