La Commission nationale des investissements marocaine valide 23 milliards de dirhams de projets

La Commission nationale des investissements marocaine valide 23 milliards de dirhams de projets

MAROC. Réunie à Rabat mercredi 27 mars 2019 sous la présidence du premier ministre marocain Saâd Dine El Otmani, la première Commission nationale des investissements (CNI) de l'année 2019 a approuvé vingt-huit projets. Ils cumulent une somme de 22,96 milliards de dirhams (2,11 mrds€) et 4 346 emplois directs (près de 8 000 indirects).

Ces dossiers d'abord présentés au niveau local avant d'arriver en CNI, reposent majoritairement sur le secteur du transport et des infrastructures qui regroupe 42% des investissements (9,64 milliards de dirhams) prévus. Les télécoms prennent la seconde place (4,37 MMDH), puis viennent le tourisme loisirs (4,03 MMDH) et l'industrie (2,77 MMDH).

40% des montants des projets retenus par cette 76e CNI se concentrent sur Casablanca-Settat (9,28 MMDH). Rabat-Salé-Kénitra (5,27 MMDH) et Fès-Meknès (1,29 MMDH) termine ce podium.

En termes d'emplois, l'industrie arrive en tête (1 654 créations) devançant le tourisme et les loisirs (1 132 futurs salariés) et la santé (839). Pour les régions, et toujours selon ce paramètre, c'est celle de Fès-Meknès qui sera la principale bénéficiaire de ces investissements avec 1 198 emplois soit 27% du total. Casablanca-Settat occupe la seconde place (1 284 emplois) devant Rabat-Salé-Kénitra (1 079) et Souss-Massa (350).

60% des projets soutenus par des investisseurs marocains

"Les projets d'investissement examinés par la Commission nationale des investissements (CNI) reflètent la confiance dont jouit le Maroc auprès des investisseurs nationaux et étrangers sur les plans politique, institutionnel, économique et social", commente Saâd Dine El Otmani dans un communiqué. Dans ce texte, le chef de gouvernement insiste sur "la nécessité d'accélérer l'adoption du projet de la charte de l'investissement et du projet d'amendement de la loi régissant le partenariat public-privé, qui devraient constituer un levier essentiel pour développer le climat des affaires dans le Royaume et renforcer la compétitivité des entreprises marocaines."

Les vingt-huit projets sont soutenus par des investisseurs marocains à 60% pour un montant de 13,85 MMDH et principalement dans le transport, les infrastructures et le tourisme. Les investisseurs étrangers apportent près de 2 MMDH et les partenariats (co-entreprises), concernant les secteurs de l'industrie, la santé et les télécoms, 7,12 MMDH.

Le 29/03/2019

Source web : econostrum

gjb-contacte

Plaquette de l'AMDGJB-Geoparc Jbel Bani

Les tags en relation

 

Les articles en relation