La Nasa craint l'arrivée d'un astéroïde géant, «le dieu du chaos»

La Nasa craint l'arrivée d'un astéroïde géant, «le dieu du chaos»

En cas de changement de trajectoire qui lui ferait prendre le chemin de notre planète, l'astéroïde Apophis éradiquerait toute vie sur Terre. [Crédit : Nasa].

Et si la vie sur Terre était éradiquée dans les dix prochaines années ? Ce scénario, digne d'un film de science-fiction, est pourtant pris très au sérieux par les scientifiques de la Nasa qui surveillent de près l'évolution d'Apophis, un astéroïde géant qui frôlera notre planète en 2029.

Du même nom qu'une divinité de la mythologie égyptienne, connue pour être le «Dieu du mal et du chaos», Apophis constitue en effet une menace bien réelle et de plus en plus pressante, à mesure que l'échéance, peut-être fatidique, se rapproche.

Selon l'agence spatiale américaine, l'astéroïde devrait, dans le meilleur des scénarios, passer juste en-dessous des satellites de télécommunication.

Mais le risque d'une collision avec la Terre n'est pas non plus exclu. En cause : les proportions impressionnantes d'Apophis qui en font un véritable monstre céleste.

Un astéroïde impressionnant

L'astéroïde mesure en effet 340 mètres de large et si, d'après les dernières projections, il devrait passer à moins de 30.000 km de la surface de la Terre, la moindre variation de trajectoire lui faisant prendre la direction de la planète bleue signerait, ni plus ni moins, l'arrêt de mort de l'humanité tout entière.

Il y a 65 millions d'années, une collision similaire avait en effet provoqué la disparition de 99 % de la vie sur Terre, dont celle des fameux dinosaures qui dominaient alors l'écosystème.

Des stratégies de déviation élaborées

Dans ce contexte, le premier objectif de la Nasa a donc d'abord été de récolter toutes les informations possibles sur l'astéroïde, des données indispensables permettant d'imaginer des moyens à même de le dévier, le cas échéant.

A ce stade, plusieurs scénarios sont envisagés allant de l'option nucléaire à l'envoi d'un vaisseau spatial spécialement dédié qui, voyageant à ses côtés, amènerait, par effet gravitationnel, Apophis à prendre un autre parcours.

D'autres chercheurs sont en toutefois plus optimistes et estiment qu'une collision a seulement une «chance» sur 100.000 de se produire.

Une chance pour la science

Tous les scientifiques s'accordent en revanche sur le fait qu'Apophis leur offre une formidable opportunité d'en apprendre davantage sur les astéroïdes.

Marina Brozovic, chercheure à la Nasa, a ainsi déclaré au quotidien britannique Daily Express : que pouvoir voir Apophis d'aussi près en 2029 «constituera une opportunité incroyable pour la science.»

Cela, en plus, d'offrir un spectacle grandiose à toute l'humanité. La roche présente à la surface de l'astéroïde devrait en effet briller exceptionnellement dans le ciel lors de son passage en 2029. De quoi mettre des étoiles plein les yeux.

Le 22 août 2019

Source web Par cnews

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Une découverte de premier plan

Une découverte de premier plan

Nouvelle pierre à l’arc de l’Observatoire de l’Oukaimeden, qui relève de l’université Cadi Ayyad de Marrakech. En décembre dernier, l’astronome Cl...