Addou: «Le contrat-programme RAM-Etat sera signé avant la fin de l’année»

Addou: «Le contrat-programme RAM-Etat sera signé avant la fin de l’année»

Plus de deux années après avoir soumis ses propositions à Abdelilah Benkirane, le président de la RAM nous déclare que la signature d’un contrat-programme avec l'Etat est imminente. Optimiste, Abdelhamid Addou affirme que l’aide financière publique permettra de satisfaire les besoins et les ambitions de la compagnie nationale confrontée à une concurrence croissante des transporteurs étrangers.

« Le contrat-programme qui liera la RAM et l’Etat pour les cinq prochaines années devrait être signé au cours de l’année 2019.

« La finalisation est en cours du côté du ministère (du transport aérien) et de la compagnie et en principe, nous sommes dans la dernière ligne droite », affirme Addou qui se dit très optimiste sur la conclusion de cet accord qui traîne depuis janvier 2017, date de son dépôt au bureau de Abdelillah Benkirane.

Interrogé sur le volume souhaité de l’aide financière, le président préfère temporiser en affirmant que le soutien étatique portera sur toutes les suggestions de la feuille de route déposée à la primature.

« L’aide de l’Etat sera globale car elle permettra de pallier à nos besoins et de répondre à nos ambitions.

« Elle concernera également l’accompagnement de la stratégie touristique nationale qui demande des moyens », explique notre interlocuteur qui pense que ce contrat-programme donnera un nouveau départ à sa compagnie qui souffre de la concurrence internationale et en partie des low-cost qui ne cessent de se développer au Maroc.

Il faudra donc attendre de connaitre le montant de l’aide financière allouée par l’Etat pour savoir si la RAM pourra doubler sa flotte aérienne comme l’avait souhaité le président en poste depuis 2016.

On saura également si l’Etat qui est l’actionnaire principal de la RAM, permettra l’entrée dans son capital d'un opérateur aérien étranger, notamment de Qatar Airways qui s'était déclarée très intéressée par un partenariat.

Pour rappel, en novembre 2016, Akbar El Baker, PDG de Q.A, affirmait, en effet, qu’il souhaitait effectuer un rapprochement entre les 2 compagnies avec des "grandes ambitions à la clé pour la RAM".

Quoi qu’il advienne, l’aide de l’Etat permettra au moins d’améliorer la qualité du service de la flotte du seul transporteur national.

 Le 28/05/2019

Source web Par medias24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

RAM : Une chaise contre un fauteuil

RAM : Une chaise contre un fauteuil

Le bras-de-fer opposant la  RAM à ses pilotes de ligne, se chiffrant à 20 millions de DH de pertes par jour, est autrement réglementaire. En sous-effectif e...

Tourisme: Ouarzazate sort de l’oubli

Tourisme: Ouarzazate sort de l’oubli

Après avoir connu plusieurs années de vaches maigres, le secteur du tourisme affiche de très bons résultats à Ouarzazate. Derrière cette embellie, un coup...