Chine : annulation de toutes les réservations, nouveau coup dur pour le tourisme

Chine : annulation de toutes les réservations, nouveau coup dur pour le tourisme

Toutes les réservations en provenance de Chine ont été annulées soit environ 120.000 pour une période allant jusqu’au mois de juin 2020. La tutelle n’a toujours pas réagi à cette situation qui plonge les opérateurs, une fois de plus, dans une absence de visibilité totale.

L’année 2020 démarre de mauvais pied pour le tourisme marocain. Et pour cause, le Maroc qui espérait booster son secteur avec des touristes chinois vient de prendre une bonne douche froide. A peine 15 jours après l’inauguration de la ligne directe Casablanca-Pékin, la RAM a décidé de la suspendre à cause d’une forte baisse de la demande. En raison des effets collatéraux du coronavirus, le Maroc n’a donc même pas eu le temps de savourer l’ouverture de cette ligne tant attendue qui a été célébrée en grande pompe. L’objectif des 500.000 touristes chinois par an prévus par le partenariat Co-marketing de trois ans scellé en septembre 2019 entre l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) et la première agence de tourisme chinoise en ligne C Trip, semble très compromis.

Bien que les vols en direction de l’empire du milieu aient été suspendus pour une durée de 1 mois, soit du 31 janvier au 29 février, la situation épidémiologique causée par le coronavirus ne présage pas un retour à la normale de sitôt. Et si la situation perdure, le secteur risque non seulement de ne pas attirer de nouveaux touristes mais d’en perdre le quota qu’il recevait. Rappelons qu’en 2019, 178.000 touristes chinois ont visité le Maroc alors que le flux n’était que de 10.000 en 2015.

Un nouveau coup dur pour le secteur qui ne s’est toujours pas remis de l’affaire de Thomas Cook. Rappelons que la faillite de l’un des plus importants opérateurs touristiques a fait des dégâts colossaux. Bien que la tutelle ait tenté de rassurer en s’engageant à compenser le quota de Thomas Cook qui était d’environ 100.000 touristes par an en 2019, les opérateurs ne sont pas parvenus à récupérer les parts perdues. L’apparition du coronavirus ne fait donc qu’empirer une situation qui laisse déjà à désirer.

Contacté par nos soins, Abdellatif Kabbaj, président de la Confédération nationale du Tourisme (CNT), nous a affirmé que le secteur est dans une mauvaise passe. « Alors que les effets de la faillite de Thomas Cook se font toujours sentir, le secteur accuse un nouveau coup dur ». Toutes les réservations en provenance de la Chine ont été annulées soit environ 120.000 pour une période allant jusqu’au mois de juin nous précise le président de la CNT.

Nous sommes bien loin des objectifs fixés par le contrat signé entre l’ONMT et C trip des 500.000 touristes chinois.  Un objectif irréalisable selon Hayat Jabrane, Directrice de Goal Voyages. « Il est impossible d’atteindre cet objectif avec 3 vols de la RAM par semaine transportant 302 passagers. C’est pourquoi nous ne cessons de demander aux responsables de définir comment comptent-ils atteindre les objectifs sur lesquels ils s’engagent », a-t-elle précisé. Et d’ajouter qu’aujourd’hui il n’y a aucune visibilité par rapport au marché chinois notamment avec l’annulation de toutes les réservations. En effet, en faisant un simple calcul, le nombre de touristes chinois que la RAM pourrait transporter par an est d’environ 43.500 personnes. A moins que la RAM ne prévoit d’augmenter le nombre de vols.

Cela dit, face à cette situation la question lancinante est de savoir quelles mesures le ministère de tutelle prendra-t-il pour sauver le premier semestre de l’année en cours ?

Difficile de rattraper le coup en si peu de temps étant donné que les réservations se font des mois à l’avance, nous explique Hayat Jabrane, qui rappelle nonobstant que les opérateurs se mobilisent pour aller vers d’autres marchés potentiels notamment américain, brésilien voire même les pays du Moyen-Orient.

Certes cette situation est temporaire et sera résolue une fois l’épidémie contrôlée. Toutefois, la saison pour beaucoup d’opérateurs notamment ceux qui travaillent avec les Chinois semble déjà compromise.

Le 31 janvier 2020

Source web Par ecoactu

Les tags en relation

 

Les articles en relation

La CNT s’explique

La CNT s’explique

Contre toute attente, la réunion de la CNT, tenue à Casablanca le 14 juillet courant, a été des plus transparentes où tout a été déballé: Relations mut...

Le SG a été confirmé au tourisme

Le SG a été confirmé au tourisme

Lemselek Mohamed qui occupait le poste de SG par intérim depuis le limogeage de Nadia Roudies en novembre dernier, a été confirmé dans ce poste, hier en con...