Le coronavirus de Wuhan : Panique sur toute la ligne

Le coronavirus de Wuhan : Panique sur toute la ligne

La panique s’exacerbe en Chine après le décès de 6 personnes et la contamination de 440 personnes par la pneumonie chinoise. Après le Japon, la Corée du Sud, la Thaïlande et Taïwan, les États-Unis viennent de signaler un nouveau cas de contamination, d’un homme d’une trentaine d’années, originaire de Wuhan et résidant près de Seattle, dans le nord-ouest des États-Unis.

Alors qu’une réunion d’un comité ad hoc de l’OMS se déroule ce mercredi à Genève afin de déterminer s’il convient de déclarer une “urgence de santé publique de portée internationale” concernant ce qu’on appelle le nouveau coronavirus, les autorités chinoises ont mis en garde le monde entier contre la contamination de ce virus, qui pourrait muter et se propager facilement.

Au centre du pays, la province du Hubei a lancé des mesures de santé publique d’urgence afin d’endiguer l’épidémie de pneumonie à Wuhan où le premier cas a été découvert, a rapporté ce mercredi l’agence Chine Nouvelle.

Dans le même contexte, dans le cadre du système de mesures d’urgence, des efforts seront déployés dans sept domaines, tels que la mise en quarantaine, la publication d’informations sur les infections et la fourniture de matériel pour contrôler la pneumonie causée par le nouveau coronavirus.

Des bureaux de contrôle seront installés à divers niveaux à travers la province. Les gouvernements locaux sont chargés de désigner des hôpitaux pour recevoir les cas suspects et confirmés, et couvrir toutes les dépenses de traitement concernées, selon la même source qui précise que “des efforts seront également déployés pour éviter la spéculation et les prix abusifs”.

Près de la moitié des provinces du pays sont touchées, y compris des mégapoles comme Shanghai et Pékin, un cas a également été décelé à Macao, capitale mondiale des jeux d’argent, où les employés de casinos ont l’obligation de porter des masques. Le gouvernement a annoncé des mesures de prévention telles que la ventilation et la désinfection permanente dans les aéroports, les gares et les centres commerciaux.

Des détecteurs de température corporelle pourront également être installés dans les sites très fréquentés, les contrôles des passagers à l’arrivée seront renforcés.

Pour rappel, le virus a été repéré en décembre à Wuhan, mégapole de 11 millions d’habitants, dans un marché de gros de fruits de mer et de poissons. On ignore encore son origine exacte ou la période d’incubation. Des ventes illégales d’animaux sauvages avaient lieu dans ce marché, a déclaré mercredi devant la presse le directeur du Centre national de contrôle et de prévention des maladies, Gao Fu, sans pour autant affirmer avec certitude si le gibier était à l’origine de l’épidémie.

Le maire de la ville a suggéré de ne pas se rendre à Wuhan si cela n’est pas nécessaire et aux habitants de ne pas quitter les lieux. La souche incriminée est un nouveau type de coronavirus, une famille comptant un grand nombre de virus. Ils peuvent provoquer des maladies bénignes chez l’homme (comme un rhume) mais aussi d’autres plus graves comme le Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère).

Le 23/01/2020

Source web Par Les Eco

Les tags en relation

 

Les articles en relation