Agadir: une arme cachée dans un avion en provenance de France

Agadir: une arme cachée dans un avion en provenance de France

L’arme a été découverte par une hôtesse de l’air sous un siège dans un avion assurant un vol commercial entre Lille, en France, et Agadir. Une enquête a été ouverte et les autorités marocaines ont saisi l’Organisation internationale de l’aviation civile.

Une arme blanche a été découverte à bord d’un avion qui assurait une liaison entre Lille, en France, et la ville d’Agadir. D’après le quotidien Al Massae qui rapporte l’information dans sa livraison du week-end des 20 et 21 avril, une enquête a aussitôt été enclenchée. Il s’agit, pour les services de la police, de déterminer qui aurait bien pu déjouer les services de sécurité de l’aéroport français et pu introduire l’arme dans un avion qui assurait un vol régulier à destination de cette ville touristique.

Les faits remontent à mercredi dernier, poursuit le journal. La police de l’aéroport Al Massira a ouvert une enquête de circonstance après la découverte d’une arme, un couteau pliable, bien cachée sous un siège de l’avion. D’après des sources citées par le journal, les enquêteurs tentent de comprendre comment son propriétaire a pu l’introduire dans l’avion sans qu’elle n’ait été détectée par aucun dispositif sécuritaire à l’aéroport de Lille. En deuxième lieu, ils tentent de saisir les raisons qui ont poussé la même personne à s’en défaire dans l’avion et si elle avait l’intention d’en faire usage à bord. Ce sont des questions auxquelles l’enquête tâchera de répondre plus tard.

Pour le moment, les enquêteurs essaient d’identifier le passager qui a caché cette arme. Les services de sécurité marocains saisiront, en même temps, l’Organisation internationale de l’aviation civile pour que cette dernière alerte les autorités françaises sur cette faille dans le système de contrôle aéroportuaire afin qu’elles prennent les mesures qui s’imposent. Ce que l’on sait, affirme le journal citant des sources de la police, c’est qu’une hôtesse de l’air en service sur cet avion a découvert l’arme après l’atterrissage et juste avant que l’avion ne s’apprête à repartir. Elle a donc alerté, comme le veulent les mesures de sécurité d’usage, les services de la police aéroportuaire.

D’après un expert de l’aviation civile cité par le journal, cet incident constitue un manquement dangereux de la part des services sécuritaires français. Il constitue également, selon le même expert, une violation claire des protocoles sécuritaires et de contrôle des frontières exigés par l’Organisation internationale de l’aviation civile. C’est un incident grave, souligne la même source, tout en s’interrogeant sur la manière dont ce passager a réussi déjouer aussi facilement l’attention des services de sécurité de l’aéroport français.

Cela d’autant, insiste la même source, que depuis les dernières attaques terroristes perpétrées à bord des avions civils, les contrôles dans les aéroports sont devenus très stricts. Ces derniers sont équipés, en effet, de détecteurs de métaux et de tout autre genre de matériaux suspects, en plus, bien sûr, des fouilles corporelles qui sont désormais la règle.

Le 19/04/2019

Source web Par Le 360

amdgjb

Plaquette de l'AMDGJB-Geoparc Jbel Bani

Les tags en relation

 

Les articles en relation

La terre a tremblé à Agadir

La terre a tremblé à Agadir

Début de semaine intense à Agadir. La ville a en effet été le théâtre d’un tremblement de terre. La secousse, dont l’épicentre est à Aït Amira à C...