L’aéroport Fès-Saïss veut doper ses capacités

L’aéroport Fès-Saïss veut doper ses capacités

Les passagers des vols internes sont accueillis, depuis le 4 novembre, au terminal 1 de l’aéroport Fès-Saïss. Une mesure qui répond aux exigences de l’OACI. «Le redéploiement de ce terminal a permis de fluidifier le trafic au niveau du terminal 2 dédié aux liaisons internationales», explique Noureddine Laghni, directeur de l’aéroport. Ici, lors de l’inauguration du T1 (Ph. YSA)

Le terminal 1 de l’aéroport Fès-Saïss est à nouveau opérationnel. Dédiée aux vols internes, la plateforme vient d’être inaugurée par les autorités aéroportuaires, les responsables de l’ONDA et le wali de la région. En effet, la séparation des flux entre passagers des vols domestiques et vols internationaux répond à une exigence de l’OACI.

«Pour respecter les recommandations de cette instance internationale, nous avons procédé au réaménagement du terminal 1 pour le consacrer au trafic national. Lequel ne cesse de se développer», indique Noureddine Laghni, directeur de l’aéroport Fès-Saïss. Doté d’une capacité de 500.000 passagers, le terminal 1 traitera désormais les vols quotidiens à destination de Casablanca, Marrakech, Agadir et Errachidia.

A noter que l’aéroport est en passe d’être connecté avec les douze régions du Royaume. La fréquence des vols Fès-Marrakech est passée de 3 à 5 rotations hebdomadaires. En outre, les vols vers Agadir et Errachidia sont opérés à raison de deux fréquences par semaine. Grâce à ces dessertes, l’aéroport a enregistré quelque 1.244 mouvements nationaux (jusqu’au 4 novembre 2019), en hausse de 22% par rapport à 2018. Ces vols ont transporté 82.244 passagers, soit une augmentation de 34% pour le trafic national.

Ainsi, l’ouverture du terminal 1 permettra de décongestionner le terminal 2 réservé, lui, aux vols internationaux. «A travers cette action, nous assurons la fluidité nécessaire pour les autres vols traités au niveau du T2. Aussi, ce redéploiement permet aux services concernés d’assurer la sûreté et la sécurité sans faire perdre au transport aérien son caractère de rapidité», explique le directeur de l’aéroport. «Le T1 est doté de tous les équipements de sûreté et de sécurité», rassure-t-il.

Par ailleurs, le trafic des passagers à l’aéroport Fès-Saïss a connu une hausse de 12,36% du 1er janvier au 4 novembre 2019, en comparaison avec la même période de l’année dernière. Un total de 1.211.691 voyageurs a transité par cet aéroport durant les dix premiers mois de l’année actuelle, réalisant ainsi une hausse de 10% par rapport à la même période de l’année 2018.

Dans le cadre du classement du trafic aérien commercial par zone, l’aéroport Fès-Saïss a gardé sa 4e position, après ceux de Casablanca-Mohammed V, Marrakech-Ménara et Agadir-Al Massira. L’aéroport Fès-Saïss a accueilli son millionième passager le 12 septembre dernier, soit un record par rapport à une année auparavant. Son nouveau terminal (T2), qui constitue une plateforme pour plusieurs compagnies low-cost (Ryanair, Easy Jet, Jet Air Fly, Air Arabia), tend à augmenter la capacité d’accueil de l’aéroport à 2,5 millions de passagers.

Le 20/11/2019

Source web Par l'économiste

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Ryanair annonce un vol Fès-Paris Vatry

Ryanair annonce un vol Fès-Paris Vatry

La compagnie low cost Ryanair augmente ses dessertes au Maroc. Elle lancera à partir du 3 novembre prochain un vol hebdomadaire entre Fès et l’aéroport de ...

Fès-Tourisme: «Excellente» reprise!

Fès-Tourisme: «Excellente» reprise!

Le tourisme va bien à Fès. Tel est le message véhiculé par les professionnels du secteur qui parlent d’une année «excellente». En chiffres, les arrivé...