La justice confirme l’annulation du redressement fiscal de Google de 1,15 milliard d’euros

La justice confirme l’annulation du redressement fiscal de Google de 1,15 milliard d’euros

La justice a donné raison au géant américain, qui affirme ne pas avoir à déclarer ses bénéfices en France, où il vend de la publicité via sa filiale irlandaise.

La cour administrative d’appel de Paris, saisie en juillet 2017 par le ministre des comptes publics, Gérald Darmanin, a confirmé, jeudi 25 avril, l’annulation du redressement fiscal de 1,15 milliard d’euros infligé par l’Etat français au géant américain Google.

Comme en première instance, le tribunal a donné raison au groupe californien, qui affirme qu’il n’a pas à déclarer ses bénéfices en France, puisqu’il vend de la publicité sur le marché français via sa filiale irlandaise Google Ireland Limited (GIL). La justice a également estimé que Google France n’avait pas les moyens de mettre en ligne les publicités vendues aux annonceurs français et ne faisait qu’assister GIL.

Elle a notamment considéré que GIL ne disposait pas en France d’un « établissement stable ». Pour satisfaire cette condition nécessaire pour qu’une société soit taxable dans l’Hexagone, il aurait fallu que la filiale française engage juridiquement GIL, ce qui n’était pas le cas car la mise en ligne des annonces commandées par des clients français était validée en Irlande.

Le 25 avril 2019

Source web : le monde

amdgjb

Plaquette de l'AMDGJB-Geoparc Jbel Bani

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Google Maps devient multimodal

Google Maps devient multimodal

La société appartenant à l’empire Google enrichit ses fonctionnalités en devenant une plateforme multimodale qui propose différents moyens de transport s...