Le prix des carburants a encore grimpé au Maroc

Le prix des carburants a encore grimpé au Maroc

Les prix des carburants ont enregistré une nouvelle hausse ce jeudi 16 mai dans plusieurs stations-service au Maroc. Les prix devraient d’ailleurs continuer à grimper.

Le prix de l’essence a atteint ce matin 10,28 dirhams tandis que le litre du gasoil coûte 9,78 dirhams.

A noter que la dernière hausse des prix des carburants avait été enregistrée début mai.

Rappelons que lors de la dernière séance des questions orales, sous l’Hémicycle, le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance Lahcen Daoudi a été catégorique. A la lumière de la flambée des prix à l’international, le plafonnement est une décision irrévocable, si ce n’est une question de temps pour que cela devienne effectif.

” Les prix des carburants flambent et cela risque de générer d’autres hausses au cas où la situation au Proche-Orient s’envenimerait”, a déclaré Lahcen Doudi à la Chambre des conseillers, mardi dernier.

L’Exécutif assume ses responsabilités envers les citoyens. Il a promis le plafonnement et il tiendra sa promesse, assure-t-il. Quant au retard pris concernant cette décision (ndlr: la date initiale prévue était entre fin février 2019 et la demi-mars), il incombe aux consultations encore en cours entre les six partis politiques au sein du gouvernement, réfutant ainsi les accusations d’incapacité et de fuite en avant, proférées à l’encontre de l’Exécutif.

Par ailleurs, Daoudi a assuré qu’au cas où les carburants connaîtraient une autre flambée des prix, le gouvernement saurait prendre les mesures adéquates et ne fuirait pas ses responsabilités. De même qu’il a exprimé ses craintes que le prix du baril de pétrole Brent n’atteigne les 100 dollars si un conflit embrase le Proche-Orient.

Le 16/05/2019

Source web Par Le Site Info

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Ramadan : Daoudi rassure

Ramadan : Daoudi rassure

Lahcen Daoudi, ministre des Affaires générales et de la Gouvernance, se montre rassurant quant à l’approvisionnement du marché national durant le mois de ...