Washington met fin aux avantages commerciaux de l'Inde

Washington met fin aux avantages commerciaux de l'Inde

Les Etats-Unis vont mettre fin aux avantages commerciaux sur les importations en provenance d'Inde à partir de mercredi, a annoncé le président américain Donald Trump, un nouveau coup dur économique pour son allié, le Premier ministre Narendra Modi.

L'Inde bénéficiait de longue date du régime de préférences généralisées (GSP, Generalized System of Preferences) qui permet un libre accès au marché américain. Dans un communiqué publié vendredi soir, M. Trump s'est plaint d'un accès insuffisant au marché indien pour les exportations américaines.

"J'ai conclu que l'Inde n'a pas assuré aux Etats-Unis (...) un accès équitable et raisonnable à ses marchés", déclare M. Trump. "En conséquence, il est approprié de mettre fin à la désignation de l'Inde comme pays en développement bénéficiaire à partir du 5 juin 2019".

M. Trump avait annoncé en mars qu'il mettrait fin à ce régime préférentiel pour l'Inde et la Turquie, sans préciser de date.

Ce système a permis à l'Inde d'exporter pour 5,7 milliards de dollars de biens sans droits de douane en 2017, selon des chiffres du Congrès américain.

Les Etats-Unis, qui souhaitent pourtant resserrer les liens diplomatiques avec leur allié indien, se plaignent d'un accès insuffisant au marché gigantesque de ce pays de 1,3 milliard d'habitants.

Le déficit commercial des Etats-Unis avec l'Inde s'est établi à 26,7 milliards de dollars sur l'année budgétaire 2017-2018.

Le gouvernement indien n'a pas réagi dans l'immédiat à l'initiative américaine. Selon des informations de presse, New Delhi envisage d'augmenter les droits de douane sur plus de 20 produits d'importations américains dont des biens agricoles et chimiques.

L'annonce de M. Trump vient s'ajouter aux mauvaises nouvelles économiques qui marquent le début du deuxième mandat de cinq ans du Premier ministre nationaliste hindou Narendra Modi.

Selon des chiffres officiels publiés vendredi, la croissance indienne a fortement ralenti en janvier-mars, dernier trimestre de l'exercice budgétaire 2018-2019, à 5,8% sur un an, et le taux de chômage était de 6,1% en 2017-2018, au plus haut depuis 45 ans selon la presse indienne.

Le 31 mai 2019

Source Web Par Atlas Info

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Qui veut déréguler la finance?

Qui veut déréguler la finance?

Depuis qu’une porte tournante a été installée à l’entrée de l’aile ouest de la Maison-Blanche, il est difficile de garder en mémoire les entrées et...

3 mythes sur les médias imprimés

3 mythes sur les médias imprimés

À ceux qui se demandent si les guides et outils imprimés en tourisme sont à l’agonie, la réponse est non. Lors de la conférence de Travel and Tourism ...