Petit tassement des exportations textile-habillement à fin septembre 2019

Petit tassement des exportations textile-habillement à fin septembre 2019

Selon les statistiques de l’Office des Changes, les exportations du secteur textile ont reculé globalement de 1%. La contre-performance est jugée accidentelle par un expert qui estime que la politique de soutien au secteur textile s’est avérée payante.

A fin septembre 2019, on peut dire que le secteur du textile habillement se porte bien, malgré le petit voyant rouge au niveau des exportations. En effet, les statistiques  de l’Office des Changes indiquent que les exportations de ce secteur ont enregistré une baisse de 1% par rapport à leur niveau de la même période de 2018.

En valeur, les exportations globales du secteur (y compris celles du cuir), se sont établies à 28,338 milliards DH, au lieu de 28,637 milliards une année auparavant. Cette petite baisse est imputée pour une grande part au recul des exportations de cuir (chaussures) qui ont chuté de 7,4%, soit -173 millions d’une période à l’autre alors que les exportations des vêtements confectionnés sont restées presque au même niveau (-0,3%) ; la branche bonneterie enregistrant pour sa part une baisse de ses exportations de 2,1%.Mais ceci n’entame pas outre mesure le dynamisme que connaît le secteur du textile habillement depuis plusieurs années. En témoignent les chiffres à fin septembre 2019 des importations de l’Union Européenne (UE) en provenance  du Maroc. Ce dernier maintient sa place de 8ème exportateur de produits textiles vers l’UE malgré un léger ralentissement de ses exportations. Celles-ci ont connu en effet, un rythme de croissance moindre (+2,5%), pour les neuf premiers mois de l’année en cours (au regard du taux de croissance annuel moyen des 5 dernières années qui s’était établi à 5,1%). La part de marché du Maroc dans l’UE est tombée à 3,1% à fin septembre 2019.

Selon Jean-François Limantour, président d’Evalliance, expert et conseiller de l’AMITH, ce ralentissement est dû à une "performance médiocre" des exportations de textile-habillement vers l’UE au troisième trimestre 2019 (-0,02%). Toujours selon lui, cette contre-performance trimestrielle du Maroc est sans doute "accidentelle" et "ne doit pas masquer le fait que ce pays poursuit une brillante trajectoire amorcée il y a quatre ans et engrange les bénéfices d’une politique volontariste de compétitivité et de valorisation de son offre de produits et de services". Ceci étant, les exportations du Maroc de produits textile-habillement ont atteint près de 2,3 milliards d’euros, soit une hausse de 2,5% par rapport à la même période de 2018.

S’agissant de la politique volontariste, elle s’est concrétisée  par la priorité donnée par les pouvoirs publics au secteur du textile dans le cadre du PAI (Plan d’accélération Industrielle) pour la période  2014-2020. Les effets se sont fait sentir assez rapidement en matière d’investissement et donc de création d’emplois avec la signature de plus de 200 conventions d’investissement pour plus de 5 milliards de DH et la recherche de nouveaux débouchés, notamment dans les pays de l'UE où l’essentiel des exportations était dirigé vers les marchés espagnol et français. Cette politique, en partenariat avec le secteur privé, a permis de dégager un chiffre d’affaires de quelque 12 milliards DH entre 2015 et 2014.

Selon l’expert cité, le Maroc ne doit pas lâcher prise et continuer à adapter sa stratégie.

Le 27 novembre 2019

Source web Par medias24

Les tags en relation

 

Les articles en relation