TUI: Hans Van de Velde devient DG du sous-traitant au Maroc, SIA

TUI: Hans Van de Velde devient DG du sous-traitant au Maroc, SIA

Déjà PDG de TUI France, Hans van de Velde aura également la responsabilité de SIA dès le 1er septembre. La société marocaine, filiale du groupe TUI, était jusqu’à présent rattachée à TUI Belgique. La nomination de leur PDG à la tête d’une seconde entreprise de 200 salariés alimente les rumeurs de cession de TUI France.

C’est officiel. Hans van de Velde, PDG de TUI France, aura en charge la direction d’une seconde entreprise de la galaxie TUI à partir du 1er septembre.  Il est nommé directeur général de SIA (Société d’investissement aérien). L’entreprise marocaine est à la fois compagnie aérienne (TUIfly Maroc), agence de voyages et prestataire notamment via son call center de TUI Belgique et TUI France.

Basée à Casablanca, SIA compte près de 200 salariés dont une quarantaine gère des prestations pour TUI France. Un sujet de discorde et d’inquiétude au sein de la filiale française. Sur les opérations terrestres et aériennes, le SAV et le set-up, « 53 postes de TUI France vont être externalisés vers le Maroc. Le CSE a donné un avis négatif, commente Lazare Razkallah, secrétaire du CSE. La qualité de service et l’expertise du personnel de TUI France seront perdus. » Cette externalisation devrait représenter « une économie pour TUI France de 1,3 million d’euros par an » précise-t-il.

TUI France bientôt cédée?

La nomination de Hans van de Velde à la tête de TUI au Maroc renforce les rumeurs internes sur le sort de TUI France. La filiale française pourrait être partiellement rachetée ou faire l’objet d’un joint-venture avec un autre acteur du tourisme en France. « Il y a des négociations, elles se déroulent au niveau du groupe » aurait confirmé le PDG France sans en dire plus.

« TUI recase déjà Hans van de Velde parce qu’il n’aura bientôt plus autant à faire en France », estiment des salariés français. A l’inverse d’Elie Bruyninckx, qui était en parallèle CEO de TUI Western Region, Hans van de Velde « avait dit vouloir se consacrer entièrement à TUI France » indique, déçu, le secrétaire du CSE. « Pascal de Izaguirre, précédent PDG, est parti chez Corsair, parce qu’il était compliqué de s’occuper des deux entreprises en même temps » rappelle-t-il.

 Le Maroc, « un potentiel de développement significatif »

Filiale de TUI Belgique, SIA en plus de ses activités aérienne (TUI Fly Maroc) et commerciale de vols secs, est également sous-traitant au Maroc pour les marchés belges et français. L’entreprise marocaine intervient sur les opérations terrestres et aériennes, le marketing, l’informatique, les ressources humaines, la distribution, la sûreté et le service client via son call-center.

 SIA (Société d’Investissement Aérien) doit être encore « mieux intégrée dans TUI Western Region » indique le groupe de tourisme. Ce sera la mission de Hans van de Velde déjà « fortement impliqué dans le comité exécutif de TUI Western Region », la business unit qui regroupe la Belgique, les Pays-Bas, l’Italie et la France. On comprend que le transfert d’activités au Maroc est synonyme de croissance.

Depuis 18 ans chez TUI, le nouveau PDG France « possède la double expertise du secteur de l’aérien et du tour operating ».  Il a été directeur de TUIFly aux Pays-Bas et directeur des opérations de TUI France. Au Maroc, il sera secondé par Abdelkader Hsi. L’ancien DG de Jetairfly au Maroc est nommé directeur général adjoint de TUI au Maroc.

Le 10/07/2019         

Source web Par Le Quotidien du Tourisme

Les tags en relation

 

Les articles en relation