Ftour de la CNT à Marrakech

Ftour de la CNT à Marrakech

La CNT organise, le vendredi 31 mai, un ftour au Kenzi Ménara Palace Marrakech. L’objectif en est de discuter de la mise en place de la Fédération Régionale du Tourisme Marrakech-Safi, la première de série. Une bonne nouvelle qui conforte la CNT dans ses objectifs nodaux, à savoir la création des FRT qui tardent à venir depuis que les prédécesseurs du Président Abdellatif Kabbaj en parlaient.

Difficile mise en place sujette à plusieurs aléas. D’accord, c’est une bonne chose que de ressusciter ce dossier mais pour quelle stratégie régionale, en fait? Serait-ce pour regrouper les différentes Associations métiers dans l’objectif de mieux coordonner la qualité des prestations au profit des clients ? Prendre, avec le CRT, des décisions orientations marketing de la destination ? Ou encore être au rendez-vous du métier touristique, le véritable et légitime porte-parole et représentant au sein du CRT ? Ce sont là les bonnes idées qui mijotent depuis 2001, sauront-elles pour autant trouver preneur en devenant d’actualité en 2019/2020? Qu’en pensent les professionnels?

Rappelons-nous-en ! Casablanca était la première à monter au créneau pour créer sa FRT, il y a plus de 10. Oui, la première à réaliser son Association Fédération Régionale du Tourisme avec élections et dotée de stratégie. Or la FNT de l’époque avait torpillé cette décision car celle-ci argumentait qu’il fallait être une fédération interne pour les régions, une succursale de la FNT, par souci de politique cohérente de La FNT apparemment. Abracadabra.

Aujourd’hui si c’est possible, il y aura plusieurs paramètres à prendre en compte. Il s’agit d’abord de la création d’une Association régionale avec statuts juridiques! Quid des actions communes alors? Des fédérations nationales métiers Fnih, Fnavm, etc ? Et quid des actions CNT si différentes des FRT ? Et là les professionnels à couleur politique seraient dans leur zone de confort en essayant de prendre un certain pouvoir pour une meilleure visibilité locale et régionale. Ou tout simplement ce serait une excellente application de la régionalisation! Donc éventuellement une sorte d’Onmt régionale? Une délégation des services et pouvoirs régionaux du Ministère Du Tourisme? Quel budget ?

A tout avenant, les FRT seraient le véritable représentant fort du secteur privé du Tourisme, avec des représentants dument élus qui seraient automatiquement présents dans le collège professionnel Touristique au sein du CRT.  Et à ces représentants et eux seuls de proposer le candidat à la présidence du CRT aux deux autres collèges.

Une interrogation subsiste pourtant. Cette initiative de Marrakech serait-ce juste une prise de décision suite à l’élection du candidat unique Hamid Bentahar pour un 4ème mandat, au moment où certains professionnels de Marrakech avancent l’idée que normalement après 2 mandats successifs ont doit changer de président?

Enfin, il serait édifiant de relire et faire partager ce qui a été écrit sur la gouvernance du secteur privé dans les visions 2010 et 2020. Mais surtout aussi le travail remarquable des experts là-dessus qui ont fait le diagnostic et établi, en 2018, des propositions de réparer pour la CNT et qui auraient pu, si toutefois l’occasion leur a été offerte, s’exprimer et mieux coordonner la vision à ce sujet pour le bien de tous et particulièrement celui du produit Maroc!!

Quoiqu’il en soit, le ftour du 31 mai est donc une initiative louable mais vu le stock d’incertitude, de manque de communication sur la stratégie CNT et Régions le débat promet d’être très important et riche d’idées, que nous espérons non contradictoires!

D’autant plus que cette rencontre devrait porter toutes les régions du pays, pourquoi pas autour d’un ftour où la piété sera le maître-mot, à faire de même etr de débatte sur le même sujet afin ensuite de renforcer la stratégie juridique, politique, des axes stratégiques des FRT et en activer le processus ?

Le 28 mai 2019

Source web Par : premium travel news

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Ils ont marqués l’Année 2017

Ils ont marqués l’Année 2017

Opérateurs du public ou du privé, ils ont tous un point commun : la passion pour le Tourisme. Un des rares secteurs dans lequel on ne peut avancer sans passio...