Importation du PVC d’origine américaine : La réapparition de dumping confirmée

Importation du PVC d’origine américaine : La réapparition de dumping confirmée

Les exportations américaines de PVC vers le Maroc réapparaîtront, vraisemblablement avec des prix de dumping, si la mesure antidumping appliquée sur les importations est supprimée.

C’est ce que déduit le ministère de l’industrie du commerce, de l’économie verte et numérique dans son enquête de réexamen à l’expiration de la mesure antidumping appliquée sur les importations américaines du Polychlorure de vinyle (PVC) (sous la position tarifaire 3904.1090.00).

Cette étude, menée depuis la mi-décembre 2018, vise en effet à déterminer l’existence de la probabilité de continuation ou de réapparition de dumping après suppression du droit antidumping. Les résultats révélés n’écartent pas ce risque.

Les dommages continueront à se reproduire. «L’examen a montré l’existence d’une continuation de la pratique de dumping dépassant le niveau de minimis (2 %) pendant la période d’application de la mesure et ce particulièrement en 2017 et 2018 et les six premiers mois de 2019», indique le département ministériel qui précise que cet examen a été effectué sur la base des données de faits disponibles dont dispose le ministère et ce compte tenu de la non-collaboration des producteurs exportateurs américains à cette enquête. L’enquête appréhende la probabilité de réapparition des exportations américaines de PVC à travers un bon nombre d’éléments.

Le premier facteur concerne les capacités de production et l’excédent de l’offre exportable disponible chez les producteurs exportateurs américains. A cela s’ajoutent les tendances récentes des exportations américaines vers le monde, les pratiques de dumping des exportateurs américains sur d’autres marchés à l’échelle internationale ainsi que la comparaison des prix des exportations américaines de PVC vers le Maroc avec les prix d’autres origines. S’agissant des indicateurs de la branche de production nationale de PVC, le ministère relève une amélioration entre 2014 et 2016. Cependant un ralentissement de ces indicateurs a été constaté en 2017 et 2018. «L’amélioration constatée au niveau de certains facteurs n’a pas permis à la production nationale de rentabiliser son activité entre 2014 et 2018. Les ventes à perte tout au long de cette période n’ont pas permis aux producteurs nationaux de dégager des bénéfices», peut-on relever de l’avis du ministère émis à ce propos.

Pour rappel, le droit antidumping définitif appliqué aux importations de PVC originaires des États-Unis pour une durée de 5 ans a été effectif du 27 décembre 2013. Il est à signaler qu’à l’ouverture de cette enquête de réexamen, ledit droit antidumping a été maintenu provisoirement sous forme de consignation.

Le 12 décembre 2019

Source web Par Aujourd'hui Le Maroc

Les tags en relation