Selon les chiffres provisoires de l’Office des changes : L’Irlande, 1er investisseur étranger au Maroc en 2018

Selon les chiffres provisoires de l’Office des changes : L’Irlande, 1er investisseur étranger au Maroc en 2018

Les investissements espagnols poursuivent leur reprise au Maroc. Le flux des IDE s’est légèrement redressé par rapport à 2017 pour avoisiner les 2 milliards de dirhams en 2018.

L’Irlande améliore sa contribution aux investissements directs étrangers au Maroc et capte environ 30 % des flux de l’année 2018. Sur un total de 34,16 milliards de dirhams, ce pays réalise des flux de 9,68 milliards de dirhams s’érigeant ainsi en tant que premier pays de provenance des IDE vers le Royaume. C’est ce que l’on peut déduire des chiffres provisoires formulés par l’Office des changes. La France, partenaire privilégié du Maroc, arrive deuxième avec un flux net d’environ 3,77 milliards de dirhams, suivie du Danemark (3,89 milliards DH), les Emirats Arabes Unis (2,79 milliards DH) et les États-Unis (2,19 milliards DH).

Les investissements espagnols poursuivent leur reprise au Maroc. Le flux des IDE s’est légèrement redressé par rapport à 2017 pour avoisiner les 2 milliards de dirhams en 2018. Un saut significatif a été observé au niveau des IDE japonais ayant atteint un pic en 2018. Leur flux s’est ainsi amélioré à 1,58 milliard de dirhams contre 5 millions de dirhams une année auparavant. La structure du classement change si l’on analyse l’évolution des investissements directs étrangers au Maroc par recettes. Les deux premières places restent inchangées. L’Irlande reste toujours en tête avec des recettes de l’ordre de 9,69 milliards de dirhams, en consolidation de plus de 6 milliards de dirhams en une année.

La France a vu ses recettes IDE passer de 7,73 milliards de dirhams en 2017 à 8,12 milliards de dirhams en 2018. Les Emirats Arabes Unis occupent la troisième place avec des recettes de 3,9 milliards de dirhams, en amélioration de 300 millions de dirhams par rapport à l’an passé. Les recettes des IDE du Danemark ont nettement progressé en glissement annuel passant de 121,1 millions de dirhams à 3,20 milliards de dirhams fin 2018. Pour ce qui est des recettes générées par les IDE espagnols, on relève une amélioration de 800 millions de dirhams atteignant ainsi 2,8 milliards de dirhams contre 2,03 milliards de dirhams une année auparavant.

La répartition des flux par secteur démontre, quant à elle, le grand engouement que manifestent les investisseurs étrangers pour les activités financières et d’assurance, les activités immobilières et les industries manufacturières. Ces trois secteurs captent plus de la moitié du flux réalisé à fin 2018. Ainsi les IDE liés aux activités financières et assurance se sont établis à fin 2018 autour de 9,66 milliards de dirhams. Le secteur de l’immobilier a capté pour sa part 5,35 milliards de dirhams des IDE contre 4,88 milliards de dirhams pour les industries manufacturières.

Le 16/05/2019

Source web Par Aujourd'hui le Maroc

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Donald Trump : le leader libre

Donald Trump : le leader libre

Trump, qu’on est parfaitement libre de détester et de mépriser pour cent raisons, est en passe de s’imposer tout naturellement comme le « leader » du mo...