Tourisme : Un plan d’accélération à Marrakech-Safi

Tourisme : Un plan d’accélération à Marrakech-Safi

La Région Marrakech-Safi, particulièrement la Cité Ocre, ne cesse de conforter son statut de première destination touristique du Royaume et son leadership à l’échelle africaine, à la faveur de son offre diversifiée de produits et de la mobilisation constante des différents acteurs et parties concernées pour consolider la dynamique vertueuse ayant permis d’atteindre des records au cours de l’année écoulée.

Dans ce sillage, le Conseil Régional du Tourisme (CRT) de Marrakech-Safi a défini un plan d’accélération de la compétitivité des acteurs pour dévoiler les facettes méconnues de la région, en suggérant de nouveaux itinéraires, une nouvelle génération de produits, de nouvelles destinations à découvrir et une panoplie d’actions à même de promouvoir l’attractivité de la région et, partant, faire bénéficier l’ensemble des territoires des retombées économiques de l’industrie du voyage et de l’hospitalité.

Ce plan d’accélération de la compétitivité des acteurs “2020-2022” englobe plusieurs chantiers : création de l’observatoire régional de la compétitivité, mise en place d’un incubateur des itinéraires labellisés, une caravane de sensibilisation et de développement du tourisme rural, un forum sur la créativité et des trophées de l’excellence et une étude stratégique pour définir la feuille de route du développement touristique à l’horizon 2030.

Il comprend aussi une nouvelle génération de solutions et des innovations visant l’amélioration de la compétitivité des acteurs pour stimuler l’emploi et l’entrepreneuriat au service de l’amélioration constante de l’expérience des visiteurs nationaux et étrangers.

C’est ce qui ressort d’un rapport publié par le CRT à l’issue d’une récente réunion de son comité exécutif, consacrée notamment à la présentation du bilan d’activités de l’année 2019 et dudit plan d’accélération de la compétitivité 2020-2022.

Destination d’authenticité, d’art et de culture vivante par excellence, la région dispose, en effet, d’une offre culturelle et patrimoniale extrêmement riche, dont les enjeux sont avant tout la mise en scène du renouvellement permanent de l’expérience vécue afin de répondre aux attentes des nouveaux publics, de renouveler son image et d’attirer de nouveaux marchés de niche.

Il s’agit de nouveaux itinéraires créatifs et de road-trip montagne, désert, littoral ou culturels dans la Médina millénaire, dans les jardins historiques et créatifs, les musées, les galeries d’art, les concepts store, les restaurants, les maisons d’hôtes et les nouveaux quartiers à découvrir ou à redécouvrir, souligne le CRT.

Et de poursuivre que la cité ocre est aussi une destination MICE (Meetings, Incentives, Conferencing, Exhibitions) d’excellence (3 palais de congrès et grand nombre d’installations pouvant accueillir toutes sortes d’événements…). Avec ses 13 Golfs (9, 18 et 27 trous), Marrakech est devenue une adresse incontournable pour les passionnés des greens. Elle se veut aussi une destination de bien-être, de shopping (Malls, souks,…), de famille (animation toute l’année, parcs d’attraction, montgolfière…), d’expérience en désert avec la nouvelle zone dédiée à Agafay pour vivre des expériences inédites et enfin une destination Nature aventure (Marrakech ville jardin, arrière-pays, montagnes…).

Marrakech est, en outre, la destination qui accueille le plus de visiteurs en Afrique et qui s’engage pour être une des villes qui accueille le mieux au monde grâce à une industrie de qualité durable, gisement d’emplois et source de rayonnement mondial.

Dans ce cadre, relève le CRT, de nombreuses actions sont menées régulièrement pour l’amélioration de la qualité, de l’accueil et de l’environnement touristique, avec un accompagnement et un contrôle continus auprès des établissements d’hébergement, des restaurants et des guides pour les accompagner dans l’amélioration de la prestation de services et la conformité à la réglementation.

D’autres actions sont entreprises pour lutter contre l’informel dans tous les métiers : l’organisation du voyage, le guidage et même les établissements d’hébergement informels, ce qui a permis à titre d’exemple de régulariser la situation de plus de 350 maisons d’hôtes non classées.

Pour ce qui est du soutien à l’investissement, le Conseil met l’accent sur l’accompagnement et le suivi des projets touristiques, ce qui a permis de créer une importante capacité litière additionnelle en 2019 qui dépasse 2.000 lits pour atteindre une capacité litière régionale de 84.000 lits, mais aussi de programmer un nombre important de projets, en cours de réalisation pour les années à venir, et une orientation de l’investissement vers des destinations/zones moins mâtures, en prenant en considération leurs atouts naturels.

Dans la même veine, la réalisation d’une étude pour le développement de la station Oukaimeden et l’amélioration de son accessibilité, a permis de tracer une feuille de route avec tous les intervenants.

Evoquant les “highlights” des nouveautés de l’offre culturelle, le CRT cite l’ouverture du musée de l’art culinaire. Ce palais-musée met en avant toutes les techniques traditionnelles architecturales marocaines comme le travail du bois, les plafonds peints, les zelliges, le tadelakt, le stuc (plâtre ciselé)… Au fil de ses salles, les visiteurs peuvent ainsi découvrir la richesse de la cuisine marocaine en circulant dans plusieurs pièces dédiées à des plats et ingrédients emblématiques.

A noter qu’en 2019, Marrakech a confirmé son leadership de première destination touristique sur le plan national et continental et figuré, pour la 10ème année consécutive, dans le peloton des TOP 10, des meilleures destinations dans le monde, selon Tripadvisor (Travellers’choice), aux côtés des plus importantes destinations européennes comme Paris, Rome, Londres, Barcelone, Istanbul etc, relève le CRT.

Le magazine américain, Forbes, a classé, de son côté, Marrakech en 6ème position parmi les meilleures villes à visiter en 2020.

D’autre part, tous les indicateurs ont été au vert en termes de flux touristiques l’année dernière. Les arrivées touristiques au niveau de la ville ont totalisé près de 3 millions de visiteurs en 2019, toutes nationalités confondues, soit un taux moyen de croissance de 8% par rapport à l’année écoulée.

Cette performance représente 2 fois le taux moyen de croissance du tourisme mondial selon les statistiques de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).

Terre d’inspiration et de célébration, de plus en plus, Marrakech continue également d’attirer les événements de tous genres qui font d’elle la destination MICE par excellence et notamment depuis la COP22. Ainsi, quelque 73 événements ont été enregistrés en 2019 avec des retombées médiatiques d’une valeur inestimable.

Cette dynamique a été couronnée par plusieurs distinctions internationales (AWARD) : Marrakech comme meilleure destination MICE, Certification ISO14001 pour l’aéroport Marrakech-Menara, SMART CITY par le WTCF (Fédération mondiale des villes touristiques), World Luxury SPA, Capitale Africaine de la Culture, etc Parallèlement, le jardin Majorelle, le Palais Bahia et le jardin secret ont été reconnus comme meilleures attractions touristiques aux côtés de la Médina de Marrakech (TRIPADVISOR).

Le 17/01/2019

Source web Par Infomediaire

Les tags en relation

 

Les articles en relation