Bientôt des agences dédiées aux TPE

Bientôt des agences dédiées aux TPE

Pour la première fois de son histoire, le portefeuille actif du secteur du microcrédit enregistre plus de 5.000 TPE clientes. Le positionnement des Associations de microcrédit sur ce marché se renforce suite au relèvement effectif du plafond des prêts à 150.000 DH. Certains opérateurs prévoient même l’ouverture d’agences dédiées aux TPE.

Le microcrédit s’accélère. À fin octobre, le secteur a distribué 5,81 milliards de DH, en hausse de 4,33% par rapport à la même période de 2018. L’encours global s’est ainsi renforcé d’environ 5,71% pour atteindre 7,40 milliards de DH, au profit de 923.497 clients actifs. Ces derniers restent constitués majoritairement par des emprunteurs individuels, soit 596.379 clients, devant les solidaires (321.788). Pour ce qui est des très petites entreprises (TPE), la tendance haussière enregistrée en 2018 s’accélère également pour atteindre un chiffre record. À fin octobre, le nombre des TPE bénéficiaires (clients actifs) a bondi de 71,56%, dépassant pour la première fois la barre symbolique des 5.000 à 5.330, pour un encours de 155,47 millions de DH.

La bonne nouvelle est que les Associations de microcrédit ont activé le relèvement du plafond à 150.000 DH. Pour se positionner sur le marché, elles planchent sur des dispositifs dédiées aux TPE. C’est le cas de l’association Al Amana Microfinance qui s’appuie sur la plateforme de Rifso, une Fintech marocaine qui a développé une Marketplace dématérialisée facilitant l’accès des TPE et auto-entrepreneurs au financement de l’exploitation. «Nous avons testé la plateforme de financement de factures pour les TPE Rifso, dont nous sommes partenaire financier, et déboursé près de 1 million de DH pour les TPE depuis un mois environ. Par ailleurs nous avons introduit le produit «Tamwil Moumtaz» dans le réseau, ciblant la TPE. Jusqu’ici, nous n’avons déboursé que quelque 3 prêts de 150.000 DH, mais globalement la majorité des prêts dépassent l’ex-plafond du microcrédit», déclare au «Matin-Éco», Youssef Bencheqroun, directeur général d’Al Amana Microfinance. «Un plan d’action et de montée en charge est prévu avec l’ouverture dans les prochains mois d’Agences spécialisées, dédiées aux TPE», révèle Youssef Bencheqroun. Al Amana Microfinance revendique le leadership dans le marché national avec une part de plus de 37%, en termes d’encours bruts, 31% de l’effectif total du secteur et 36% du réseau d’agences (Chiffres à fin 2018).

Afin octobre 2019, le réseau d’agences de l’ensemble des AMC s’est élevé à 1.700 (+2,34% sur un an) points de vente, dont 740 dans le milieu rural et 960 en zones urbaines. S’ajoutent plus de 132 guichets mobiles, particulièrement destinés au rural enclavé. À souligner que le Maroc dispose de 13 associations de microcrédit dont 3 pèsent annuellement plus de 90% dans le total des prêts distribués.

Rappelons que le plafond de 150.000 DH est réservé aux personnes inscrites au registre de commerce, ou disposant du statut d’auto-entrepreneur, sinon assujetties à la taxe professionnelle ou étant inscrites au registre des coopératives sous forme de coopérative agricole. Pour les autres clients, un montant maximum de 100.000 DH est autorisé si le prêt est destiné à acquérir, construire, améliorer son logement, ou se doter d’installations électriques ou d’alimentation en eau potable.

Le 15 décembre 2019

Source web Par le matin

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Anapec: les objectifs 2020

Anapec: les objectifs 2020

L'Anapec a tenu la 2ème session de son conseil d'administration pour l'année 2019. Lors de cette réunion, le plan d'action de l'agence au...

L'OCP mise gros sur son écosystème

L'OCP mise gros sur son écosystème

Le mastodonte, qui a récemment dévoilé ses résultats financiers de 2018, met les bouchées doubles sur plusieurs plans. En effet, Aujourd’hui Le Maroc nou...