Impasse sur le Brexit, la démission de Theresa May dans la balance



La Chambre des communes a rejeté mercredi les huit propositions alternatives à l'accord de sortie de l'UE négocié par Theresa May qui a auparavant promis de démissionner si le Parlement approuvait cette semaine son accord de retrait.

• Les députés britanniques ont rejeté mercredi 27 mars les huit alternatives à l'accord de divorce conclu par la Première ministre Theresa May. Les députés devraient procéder à de nouveaux votes indicatifs lundi, après avoir affiné les options proposées dans le but de garantir une majorité.

• Les députés ont par ailleurs approuvé un texte validant le report du Brexit. Le Parlement s'attend désormais à être sollicité une troisième fois par le gouvernement pour qu'il se prononce sur l'accord de retrait, même si le président de la Chambre des Communes a prévenu qu'il n'autoriserait pas ce vote à moins que les termes du texte soient substantiellement modifiés.

Theresa May a proposé de renoncer à sa fonction de Premier ministre si le plan de retrait négocié avec Bruxelles était finalement adopté par la Chambre des communes, s'efforçant d'obtenir ainsi le soutien des dizaines de voix qui lui manquent au sein du Parti conservateur, sa propre formation politique.

• Plusieurs députés eurosceptiques ont de fait annoncé qu'ils soutiendraient finalement l'accord de retrait, mais leur volte-face pourrait ne pas suffire puisque Le Parti unioniste démocratique (DUP) d'Irlande du Nord a fait sa voir qu'il ne soutiendra pas l'accord de retrait négocié par Theresa May car ne garantit pas l'intégrité du Royaume-Uni.

Le 25/03/2019

Source web Par France 24

gjb-contacte

Plaquette de l'AMDGJB-Geoparc Jbel Bani

Les tags en relation

 

Les articles en relation