Énergies renouvelables. Onze millions d’emplois dans le monde, mais le photovoltaïque toujours dominant

Énergies renouvelables. Onze millions d’emplois dans le monde, mais le photovoltaïque toujours dominant

L'énergie solaire photovoltaïque et l'éolien demeurent les secteurs les plus porteurs.

L’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena), basée à Abou Dhabi, a publié ce jeudi 13 juin son étude annuelle sur le nombre d’emploi qu’a créé le secteur des énergies renouvelables en 2018. Résultat : ce secteur représente onze millions d’emplois dans le monde, dont près de 700 000 dans les énergies vertes.

Le secteur des énergies renouvelables a employé onze millions de personnes dans le monde en 2018. Un chiffre en nette hausse par rapport à l’année précédente, a indiqué, jeudi 13 juin, l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena), basée à Abou Dhabi, capitale des Émirats Arabes Unis.

Le secteur de l’énergie verte a créé 700 000 emplois l’an passé, selon une étude annuelle de l’Irena.« Le nombre d’emplois concernés est plus haut que jamais, malgré le tassement de la croissance sur certains marchés de premier plan, notamment la Chine », a précisé l’agence dans un communiqué.

Chine et Brésil en tête !

Un nombre croissant de pays « se sont lancés dans l’ingénierie, le commerce et la construction d’installations faisant appel aux technologies de production énergétique à partir de sources renouvelables ».

En matière géographique, les emplois sont concentrés dans quelques pays, notamment en Chine, au Brésil, aux États-Unis, en Inde, ainsi que dans certaines nations de l’Union européenne. Pékin se taille la part du lion, en totalisant 39 % des postes.

Une étude qui s’appuie en grande partie sur le photovoltaïque

L’énergie solaire photovoltaïque et l’éolien demeurent les secteurs les plus porteurs. Le photovoltaïque a conservé sa place de premier employeur. Il représente un tiers des postes (3,6 millions).

Des pays d’Asie du Sud-Est ont réussi à se faire une place dans ce domaine aux côtés de la Chine et « comptent désormais parmi les plus gros exportateurs de panneaux photovoltaïques ».

L’avenir du côté de l’éolien

Des chiffres à mettre en regard de l’aspect discutable du terme « renouvelable » pour cette énergie puisque la fabrication des panneaux fait appel à des énergies non renouvelables, même si les procédés s’améliorent.

En ce qui concerne l’éolien, les installations terrestres représentent la plus grande partie du 1,2 million d’emplois du segment, mais l’éolien en mer est « en train de décoller » et « pourrait bénéficier des infrastructures et de l’expertise développées par les secteurs pétrolier et gazier ».

Le 13/06/2019

Source web Par Ouest-France

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Energie: le Maroc bientôt indépendant?

Energie: le Maroc bientôt indépendant?

Un rapport du Forum économique mondial salue la réalisation de la Centrale solaire Noor, installée près de Ouarzazate. Selon le document, le Maroc est en tr...