Les 10 types de Marocains que l’on rencontre pendant l’hiver

Les 10 types de Marocains que l’on rencontre pendant l’hiver

L’hiver est arrivé plus tôt que prévu au Maroc, ne laissant pas le temps à ses habitants de s’y préparer. Un vent de froid et de désespoir qui souffle fort dans la vie de nombreux marocains, qui approchent cette période chacun à leur façon, en voici 10 types.

Le frileux :  Ce type de Marocain vit très mal l’hiver et n’arrive pas à s’acclimater au changement de saison. Sa rupture avec le soleil et l’été semble beaucoup l’affecter, au point qu’il ne sait plus comment se comporter avec le froid.

Le frileux ne quitte pas sa bouillotte le soir et ressort sa fameuse jellaba en fourrure, ses gants noirs et passe sa journée sous ses 3 pulls, 4 écharpes, deux collants et 3 chaussettes.

Il grelotte toutes les 3 minutes et n’hésite pas à faire des câlins à ses amis pour se réchauffer. C’est dire, la seule façon de le torturer est de l’inviter pour un week-end à Ifrane.

Le râleur : Le bureau des plaintes ouvre ses portes en hiver. Si le Marocain excelle toute l’année dans cette catégorie, durant cette période il redouble encore plus d’efforts.

« Il fait froid » est une phrase qu’il répétera de nombreuses fois, quitte à agacer les gens autour de lui. Comme si ce n’était pas assez, le râleur exprimera également son désarroi sur les réseaux sociaux.

Le meilleur ami du chauffage (ou du mejmar) : S’il le pouvait, il se serait attaché à son chauffage pendant toute cette période glaciale.

Le meilleur ami du Kleenex : Et l’ennemi du manteau. Dans le déni total, il n’en a que faire du froid et préfère garder sa garde robe d’été. Il aura beau dire qu’il ne ressent pas le vent entré dans sa légère chemise, ses éternuements auront eu raison de lui. Désormais son meilleur ami, ça sera sa boite de Kleenex.

L’adepte de la Bissara : De la Harira, de la Raissa ou encore des lentilles, des plats qu’il compte bien manger pendant toute cette période pour le garder au chaud.

Le manta addict : Célèbre couverture au Maroc, l’Manta devient l’héroïne de nombreux marocains pendant l’hiver. Ce tissu de bonheur à double ou triple épaisseur ultra moelleuse est le must-have pour combattre le froid.

Le manta addict ne peut pas s’en passer, quitte à hiberner pendant toute cette période, il ne la quittera pas d’une semelle, elle qui l’aidera à faire un si bon somme qu’il ne pourra pas quitter son lit le matin.

Le sportif : Après avoir passer son été à faire le tour des restaurant et à manger les bons petits tajines concoctés par sa grand-mère, le Marocain joint l’utilise à l’agréable durant cette période. Après avoir fait ses petites recherches sur Google, ce dernier, qui a appris que faire du sport en hiver permettrait de perdre davantage de calories que pendant les périodes estivales, prend cette activité très à cœur. Une occasion également pour préparer à l’avance son corps d’été.

Le hammam addict : Son activité préférée pendant l’hiver? Aller au Hammam. Il peut y passer des heures, et même la journée s’il le pouvait. Un client fidèle qui compte bien convaincre ses amis de l’accompagner.

Le voyageur : Si la période d’hiver rime avec cocooning, chocolat chaud sous la couverture devant un bon film, elle est aussi l’occasion pour de nombreux marocains de profiter de destinations hivernales tels que Ifrane pour skier et profiter de la neige.

Le 01/12/2019

Source web Par Hespress

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Edito : La politique à l’école…

Edito : La politique à l’école…

Deux Marocains figurent parmi les 125 députés qui viennent nouvellement d’être élus dans la province du Québec au scrutin du lundi 1er octobre. En plu...