Tourisme: les CRT réclament plus de moyens pour la promotion

Tourisme: les CRT réclament plus de moyens pour la promotion

Les Conseils régionaux du tourisme (CRT) déplorent le manque de moyens financiers et, surtout, le retard des versements de la contribution de l’ONMT. Ce qui a pour conséquence de les contraindre à souvent reporter ou geler leur plan d’action.

Les Conseils régionaux du tourisme (CRT) déplorent le manque de moyens financiers en vue d’assurer une promotion efficiente. Selon La Vie Éco, qui évoque le sujet dans sa publication, cela les oblige à décaler ou à geler leur plan d’action, vu que l’ONMT, principal pourvoyeur de fonds, est toujours en retard dans le versement de sa contribution aux CRT. S’agit-il d’un simple problème de bureaucratie, s’interroge le journal qui fait remarquer que c’est surtout l’insuffisance de la subvention de l’Office qui demeure le vrai problème.

«Nous obtenons généralement 30% de ce que nous demandons», indique Yassir Jawhar, directeur délégué du CRT de Fès, cité par le journal, qui ajoute que le budget de l’ONMT s’élève à près de 550 millions de dirhams, budget bien insuffisant pour réaliser les objectifs qui lui sont assignés. Dans l’Oriental, le président du CRT, Youssef Zaki, indique que les prestataires engagés pour l’élaboration du site web de la région, du film institutionnel et des brochures et flyers pour la promotion de la destination en 2017 attendent toujours d’être payés. «Le plan d’action 2018, qui comprend la réalisation de capsules vidéo, d’affiches de la région, de guides de circuits touristiques en trois langues, de reportages, d’applications mobiles, de rafraîchissement du site officiel et de promotion de nos atouts touristiques sur les réseaux sociaux, coûte environ 2,8 millions de dirhams. Nous n’avons reçu la validation du plan d’action qu’en novembre 2018, alors qu’on nous demande de consommer ces budgets avant fin 2018. Nous avons finalement choisi d’arrêter tous nos programmes et de chercher une solution afin de payer les prestataires», explique le président du CRT de l’Oriental.

La Vie Éco fait remarquer que la subvention allouée par l’ONMT à Rabat-Salé-Kénitra est vitale pour cette région où les professionnels ne contribuent pas. «Le budget alloué par l’Office couvre 70% du total de nos dépenses. Tant que les hôteliers réaliseront des taux d’occupation satisfaisants, ils estimeront que le besoin de promotion ne se fera pas sentir alors qu’en vérité ils bénéficient de ses retombées à travers nos outils de promotion, entre autres, les brochures, le site institutionnel et les réseaux sociaux», détaille Nadia Benslimane, Directrice du CRT de Rabat-Salé.

Pour Marrakech, première destination touristique du Maroc, on note que la ville bénéficie d’un budget de 15 millions de dirhams, assuré à moitié par l’ONMT. Selon La Vie Éco, les autres régions voudraient se voir mieux traitées par l’Office.

Le 11/04/2019

Source web Par Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le Maroc, pays touristique ?

Le Maroc, pays touristique ?

Peut-on affirmer que le Maroc est un pays à vocation touristique, capable de concurrencer des destinations lui livrant une rude concurrence, quand on sait que ...

Le tourisme est une industrie capitale

Le tourisme est une industrie capitale

L’industrie touristique est une industrie à part entière qui puise dans d’autres industries et qui alimente beaucoup d’autres tel le transport aérien, ...