Livre des résumés: 2ème édition de la CONFERENCE INTERNATIONALE TOURISME & L’INNOVATIONS 29 et 30 Novembre 2019 ESSAOUIRA, MAROC

Livre des résumés: 2ème édition  de la CONFERENCE INTERNATIONALE TOURISME & L’INNOVATIONS 29 et 30 Novembre 2019 ESSAOUIRA, MAROC

Livre des résumés                                                                         

2EME CONFERENCE INTERNATIONALE TOURISME & INNOVATION CITI 2019

Fidèle à son orientation principale, la deuxième conférence internationale Tourisme et Innovations, s’inscrit dans la lignée de la précédente édition (CITI2018) et interroge la créativité et l’innovation chez les acteurs du secteur. En effet, après une première édition réussie en 2017, l’équipe tourisme du Laboratoire de recherches des sciences appliquées à l’environnement et au développement durable (SAEDD), de l’Ecole Supérieure de Technologie d’Essaouira (Université Cadi Ayyad) organise la deuxième édition de la conférence Internationale sur le Tourisme et l’Innovation (CITI’2019) à Essaouira le 29 et 30 Novembre 2019.

Cette conférence pluridisciplinaire est ouverte à tous les chercheurs, doctorant et professionnels du tourisme et d’autres disciplines (économie, gestion, informatique, sciences de l’environnement, géographie, sociologie, sciences politiques…) et vise à s’ériger en un espace de débat et de discussions autour de l’innovation touristique. Sa finalité sera la présentation d’expériences dans le domaine de l’innovation dans les secteurs de la formation, du transport, celui des agences de voyages, des prestations touristiques, du marketing touristique, du guidage, de la création de pays touristiques… Mais aussi de la littérature et de la philosophie du voyage et du tourisme.

COORDINATION DE LA CONFERENCE

Mohamed Boukherouk

COMITE D’ORGANISATION

A Ouaarab (Université cadi Ayyad, EST-Essaouira, Maroc)

A. Zerrad (Université cadi Ayyad, EST-Essaouira, Maroc)

A. Jadir (Université Cadi Ayyad, EST-Essaouira, Maroc)

M. El Mechni, (Jeune Chambre Internationale Essaouira)

Club du tourisme solidaire de l’Ecole Supérieure de Technologie d’Essaouira

COMITE SCIENTIFIQUE

Z. Hammami (Université Sousse, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines,Tunisie)

A. Guezzaz (Université Cadi Ayyad, EST-Essaouira, Maroc)

A. Boudiaf (Université Cadi Ayyad, EST-Essaouira, Maroc)

A. Darouichi (Université Cadi Ayyad, FST-Marrakech, Maroc)

A. Lissaneddine (Université Cadi Ayyad, EST-Essaouira, Maroc)

M. Hilali (ISIT de Tanger)

B. Abdellaoui (ISIT de Tanger)

A. Bouaaouinate (FLSH, Université Hassan II, Mohamedia, Maroc)

S.I.Cherkaoui (EST Kenifra)

R. Eddali (FLSH, UCA Marrakech, Maroc)

H. El Bayed (Université Hassan 1er, Settat, Maroc)

K. El Kalay (EST ESSAOUIRA, Maroc)

A. Ghribi (Université de Médéa, Algérie)

K. Khalil (Ecole Supérieure de Technologie, UCA Marrakech, Maroc)

T. Lakhal (FSEJ, Université Mohamed V de Rabat)

A. Peltier (IMES, Nantes, France)

H. Ramou (Institut des Etudes Africaines, Rabat, Maroc)

F-C. Riboulon (Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, France)

A. Tlidi (ENSA, UCA Marrakech, Maroc)

H. Ouaakil (ENCG, Université Ibn Tofail - Kenitra)

A. Moutia (ENS, Marrakech - UCA Marrakech, Maroc)

                                                            LISTE DES COMMUNICATIONS       

PLENIERES

Abderrahim HANSALI, Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Marrakech, Université Cadi Ayyad, Président de la Fondation Maroc numérique, La transformation digitale dans les entreprises touristiques, une approche de conduite du changement           

Patrick SIMON, Administrateur de la CNT et de la FNIH, Président de l'AMDGJB/Géoparc Jbel Bani, L’ingénierie et le design en tant que stratégie d‘Innovation et de Création pour un tourisme identitaire et durable pour des marchés changeants!                                                                                       11

TECHNOLOGIE & DIGITAL

Hassan FAOUZI, Université de Lorraine, Metz, France, Universiapolis-Université internationale d’Agadir, Communautés virtuelles et destinations touristiques Cas de la destination Agadir                                       

Abdallah EL MAICH and Mohamed ZNIBER, Ecole Nationale de Commerce et de Gestion d'Agadir (ENCGA) Ibn Zohr University, Intangible Culture Heritage: Impact of New Information and Communication Technologies (ICT) on the Marketing strategies for cultural Destinations  

Lalla Meryem EL GAMOUN, Laboratoire Patrimoine culturel et développement, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Oujda Tourisme : Les Réseaux Sociaux, nos nouveaux Guides de Voyage ? Étude de cas : (Groupe « Les voyageuses »)   

Lotfi MOKRANI & Lamara HADJOU, Université Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou. Département des sciences commerciales, Intégration du marketing digital dans la promotion du tourisme patrimonial. Cas : des festivités locales dans la wilaya de Tizi- Ouzou

Mohamed HADACH, Rachid ED-DALI (1) & Younes CHIHAB (2), Cadi Ayyad University, Marrakesh, Ibn Tofail University, Kenitra, Consumer generated media and their impact on the decisions of travelers: The case of trip advisor’s online reviews in Morocco

ENVIRONNEMENT & ECOLOGIE

Moyangar MADJITOLOUM, Consultant et chercheur Polyvalent au CERDO/ N’Djamena au Tchad, Tourisme et Innovations à la Gestion Durable de l’Environnement au Tchad

Nacima HACINI CHIKH & Habiba TEBBANI, Université Badji Mokhtar Annaba Algérie Département Architecture, Concilier Tourisme mobilité environnement l’exemple d’un parcours touristique à Annaba Nord Est Algérien

Goïdjé     BERAMBAI,     Université     de     Maroua/Cameroun, Gestionnaire du Patrimoine Culturel, Assistante auprès du Conseiller Technique à la Culture, au Tourisme et à l'Artisanat. Le tourisme et l’innovation territoriale pour un développement durable au Tchad25 Hayet MEBIROUK et Nacima HACINI- CHIKH Institut de Gestion des Techniques Urbaines (IGTU), Université Constantine 3, Département d’Architecture, Université Badji Mokhtar Annaba, La part de l’écotourisme dans la promotion et la gestion des zones d’expansion touristiques à Annaba. La ZET de la Corniche à l’épreuve ? (Nord-Est Algérien) 

MANAGEMENT, STRATEGIES & GOUVERNANCE

Maria BRÁS, University of the Algarve – ESGHT, Importance of Risk Perception in Choosing a Tourist Destination: The case study of the Algarve (Portugal)

Tarik LAKHAL, Hicham OUAKIL & Mohamed BOUKHEROUK, (1) FSJES Agdal Université Mohamed V, (2) FSJES de Kenitra Université Ibn Tofail, (3) EST Essaouira, Vers un nouveau modèle économique du secteur touristique marocain 

Mariame EL KHADAR & Brahim BENBBA, Ecole National de Commerce et de Gestion de Tanger, Université Abdelmalek Essaâdi, Centre des Etudes Doctorales : Droit, Economie et Gestion, Etude de la performance des organisations hôtelières sous l’influence du design organisationnel et la valeur de consommation 

Sanae EL HACHCHOUMI & Monssef Sedki ALAOUI, Environnement   Littoral/   Patrimoine   Naturel,   Logistique   et Tourisme. FLSH - Mohammedia. Tourisme, Formation et Innovation, Equipe de recherche Art, créativité et innovation, Centre de recherche de l’Université Hassan II de Casablanca, Bilan des enjeux et perspectives de la « vision 2020 »

M'bark HOUSSAS & Abderrahim MAKHLOUFI, Ecole Nationale de Commerce et de Gestion, Agadir. Université Ibn Zohr, Agadir, LARGE, EDPM, Les facteurs clés de succès entrepreneuriat innovant des entreprises du tourisme des oasis. Essai de modélisation

Jamila SAIDI, Mostafa OUADRIM & Younes DBIBIRHA, Laboratoire Dynamiques des Espaces et des Sociétés (LADES), Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Mohammedia, Université Hassan II Casablanca, Maroc, Quels leviers de financement de l’investissement touristique au Maroc ? Cas de la Station touristique de Mogador

Younes SLILEM & Aziz SAIR, Laboratoire de Recherche sur les Etudes en Tourisme, Ecole Nationale de Commerce et de Gestion d’Agadir, Clusters du tourisme au Maroc : Analyse conceptuelle et applicabilité.

Wissam BITARI & Mohammed AIT RASMOUK, Cunel, Mohammed First University, Oujda, The impact of migration-inducted tourism on the Moroccan space: Fez as a case study

PATRIMOINE, ARTS & CULTURES

Monssef SEDKI ALAOUI, Ecole Nationale Supérieure d’Art et de Design : équipe de recherche Art, créativité, innovation, Université Hassan II de Casablanca, Vers une revalorisation innovante des médinas à travers les portes: De Marrakech à Essaouira (étude esthétique comparative)41 Hanane NAHID, Ecole nationale Supérieur d’Art et de Design, Equipe de recherche : Art, créativité et innovation, Université Hassan II de Casablanca, Pertinence du système de propriété intellectuelle pour le secteur du tourisme

Hassan CHAFIK, Faculté des Lettres Saïs-Fès, De la musique et de l'architecture marocaines dans Un Crépuscule d'Islam de Chevrillon

Rachid LARHBIRA, Laboratoire  Recherches,  Migrations, Espaces, Cultures, Sociétés dans le sud marocain, FLSH Université Ibn Zohr,  ??????? ? ??????? ??? :???????? ???????? ???????? ???????

LITTERATURE & PHILOSOPHIE DU VOYAGE

Abdelhak ZERRAD, Ecole Supérieure de Technologie d’Essaouira, Université Cadi Ayyad, Voyage et exotisme : une nouvelle esthétique  du ivers

Ahmed JADIR, School of Technology, Cadi Ayyad University, Essaouira, Literary Escape and Sofitel Essaouira

Rachid ZAOURI, Faculté Polydisciplinaire El Jadida, L’esthétique du voyage chez Christiane Dupont Nangle à travers «De Tanger à Marrakech»51 Mounir EL ABDELLAOUY, Université Mohammed Premier, Faculté des Lettres, Oujda Tourisme et interculturalité : l'expérience de l'altérité vagabonde

Mostafa LAGHZIOUI, Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers de Meknès, La représentation du Marocain dans le guide du Routard

Rédouane BOUCHAREB, Université Hassan II, Casablanca Faculté des Lettres, Lire la ville de Fès dans le roman de la période coloniale : de l’ethnographie à la valorisation du patrimoine

Chafik AAZIZ, Equipe de Recherche Art Créativité et Innovation à l'ENSAD (École Nationale Supérieure d'Art et de Design), Université Hassan II, Casablanca, le projet “D’LALA” ??????? à Essaouira

CONFERENCES PLENIERES

LA TRANSFORMATION DIGITALE DANS LES ENTREPRISES TOURISTIQUES, UNE APPROCHE DE CONDUITE DU CHANGEMENT

Abderrahim HASNALI

Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Marrakech, Université Cadi Ayyad, Président de la Fondation Maroc numérique, gp.hansali@yahoo.fr

Le secteur du tourisme a été toujours à l’avant-garde des évolutions technologiques qui ont pu changer notre façon de voyager ces dernières années. Au Maroc, s’il y a bien un secteur qui a su se transformer depuis l’éclosion du web, c’est le tourisme. En témoigne les statistiques consolidées de l’évolution de la part de ce secteur dans le volume des transactions en ligne qui a passé de 11% en 2014 à 20,2% en 2017.

Cependant une lecture fertilisée des expériences acquises à l’échelle internationale montre que les conditions d’une intégration adéquate des technologies dans le secteur du tourisme varient d’un pays à l’autre, mais préconise que la performance d’une stratégie digitale dans une entreprise touristique repose sur deux logiques stratégiques, qualifiées selon les termes de A. C. Martinet2, d’une logique des facteurs et d’une logique des acteurs. Selon la première logique, la réussite des projets d’introduction des TIC (Technologies d’Information et de Communication) est liée à une diversité de facteurs d’ordre technico-économique à savoir les facteurs technologiques, les facteurs logistiques, les facteurs budgétaires, etc. Quant à la logique des acteurs, qui représente la partie cachée de l’iceberg de ces stratégies, elle met en exergue la prédominance des variables humaines et culturelles. En effet elle stipule que la mise en place d’une technologie numérique au sein d’une entreprise touristique n’implique pas nécessairement qu’elle sera acceptée et

appropriée par les différents acteurs de l’écosystème touristique. La plupart des écrits consacrés au changement stratégique partent de l’hypothèse que la volonté de maintenir les pratiques et les croyances établies débouche sur une certaine résistance au changement.

C’est donc à travers le prisme de cette logique des acteurs que nous allons contribuer, aux actes de cette conférence internationale sur le tourisme et l’innovation, afin de mettre au clair la problématique de la conduite du changement dans le contexte des entreprises touristiques.

L’INGENIERIE ET LE DESIGN EN TANT QUE STRATEGIE D’INNOVATION ET DE CREATION POUR UN TOURISME IDENTITAIRE ET DURABLE POUR DES

MARCHES CHANGEANTS!

Patrick SIMON

Administrateur de la CNT, de la FNIH, Président de la Commission Durabilité Touristique CNT et FNIH, Président de l'AMDGJB/Géoparc Jbel Bani

Professeur Vacataire Master Métiers du Tourisme et Patrimoine, Président de la Commission « Recherche Universitaire Filière

Hydrogène» - AMHYD – CGEM

simon.patrick9340@gmail.com

Pour cette conférence plénière j’aurais à définir en premier lieu qu’elles sont les relations entre tourisme et innovations et en second, je faire savoir que les notions de « Face Branding et de Face Making » seront insuffisantes si elles ne sont pas définies, construites, évaluées, partagées en fonction du contexte, des pays et populations concernées.

J’essaierai de parler des nouvelles définitions que l’on peut donner au tourisme du début de ce XXIème siècle, celles qui permettent de se démarquer dans cette compétition où tout le monde s’adresse aux mêmes sources, tous « Pays et territoires, bloc(s)s comme Territoire inter régionaux », devront nécessairement se positionner en tant que : « pôle de compétitivité ayant pour mission d’inciter, de suggérer par l’ingénierie et le design », ..., afin de savoir replacer culturellement, administrativement, techniquement, l’humain dans son milieu géographique en tant que

« source  d’attraction,  sujette  à  l’attractivité»,  Et  montrer  que seuls les efforts d’imagination dans la création, dans les apports techniques de validation « d’une image touristique corrigée » pourront  rallier  la  réussite  de  l’adjonction  de  ses  activités, aux

interprétations et acceptations des milieux et de l’humain à ces innovations,

oute destination se doit d’exister pour la durabilité et le partage qu’en acceptent le milieu et les populations locales.

...., au même titre que,

s’intéresseront à ces lieux que s’ils y trouvent les ingrédients combinés définissant à la fois, …, acceptabilité, rentabilité, croissance et durabilité !

…, définissant que dans l’oubli de ce concept, toutes initiatives sont vouées à l’échec !

Nous définirons également compte tenu des bouleversements marketings constatés, pour ceux technologiques et des NTIC, les besoins de repenser les atouts adaptés aux nouvelles pratiques, mais également aux nouvelles définitions du voyageur et du touriste, comme de celles des nouvelles tendances ramenées au tourisme international, au tourisme interne, mais aussi aux définitions rapportées aux problématiques culturelles inter générationnelles en tenant compte de leurs différenciations dans les pratiques, tendances et besoins.

J’aurais à présenter en cela en quoi,

ngénierie et le Design peuvent être et sont: « Sources d’Innovations et de Créations »

’expérience que nous menons et que je préside avec l’AMDGJB, Association Marocaine de Développement du Géoparc Jbel Bani au Sud Maroc, pour ce que sont:

Soutenable du Géoparc Jbel Bani », os différentes approches,

Nos actions menées, es résultats obtenus,

Les problématiques rencontrées,

..., et en quoi étant innovateurs, nous avons besoins de toute l’attention des milieux Universitaires, de la jeunesse, afin de faire valoir les besoins en relais de terrain pour réussir dans les meilleures conditions (pour ce qui est du Maroc) les notions d’approches inclusives, intégrées, pour un développement durable de la Régionalisation avancée afin de promouvoir employabilité, l’économique, et l’éco social en parfaite symbiose entre population et les nouvelles moutures des générations touristiques annoncées.

TECHNOLOGIE & DIGITAL

COMMUNAUTES VIRTUELLES ET DESTINATIONS TOURISTIQUES, CAS DE LA DESTINATION AGADIR

Hassan FAOUZI

Université de Lorraine, Metz, France Universiapolis-Université internationale d’Agadir hassan.faouzi@univ-lorraine.fr

Partout dans le monde, les voyageurs portent un intérêt grandissant à la qualité des prestations au sein des entreprises touristiques des pays visités qui est devenue un des piliers du marketing touristique. Les nouveaux touristes deviennent des participants actifs du mécanisme marketing en diffusant et exprimant ouvertement leurs opinions via les forums personnels ou ceux des guides touristiques (Guide Michelin, Le Routard, Lonely Planet, TripAdvisor), qui permettent aux internautes de témoigner de leurs expériences et d'échanger leurs avis. Les forums sont donc les premiers à promouvoir les nouvelles tendances en matière de tourisme.

Ces forums représentent un gage d'une information de qualité et permettent de mesurer le degré de satisfaction manifesté par les touristes vis-à-vis de leur séjour en voyage, surtout dans les structures d’hébergement touristiques et les restaurants. Notre communication porte sur le regard critique que les touristes- internautes jettent sur la qualité au sein des entreprises touristiques au Maroc et ceci à travers la lecture et l’analyse des commentaires et des opinions exprimés par la communauté virtuelle TripAdvisor. En fait, notre travail consiste à étudier les évaluations endogènes des prestations des hôtels et des restaurants à Agadir par les communautés      virtuelles.      Cette      étude       s'inscrit      dans le prolongement des travaux similaires que nous menons depuis des années et qui portent sur les communautés virtuelles et le marketing touristique.

INTANGIBLE CULTURE HERITAGE: IMPACT OF NEW INFORMATION AND COMMUNICATION TECHNOLOGIES (ICT) ON THE MARKETING STRATEGIES FOR CULTURAL DESTINATIONS.

Abdallah El maich & Mohamed Zniber

Ecole Nationale de Commerce et de Gestion d'Agadir (ENCGA)

Ibn Zohr Univeristy         

a.elmaich@gmail.com

Research conducted on the field of cultural tourism emphasizes the importance of intangible cultural heritage (ICH) in the development of cultural destinations. It also tried to highlight the indistinct relation between ‘high’ and ‘popular’ culture in a way that they both shape a new cultural for of tourism. The aspect of cultural popularity conveyed through festivals, folklores, shows and events is reviewed to add more cultural content and attractiveness to touristic sites and expand mass tourism market. Therefore, Moroccan tourism industry should go towards reinforcement and efficient management of ICH and meanwhile adapt to the development of information and communication technology (ICT). In other words, public and private bodies of tourism sector should shape their marketing strategies by developing and integrating new adequate forms of ICT to market this type cultural heritage. The contribution of this paper is to discuss and identify Intangible culture tourists’ motivation and identify the adequate forms of ICT which should be designed, developed, and integrated as a means to respond to information need of theses tourists to make their decisions to visit a particular cultural destination.

TOURISME : LES RESEAUX SOCIAUX, NOS NOUVEAUX GUIDES DE VOYAGE ? ÉTUDE DE CAS : (GROUPE « LES VOYAGEUSES »)

Lalla Meryem El Gamoun

Laboratoire “Patrimoine culturel et développement” Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, Oujda elgamoun.meryem@gmail.com

L’apparition des réseaux sociaux et leur arrivée dans notre quotidien influe sur notre comportement, nos décisions et révolutionne nos habitudes de consommation. Le tourisme, n’y a pas échappé.

Dans le secteur du tourisme, les réseaux sociaux sont rapidement devenus une source d’information complémentaire. Influenceurs, médias, marques ou bien utilisateurs, chacun apporte sa pierre à l’édifice sur ces réseaux. Aujourd’hui, les fils d’actualités des réseaux sociaux ont une réelle influence sur le choix des destinations de vacances. Selon, Voyages-sncf.com, même si 80% des sondés déclarent que l’avis de leurs amis ou famille reste leur première source d’idée de voyage, 34% d’entre eux affirment avoir recours aux réseaux sociaux pour chercher des idées de voyages. Ce résultat monte à 51% chez les moins de 35 ans. Une information qui prouve que les réseaux sociaux jouent un rôle très important dans les choix des voyageurs. Notre recherche ce focalise sur un groupe de Facebook, nommé « Les voyageuses », pour étudier le comportement et l’influence de ce groupe sur le choix des destinations, en relevant les points positifs et négatifs de cette influence.

INTEGRATION DU MARKETING DIGITAL DANS LA PROMOTION DU TOURISME PATRIMONIAL. CAS : DES FESTIVITES LOCALES DANS LA WILAYA DE TIZI- OUZOU.

Lotfi MOKRANI & Lamara HADJOU,

Université Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou. Département des sciences commerciales

lhadjou@yahoo.fr lotfiesba@gmail.com

L’Algérie recèle un gisement patrimonial très riche et diversifié, ce potentiel apporte une image de marque en termes de promotion du tourisme domestique. Notre travail présente une analyse de l’apport du marketing digital dans la promotion du tourisme patrimonial en Kabylie, à travers l’étude des fêtes locales.

En effet, la wilaya de Tizi-Ouzou abrite plus de 40 fêtes locales valorisant le patrimoine touristique local. L’objectif de notre étude est d’appréhender le rôle du digital dans la promotion de la forme du tourisme culturel et du patrimoine local á une échelle nationale et internationale. Nous avons axé notre recherche sur une étude théorique et empirique, en expliquant la démarche managériale à suivre pour mieux faire connaitre le savoir-faire culturel local, grâce á la mobilisation d’un ensemble d’outils digitaux et démontrer le rôle du digital dans l’organisation de l’évènementiel. Une enquête de terrain menée auprès des visiteurs et des organisateurs de ces derniers nous a permis d’évaluer le degré de l’intégration du digital dans la promotion de ces derniers et de lancer des pistes d’actions possibles pour favoriser cette intégration. Les résultats de l’enquête qualitative sont fondés à base d’un questionnaire mené sur terrain afin d’optimiser le résultat de notre recherche.

La méthode choisie a été celle de l’échantillon de convenance où la représentativité était occasionnelle, en choisissant essentiellement la commodité sur le terrain de l’étude qui se compose de 106 visiteurs locaux tirés au hasard et des touristes arrivées des autres wilayas et de pays étrangers rencontrés á l’occasion de 7 festivités assistées. Notre investigation révèle que 94,33% parmi l’archétype ont accès à Internet et 92,15% sont connectés aux réseaux sociaux dont 66 sont des mobinautes qui souhaitent être informés sur les prochaines festivités par le biais des médias sociaux, ce qui explique que les organisateurs de ces festivités sont dans l’obligation de faire recours aux outils du marketing digital.

CONSUMER GENERATED MEDIA AND THEIR IMPACTS ON THE DESCISIONS OF TRAVELERS: THE CASE OF TRIPADVISOR’S ONLINE REVIEWS IN MOROCCO

Mohamed HADACH, Rachid ED-DALI (1) & Younes CHIHAB (2)

Cadi Ayyad University, Marrakesh, Ibn Toufail University, Kenitra

rachid.eddali.est@gmail.com    

Tourism is considered today as one of the pillars of any given economy and many countries seek its growth and flourish. The present study highlights the crucial role of Trip advisor and Booking.com which are used by more than 100 million users around the world in promoting the reputation of the Moroccan e-tourism and e-WOM. Millions of tourists and travelers rely on the reviews of well-renowned consumer generated media rather than using the services of traditional websites provided by governments, travel agents and hotels. The growing cases of deception and fake content prompt the consumer to look for reliable and trustworthy information based on previous experiences of real reviewers. This study further sheds light on the factors participating in the amelioration of the CGM which can influence the tourism industry in Morocco, including trustworthiness of the source, trustworthiness of the content, customer’s satisfaction and customer’s experience with consumer generated media

ENVIRONNEMENT & ECOLOGIE

TOURISME ET INNOVATIONS A LA GESTION DURABLE DE L’ENVIRONNEMENT AU TCHAD

MADJITOLOUM Moyangar,

Consultant et chercheur Polyvalent au CERDO/ N’Djamena au Tchad,

moyangar@hotmail.fr

Plus de 50 ans, l’histoire a-t-il donné raison à René Dumond en 1963 affirmait « Afrique noire est mal partie ? ». Le bilan de développement de l’Afrique, surtout subsaharienne et notamment au Tchad confirme la thèse (IDH 1990/2018) ?

Le Tourisme, surtout Durable est un mode de développement de l’industrie qui préserve les ressources locales et améliore les conditions de vie des habitants et l’intégrité culturelle d’un pays. Cette approche transversale s’applique à tous les types d’activités, d’opérations ou d’entreprises. Elle inclut notamment l’écotourisme reposant sur la découverte de la nature et des modes de vie des communautés locales et contribue de manière directe à la conservation de l’environnement (www.tourisme-durable.net).

Au Tchad, faute des études spécifiques au secteur de Tourisme mais d’après quelques travaux et recherches électroniques, ce pays vulnérable (Banque Mondiale, 2015 et IDH2016) éprouve un réel problème de développement dû à la problématique de gestion touristique et environnementale au contexte de la pression démographique, les activités agrosylvopastorales mal contrôlées, les effets du changement climatique, etc., qui nécessitent les défis à relever. Aujourd’hui en milieu urbain et rural au Tchad, la gestion durable de l’environnement est une problématique réelle et qui préoccupe les acteurs de développement durable, surtout de l’écotourisme pour mieux diversifier l’économie et la création d’emploi local aux couches vulnérables (jeunes et femmes) mais proportion élevée (RPGH2).

C’est pourquoi le Tchad et la Francophonie (Bulletin IFDD, N° 95, 2013), mènent en faveur du tourisme pour un développement durable des actions innovantes. Parmi ces innovations, les programmes originaux de promotion du tourisme et de l’artisanat initiés, mais au-delà des enjeux économiques et sociaux considérables   d’après   IFDD   et   PND/Tchad   (2013/2015),   le tourisme constitue en effet un outil précieux de valorisation des patrimoines, de promotion du dialogue des cultures et de gestion durable de l’environnement. C’est pourquoi, le Sommet de Québec (2008) de la Francophonie met l’accent sur la promotion aux innovations « pour réaliser, à travers les programmes, la formation, sensibilisation pour développer les capacités destinées aux pays francophones du Sud pour renforcer le secteur touristique » dans le cadre d’initiatives internationales, régionales, nationales et locales ou, environnementales est le socle de développement. Le Tourisme Durable a des enjeux politiques, culturels et environnementaux portés avec intérêt stratégique (convention Unesco 2005).

L’étude cherche à établir le lien entre « Tourisme, Innovations et Gestion Durable de l’Environnement». La méthodologie adoptée est basée sur revue documentaire, collecte et analyse des données afin d’avoir des éléments de mieux rédiger le rapport. Les résultats des données collectées/analysées servent à l’interprétation pour mieux faire les recommandations d’amélioration du tourisme, secteur porteur et des valeurs ajoutées.

CONCILIER TOURISME MOBILITE ENVIRONNEMENT L’EXEMPLE D’UN PARCOURS TOURISTIQUE A ANNABA NORD EST ALGERIEN

Nacima  HACINI  CHIKH  & Habiba  TEBBANI  Université Badji Mokhtar Annaba Algérie Département Architecture chikhnassima@yahoo.fr

Annaba est une ville algérienne qui offre un potentiel touristique assez riche et diversifié : patrimoine, paysage, mer y sont réunis. L’espace qui inspire à la promenade ou à la flânerie est celui du boulevard Rizzi Amor « Chapui », une continuité avec l’axe baie des corailleurs, un espace tant convoité par les marcheurs particulièrement en période estivale. Cet espace plus accessible à l’automobile qu’au piéton, est à caractère touristique puisqu’il longe la mer offrant un beau paysage. Les estivants profitent de la mer et d’un réseau piétonnier longeant une route congestionnée par l’automobile et où le transport collectif se fait rare. En effet le marcheur respire mutuellement deux types d’airs l’un frais de la mer et l’autre pollué de la circulation. Dans cette intervention nous tenterons de mettre l’accent sur un espace possédant des atouts touristiques mais qui se voit toutefois envahi par une congestion automobile et donc un environnement pollué où il est nécessaire de concilier, tourisme et mobilité dans une perspective de développement durable.

LE TOURISME ET L’INNOVATION TERRITORIALE POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE AU TCHAD

Goïdjé BERAMBAÏ

Université de Maroua/Cameroun, Gestionnaire du Patrimoine Culturel, Assistante auprès du Conseiller Technique à la

Culture, au Tourisme et à l'Artisanat

margueriteberambai@gmail.com

Constitué des Hommes, des Animaux, Arbres, Montagnes, Plaines ; le territoire offre tout naturellement une diversité de ressources naturelles et culturelles pouvant enclencher le développement durable d’une entité territoriale. En effet, l’amorce du développement nécessite une coopération concertée de tous les acteurs territoriaux ; et que le territoire ne peut s’émerger sans l’implication de l’activité touristique. Les pays du sud l’ont sitôt compris et ont su saisir les nouvelles opportunités liées aux mutations technologiques pour sortir la tête de l’eau. Cependant, le Tchad disposant d’une mosaïque de traditions culturelles, d’une flore et faune abondantes ainsi que des spécificités géologiques fait face à l’heure actuelle à un récurent problème humanitaire et environnemental ainsi que démographique d’où, l’impératif d’innover à tous les niveaux pour aménager touristiquement le territoire en vue d’atteindre les Objectifs du Développement Durable (ODD) et le Plan National de Développement (PND),  où le secteur touristique occupe non seulement une place stratégique, mais est par conséquent un socle du développement durable.

Pays d’Afrique francophone, le Tchad, dès son accession à l’indépendance le 11 Aout 1960 à nos jours, dispose d’une démographie croissante et dominée par les jeunes et les femmes

(RPGH2). Ce pays du point de vue bio écologique, est situé au sud du Sahara et appartient à la fois à la zone sahélienne (CILSS) et Afrique Centrale (COMEFAC). Cette position géographique, fait du Tchad, une zone naturellement riche en diversité touristique mais moins valorisée en termes de valeurs ajoutées pour une diversification de l’économie, base d’un développement durable par la réduction de vulnérabilité locale, surtout la création d’emplois et la lutte contre le chômage des jeunes ainsi que l’autonomisation des femmes (Politique de l’Emploi au Tchad ; Tourisme Durable en Afrique Francophone, IFDD)

Il s’agit en effet de proposer un modèle de création d’un équilibre de gestion durable entre l’offre touristique et le territoire pour freiner le déséquilibre territorial qu’engendre le tourisme de masse d’une part et d’autre part, favoriser un développement durable par la diversification de l’économie locale, dans le contexte de création d’emplois, de lutte contre le chômage des jeunes et de l’autonomisation de la femme. Cependant, quelles stratégies adoptées pour créer un équilibre entre l’offre touristique et le territoire pour un développent durable local au Tchad? Et,  comment utiliser ou saisir les opportunités de l’offre touristique pour une innovation territoriale ? Cette communication vise à présenter la relation entre le tourisme et l’innovation territoriale pour un développement durable au sud à travers le Tchad mais spécifiquement montrer son rôle moteur dans la diversification de l’économie avec des résultats concrets. La méthodologie choisie est celle d’une étude transversale utilisant la méthode quantitative et qualitative appuyée avec les images de terrain illustrant les réalités, et la revue documentaire.

LA PART DE L’ECOTOURISME DANS LA PROMOTION ET LA GESTION DES ZONES  D’EXPANSION TOURISTIQUES A ANNABA. LA ZET DE LA CORNICHE A L’EPREUVE ? (NORD-EST ALGERIEN).

Hayet MEBIROUK & Nacima HACINI- CHIKH

Institut de Gestion des Techniques Urbaines (IGTU), Université Constantine 3, Département d’Architecture, Université Badji Mokhtar Annaba

hayat.mebirouk@univ-constantine3.dz chikhnassima@yahoo.fr

En Algérie, la prise en charge de la question foncière touristique remonte aux années 1966 dans un souci de préserver, protéger et valoriser le patrimoine national touristique. Cette volonté Etatique s’est concrétisée par la création de zones d'expansion touristiques (ZET) qui sont des régions ou lieux jouissant de qualités et particularités naturelles, culturelles, humaines et créatives propices au tourisme, et susceptibles d’être aménagés en vue d’abriter des investissements touristiques dans le respect de l’environnement.

Actuellement, l’Algérie dénombre 205 zones d’expansion touristique (chiffre en voie d’augmentation) dont 160 réparties sur 14 wilayas littorales en l’occurrence Annaba. En sus de sa position géographique stratégique, son relief montagneux, son potentiel touristique inouï lui permettant d’être une des destinations les plus convoitées, la ville de Annaba dispose de cinq zones d’expansion touristiques délimitées, déclarées et classées par voie réglementaire.

Ainsi, l’objectif de cette intervention est de définir la place de l’écotourisme dans les règles de promotion et de gestion des zones d’expansion touristiques à Annaba particulièrement celle de la Corniche qui profite actuellement de la réalisation de projet d’envergure. L’écotourisme est une activité permettant la conservation et la valorisation de la biodiversité. Elle veille aux équilibres à la fois socioéconomique et écologique. Il s’agit donc d’un vecteur de développement, d’un élément de cadre de vie et d’une stratégie qui repose fondamentalement sur les piliers du développement durable.

MANAGEMENT, STRATÉGIES ET GOUVERNANCE

IMPORTANCE OF RISK PERCEPTION IN CHOOSING A TOURIST DESTINATION: THE CASE STUDY OF THE ALGARVE (PORTUGAL)

Maria BRÁS

University of the Algarve – ESGHT

mfbras@ualg.pt

Nowadays, not only factors such as attractiveness, accessibility and tourism infrastructures sells tourism destinations. In fact, risk perception, safety, and security, have an important role when choosing the tourist destination, and constitute a major field for understanding the tourist behavior, the decision-making process and travel motivation.

Review of the literature has shown that risk perception (physical, health, financial, social, psychological, equipment, satisfaction, political instability, terrorism, and communication) affects the tourist image of a destination. Research conducted in the University of the Algarve (Brás, 2018) allowed us to conclude that the choice of a destination, in particular the Algarve, is justified by the presence of a low level of risk perception and by the existence of a strong positive image supported by a good relationship between tourists and hosts, compared to other potentially competing destinations.

VERS UN NOUVEAU MODELE ECONOMIQUE DU SECTEUR TOURISTIQUE MAROCAIN,

Tarik LAKHAL, Hicham OUAKIL & Mohamed BOUKHEROUK,

(1)FSJES Agdal Université Mohamed V, (2) FSJES de Kenitra Université Ibn Tofail, (3) EST Essaouira,

med.boukherouk@hotmail.fr

Le tourisme marocain affiche son incapacité à réaliser des performances exceptionnelles qui peuvent le hisser au rang des grandes destinations mondiales, ou du moins celles des pays du bassin méditerranéen. En effet, si cet espace accueille chaque année plus de 40 % des arrivées touristiques mondiales selon l’Organisation mondiale du Tourisme OMT, le Maroc n’en draine qu’une infime partie qui ne dépasse guère les 5 millions de touristes internationaux. Les recettes touristiques stagnent et les opérateurs touristiques font face à une concurrence féroce. Les causes de cette situation ne peuvent pas, dans tous les cas, être liées, seulement, à l’environnement international et à l’insécurité. Les germes de cet échec sont aussi à chercher dans l’incapacité du modèle économique et des politiques publiques puisque le secteur touristique affiche des résultats record chez nos voisins les plus proches, et même dans des destinations nouvelles.

Cette communication sera l’occasion de faire le diagnostic du tourisme marocain et de mettre en lumière les facettes de l’échec du modèle actuel. Par la suite, nous nous focaliserons sur les nouveaux principes qui doivent être pris en considération dans la conception du modèle économique du tourisme.

ETUDE DE LA PERFORMANCE DES ORGANISATIONS HOTELIERES SOUS L’INFLUENCE DU DESIGN ORGANISATIONNEL ET LA VALEUR DE

CONSOMMATION.

Mariame EL KHADAR & Brahim BENBBA

Ecole National de Commerce et de Gestion de Tanger Université Abdelmalek Essaâdi, Centre des Etudes Doctorales : Droit,

Economie et Gestion

asbmaryame@gmail.com

Dans les activités de service et plus précisément dans le secteur hôtelier, le personnel en contact avec la clientèle est important comme l'a bien précisé la littérature marketing. Notre thèse est enracinée en contrôle de gestion. Nous analysons le lien entre le contrôle de la performance opérationnelle et la performance organisationnelle en étudiant la relation entre les composantes du design organisationnel chez le personnel en contact avec la clientèle et leur effet sur la performance de l'organisation. Ces liens sont explorés en considérant l'aspect stratégique de proposition de valeur hôtelière. Cette dernière est détectée à travers une étude qualitative. Notre modèle de recherche émergeant de la théorie de l'agence sera testé à travers une méthodologie quantitative auprès des hôteliers marocains. Et à la fin nous analyserons le lien entre l'utilisation des mesures de performance non financières dans le système d'incitation et la performance organisationnelle non financière des entités hôtelières marocaines.

TOURISME, FORMATION ET  INNOVATION BILAN DES ENJEUX ET PERSPECTIVES DE LA « VISION

2020 ».

Sanae EL HACHCHOUMI & Monssef SEDKI ALAOUI Environnement Littoral/ Patrimoine Naturel, Logistique et Tourisme. FLSH - Mohammedia. Equipe de recherche Art, créativité et innovation Centre de recherche de l’Université Hassan II de Casablanca sanacrlinks@gmail.com sedki.alaoui.m@gmail.com

Depuis plus d’une décennie, les stratégies nationales pour le tourisme se multiplient et évoluent. La dernière est la stratégie nationale du tourisme 2020 dont l’ambition est de faire en sorte  que le Maroc fasse partie des 20 premières destinations mondiales d’ici l’année 2020, et s’impose comme une référence en matière d’innovation, management, et de développement durable dans l’industrie touristique.

Parmi les principaux objectifs de la vision 2020 : doubler la capacité d’hébergement ; accroître les recettes touristiques pour atteindre 140 milliards de dirhams en 2020 ; accroître de deux points la part du PIB touristique dans le PIB national pour atteindre près de 150 milliards de dirhams ; créer 470.000 nouveaux emplois directs sur l’ensemble du territoire national et renforcer les systèmes de formation, pour doter le secteur des dispositifs et des compétences qui permettront d’atteindre le niveau de qualité de service exigé par la demande internationale.

Face aux défis de la compétitivité internationale, le Maroc a choisi la voie de l’innovation. Afin de hisser le Royaume parmi les

20  premières  destinations  mondiales,   Le  Maroc  estime  qu’une

croissance durable, la création d’emploi, la formation professionnelle continue dépendent de l’excellence et de l’innovation. Nous nous intéresserons dans notre intervention au rôle de ce dernier levier (l’innovation) qui permettrait de redynamiser les principaux moteurs de la compétitivité internationale »

LES FACTEURS CLES DE SUCCES ENTREPRENEURIAT INNOVANT DES ENTREPRISES DU TOURISME DES OASIS. ESSAI DE MODELISATION

M'bark HOUSSAS & Abderrahim MAKHLOUFI

Ecole Nationale de Commerce et de Gestion, Agadir.

Université Ibn Zohr, Agadir, LARGE, EDPM,

a.makhloufi21@gmail.com houssas@yahoo.fr

De nos jours, la notion d'entrepreneuriat occupe de plus en plus aussi bien l’intérêt des communautés scientifiques (les chercheurs) que celui des professionnels (les praticiens). En effet, dans un contexte de sous-développement caractérisé par l’augmentation de chômage, l’entrepreneuriat s’avère fortement nécessaire. Et c’est dans ce sens qu’elle représente une véritable solution de plusieurs problèmes socioéconomiques.

Sur le plan théorique et idéologique, les facteurs de succès entrepreneurial a fait l’objet de plusieurs études en provenance de différents champs disciplinaires dont la sociologie, l’anthropologie, l’économie et les sciences de gestion.

L’objet de notre communication est double, d’une part, nous allons présenter les éléments conceptuels liés à notre travail à partir un ratissage théorique des différents fondements et approches liés aux facteurs de succès d’une entreprise de domaine touristique, et d’autre part nous essayions de présenter un modèle spécifique relatif aux entreprises de domaine de tourisme oasis.

QUELS LEVIERS DE FINANCEMENT DE L’INVESTISSEMENT TOURISTIQUE AU MAROC ? CAS DE LA STATION TOURISTIQUE DE MOGADOR

Jamila SAIDI, Mostafa OUADRIM & Younes DBIBIRHA, Laboratoire Dynamiques des Espaces et des Sociétés (LADES), Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Mohammedia, Université Hassan II Casablanca, Maroc

ydbibirha.phd@gmail.com

Depuis le lancement de la stratégie touristique « Vision 2010 », suivie par la stratégie « Vision 2020 », l’investissement touristique peine à décoller. En effet, le Plan Azur prévoyait la création de 6 nouvelles stations touristiques à l’horizon 2010, dont la Station Balnéaire Essaouira-Mogador.

Or, il est constaté à ce jour que les objectifs prévus dans les deux stratégies précitées ne sont pas totalement remplis. D’où, une relance de la station touristique de Mogador s’avère nécessaire.

Cette relance de l’investissement touristique à Essaouira nécessiterait d’engager investisseurs et marchés financiers vers des solutions de long terme pour soutenir la concrétisation de la Station touristique de Mogador.

CLUSTERS DU TOURISME AU MAROC : ANALYSE

CONCEPTUELLE ET APPLICABILITE

Younes SLILEM & Aziz SAIR Laboratoire de Recherche sur les Etudes en Tourisme Ecole Nationale de Commerce et de Gestion d’Agadir

azizsair@gmail.com Younes.slilem@gmail.com

Le développement du tourisme, dans les destinations touristiques, doit être un axe majeur d’une stratégie de développement régional plus générique, une vision plus large est nécessaire pour développer le tourisme de manière plus systémique en tant que moteur du développement régional, ou national, en interaction avec d’autres secteurs et industries.

Dans ce sens, notre article escompte d’éclairer le concept du cluster de tourisme, à travers une analyse théorique et conceptuelle, ainsi que la faisabilité d’appliquer le concept du cluster dans le secteur du tourisme.

THE IMPACT OF MIGRATION-INDUCED TOURISM ON

MOROCCAN SPACE: FEZ AS A CASE STUDY

Wissam BITARI & Mohammed AIT RASMOUK Cunel, Mohammed First University,Oujda bitariwissam9@gmail.com

Tourism is one type of migratory phenomenon that stands for moving from one place to another for the aim of visiting new places, exploring different cultures and entertaining oneself. However, the objective behind tourism can be altered once the tourist comes back from the touristic place. Recently, we notice that many European tourists become European migrants in Morocco mainly in some cities that are best known of the frequency of European tourists such as Marakkesh, Essaouira, Chefchaouen and Fez.

Hence, moving from being a tourist to becoming a migrant is driven by many factors. There are cultural, economic as well as personal factors. To begin with, the cultural motives, some European migrants are enticed with the exotic atmosphere that the majority of Moroccan cities display. Fascinated by the cultural landscape where their ancestors used to settle drive them to have a strong attachment to Moroccan lifestyle. Economically speaking, investing in the touristic places is another factor that encourages European tourists to settle in Morocco for the aim of implementing new projects that are fruitful for both Morocco and some European countries such as France and Spain. However, personal factors such as marrying Moroccan women and men are also considered when European tourists choose to change their status from a tourist to a settler.

Taking into consideration the different impulses behind shifting from the status of a tourist to that of a migrant, this study analyses the motives that have encouraged some European tourists to settle in the old Medina of Fez by taking into account the impact of their staying in the cultural space of it. This study is qualitative as it relies on 30 interviews conducted in Fez with some Europeans who live in the old Medina.

PATRIMOINE, ARTS & CULTURES

VERS UNE REVALORISATION INNOVANTE DES MEDINAS A TRAVERS LES PORTES: DE MARRAKECH A ESSAOUIRA (ETUDE ESTHETIQUE COMPARATIVE)

Monssef SEDKI ALAOUI

Ecole Nationale Supérieure d’Art et de Design : équipe de recherche Art, créativité, innovation, Université Hassan II de Casablanca sedki.alaoui.m@gmail.com

« Les portes ont influencé les cheminements naturels qui sont la base du tracé des rues » Ainsi s’est exprimé le chercheur Quentin par rapport à la médina de Marrakech. Berrada a consacré plusieurs guides sur les principales médinas marocaines, en mettant en exergue l’expression « de bab en bab », traduisible en français par Essaouira de porte en porte, ce chercheur a poussé plus loin l’analyse sur un plan descriptif. La porte comme élément architectural, décoratif serait également chargée d’une connotation esthétique symbolique. Ce qui permet d’appréhender sur un niveau innovant actualisé, et au-delà de l’articulation de l’espace ancien de la médina avec les villes plus ou moins avoisinantes : « Bab Marrakech, Bab doukala… », un nouveau regard mettant on line une nouvelle conception « smart » de l’espace réel dans l’espace virtuel.

L’étude de cette nouvelle option électronique sur la fonction esthétique de départ structurée par des « portes » dans l’espace historique réel est-elle opérationnelle dans l’espace virtuel ? L’usage de la 3D et du design graphique permettrait une infinité de possibilités de promotion et de valorisation du patrimoine marocain dans une étroite mise en relation entre la compétence artistique et celle touristique culturelle. Une démarche transposable dans tous les espaces anciens du Maroc ?

Découlant de notre thèse soutenue autour de la thématique de l’art et la ville et de plusieurs articles et expériences de terrains articulant le tourisme et l’art, ce nouveau projet à caractère esthétique synthétique s’inscrit dans le nouveau projet national de réhabilitation et de revalorisation des médinas marocaines. Une approche systémique nous permettra de faire ressortir dans une première étape les trames spatiales anciennes. Comme deuxième étape, des photos anciennes et d’autres actualisées nous permettrait de mettre en œuvre une composition artistique traduisible à travers un travail graphique de digitalisation. L’unité esthétique permettrait ainsi de faire ressortir une promotion innovante.

PERTINENCE DU SYSTEME DE PROPRIETE INTELLECTUELLE POUR LE SECTEUR DU TOURISME

Hanane NAHID

Ecole nationale Supérieur d’Art et de Design, Equipe de recherche : Art, créativité et innovation, Université Hassan II de Casablanca nahid.ensad@gmail.com

Le tourisme a démarré à un moment où il suffisait de disposer des monuments, d’une plage de sable, d’une montagne ou d’un climat favorable toute l’année… pour attirer les visiteurs. Néanmoins, aujourd’hui, vu l’amélioration du niveau et de la qualité de vie, ce marché est passé du système de lieux au système d’images. Ce qui a permis au touriste, qui à la fois acteur et consommateur, de bénéficier de loisirs supplémentaires, d’affiner son goût ainsi que d’être à la recherche d’expériences de meilleure qualité et à la recherche de valeur ajoutée et de produits qui se différencient. Ce qui fait naître l’écotourisme, l’agrotourisme, tourisme thérapeutique, tourisme religieux, tourisme médicale…

A cet effet, des efforts de différentiation des marchés doivent être déployés pour renforcer la compétitivité de l’industrie du tourisme, en appliquant les instruments du système de propriété intellectuelle au secteur du tourisme.

Les systèmes et les stratégies de propriété intellectuelle ouvrent aux acteurs du secteur touristique toute une série de possibilité de gagner en valeur, en productivité, en compétitivité et en capacité d’innovation.

Si nous examinons le marché des produits, les marques sont l’un des éléments les plus importants ayant permis aux fabricants ou aux fournisseurs de se différencier les uns des autres et de différencier leurs produits de ceux de la concurrence.

Les indications géographiques sont devenues un moteur de croissance de l’agrotourisme car elles renforcent le tourisme dans les zones rurales. Les droits sur les modèles, présentent, aussi, un intérêt pour l’industrie du tourisme puisqu’ils protègent la forme des produits industriels et artisanaux. Le droit d’auteur qui protège les œuvres de création littéraire et artistique, permet aussi de protéger le matériel promotionnel auquel recourent beaucoup d’entreprises (guides, brochures, les œuvres des beaux-arts …).

Donc, la problématique qui se pose est comment la propriété intellectuelle peut-elle renforcer la compétitivité du secteur du tourisme? Afin de répondre à cette problématique, nous aborderons, dans un premier temps, le rôle du système de propriété intellectuelle pour le secteur du tourisme, et dans un second temps, le développement du secteur du tourisme par la commercialisation de la propriété intellectuelle (le franchisage et le marchandisage).

DE LA MUSIQUE ET DE L'ARCHITECTURE MAROCAINES DANS UN CREPUSCULE D'ISLAM DE CHEVRILLON

Hassan CHAFIK

Faculté des Lettres Saïs-Fès

hassan.chaf@hotmail.fr

Les relations de voyage écrites par Chevrillon sur le Maroc ont été stigmatisées par les spécialistes qui se sont penchés sur la littérature coloniale. Sauf que Chevrillon se caractérise par une écriture romantique qui se situe aux antipodes de l'orientalisme et de l'exotisme Lotiforme. Le but de cette intervention est d'aller à la rencontre de son roman '' Un Crépuscule d'Islam'' afin de montrer  le point de vue de Chevrillon sur la civilisation marocaine à laquelle l'auteur accorde un intérêt particulier. Il va prêter une attention singulière aux arts marocains, tant populaires que savants. L'architecture et la musique marocaines seront analysées à travers une sensibilité romantique qui est aux antipodes de l'orientalisme. Se dégage de l'écriture de Chevrillon l'idée d'un Maroc authentique baignant dans une culture qui lui est propre-Le peuple y est magnifié-

, Il fait du Maroc une lecture qui va à l'encontre des écrits de Foucauld, de Loti et d'Eugène Aubin. Un crépuscule d'Islam peut être considéré comme un hymne à la culture marocaine.

Le 07/11/2019

Source web Par Patrick Simon AMDGJB/Géoparc Jbel Bani

Les tags en relation

Patrick Simon Géoparc Jbel Bani Association marocaine de développement du Géoparc du Jbel Bani (AMDGJB) congrès international sur les Territoires Innovants (CITI) Université Cadi Ayyad de Marrakech (UCA) Abderrahim HANSALI Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Marrakech Hassan FAOUZI Abdallah EL MAICH Mohamed ZNIBER Lalla Meryem EL GAMOUN Université de Lorraine Mohamed HADACH Rachid ED-DALI Moyangar MADJITOLOUM LA TRANSFORMATION DIGITALE DANS LES ENTREPRISES TOURISTIQUES, UNE APPROCHE DE CONDUITE DU CHANGEMENT L’INGENIERIE ET LE DESIGN EN TANT QUE STRATEGIE D’INNOVATION ET DE CREATION POUR UN TOURISME IDENTITAIRE ET DURABLE POUR DES MARCHES CHANGEANTS! TECHNOLOGIE & DIGITAL COMMUNAUTES VIRTUELLES ET DESTINATIONS TOURISTIQUES, CAS DE LA DESTINATION AGADIR INTANGIBLE CULTURE HERITAGE: IMPACT OF NEW INFORMATION AND COMMUNICATION TECHNOLOGIES (ICT) ON THE MARKETING STRATEGIES FOR CULTURAL DESTINATIONS TOURISME : LES RESEAUX SOCIAUX, NOS NOUVEAUX GUIDES DE VOYAGE ? ÉTUDE DE CAS : (GROUPE « LES VOYAGEUSES ») INTEGRATION DU MARKETING DIGITAL DANS LA PROMOTION DU TOURISME PATRIMONIAL. CAS : DES FESTIVITES LOCALES DANS LA WILAYA DE TIZI- OUZOU ENVIRONNEMENT & ECOLOGIE TOURISME ET INNOVATIONS A LA GESTION DURABLE DE L’ENVIRONNEMENT AU TCHAD CONCILIER TOURISME MOBILITE ENVIRONNEMENT L’EXEMPLE D’UN PARCOURS TOURISTIQUE A ANNABA NORD EST ALGERIEN Nacima HACINI CHIKH Habiba TEBBANI LE TOURISME ET L’INNOVATION TERRITORIALE POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE AU TCHAD Goïdjé BERAMBAÏ LA PART DE L’ECOTOURISME DANS LA PROMOTION ET LA GESTION DES ZONES D’EXPANSION TOURISTIQUES A ANNABA. LA ZET DE LA CORNICHE A L’EPREUVE ? (NORD-EST ALGERIEN) Hayet MEBIROUK Nacima HACINI- CHIKH MANAGEMENT, STRATÉGIES ET GOUVERNANCE IMPORTANCE OF RISK PERCEPTION IN CHOOSING A TOURIST DESTINATION: THE CASE STUDY OF THE ALGARVE (PORTUGAL) Maria BRÁS VERS UN NOUVEAU MODELE ECONOMIQUE DU SECTEUR TOURISTIQUE MAROCAIN, Tarik LAKHAL Hicham OUAKIL Mohamed BOUKHEROUK ETUDE DE LA PERFORMANCE DES ORGANISATIONS HOTELIERES SOUS L’INFLUENCE DU DESIGN ORGANISATIONNEL ET LA VALEUR DE CONSOMMATION Mariame EL KHADAR Brahim BENBBA Sanae EL HACHCHOUMI Monssef SEDKI ALAOUI LES FACTEURS CLES DE SUCCES ENTREPRENEURIAT INNOVANT DES ENTREPRISES DU TOURISME DES OASIS. ESSAI DE MODELISATION M'bark HOUSSAS Abderrahim MAKHLOUFI QUELS LEVIERS DE FINANCEMENT DE L’INVESTISSEMENT TOURISTIQUE AU MAROC ? CAS DE LA STATION TOURISTIQUE DE MOGADOR Jamila SAIDI Mostafa OUADRIM Younes DBIBIRHA CLUSTERS DU TOURISME AU MAROC : ANALYSE CONCEPTUELLE ET APPLICABILITE Younes SLILEM Aziz SAIR THE IMPACT OF MIGRATION-INDUCED TOURISM ON MOROCCAN SPACE: FEZ AS A CASE STUDY Wissam BITARI Mohammed AIT RASMOUK PATRIMOINE, ARTS & CULTURES VERS UNE REVALORISATION INNOVANTE DES MEDINAS A TRAVERS LES PORTES: DE MARRAKECH A ESSAOUIRA (ETUDE ESTHETIQUE COMPARATIVE) PERTINENCE DU SYSTEME DE PROPRIETE INTELLECTUELLE POUR LE SECTEUR DU TOURISME Hanane NAHID DE LA MUSIQUE ET DE L'ARCHITECTURE MAROCAINES DANS UN CREPUSCULE D'ISLAM DE CHEVRILLON Hassan CHAFIK

 

Les articles en relation

Morocco: Road trip to the Sahara

Morocco: Road trip to the Sahara

The empty road turns into a track that peters out into desert floor, with holes here and there - mice? Snakes? - And even in February the sun is intense. The la...