Le nouvel arsenal marocain pour lutter contre l’immigration irrégulière

Le nouvel arsenal marocain pour lutter contre l’immigration irrégulière

L’Espagne vient de révéler que l’aide de 140 millions d’euros accordée par l’UE au Maroc se concrétise sur le terrain pour maîtriser les flux migratoires, et ce par l’acquisition du matériel approprié afin de circonscrire le phénomène.

L’aide européenne accordée au Maroc dans le cadre de la lutte contre l’immigration irrégulière commence à se traduire, sur le terrain, par l’acquisition des équipements nécessaires pour maîtriser les flux migratoires et circonscrire le phénomène. C’est ce qu’ont révélé des sources gouvernementales espagnoles en dévoilant la nature des matériels objets d’appels d’offres lancés dans ce sens, rapporte le quotidien Al Massae dans son édition de ce mardi 9 juillet. A ce propos, des centaines d’avions sans pilote, des véhicules, des radars, des scanners et des dispositifs d’empreintes digitales vont être acquis par les services de sécurité marocains pour mieux faire face à l’immigration illégale sur les frontières. Ainsi, le Maroc se dotera de 230 véhicules 4X4 adaptés à usage tout terrain et en haute température avec treize millions d’euros, un lot de voitures 4x4 (pick-up) pour 5.5 millions d’euros, dix ambulances pour 520 millions d’euros. Le pack comprend aussi dix camions citernes pour l’eau et dix autres pour le carburant, d'une valeur de 1.23 million d’euros, en plus de camions-frigorifiques pour un montant de 600.000 euros. Le lot comprend également cinq radars maritimes, dix appareils automatiques de reconnaissance faciale, dix GPS et d’autres systèmes de radio et de cartographie.

Par le biais de cette aide financière, l’Union européenne vise à freiner et à maîtriser le phénomène de l’immigration irrégulière. Cet objectif a été reconnu par le gouvernement espagnol qui a salué le rôle de Rabat dans ce sens, en soulignant que le royaume demeure un allié stratégique. D’ailleurs, ont affirmé les mêmes sources, le phénomène de l’immigration est pratiquement sous contrôle et s’inscrit dans une tendance baissière. En effet, précisent les mêmes sources, l’Espagne a enregistré l’arrivée de 13.263 immigrés illégaux entre janvier et juin 2019, soit une régression de 23% par rapport à la même période de l’année dernière.

Le 08/07/2019

Source web Par Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation