Communiqué de presse : Organisation d’un congrès international par le centre international des études et des recherches stratégiques de gouvernance spatiale et développement durable dans les oasis et les montagnes sur :

Communiqué de presse : Organisation d’un congrès international par le centre international des études et des recherches stratégiques de gouvernance spatiale et développement durable dans les oasis et les montagnes sur :

Quel modèle de développement durable des écosystèmes oasiens et des montagnes dans les espaces maghrébins, africains et euro-méditerranéens ?

A Ouarzazate, les 27, 28 et 29 juin 2020

Le centre international des études et des recherches stratégiques de gouvernance spatiale et développement durable dans les oasis et les montagnes organise, en partenariat avec des institutions nationales et internationales, son 6ème congrès international sur : quel modèle de développement durable des écosystèmes oasiens et des montagnes dans les espaces maghrébins, africains et euro-méditerranéens ? qui se tiendra à Ouarzazate, les 27, 28 et 29 juin 2020.

Le contenu du présent congrès s’inspire de la vision et de la stratégie royale de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, qui valorise dans ses différents discours royaux le "capital humain comme un atout essentiel pour réaliser tous les projets, économiques, sociaux, politiques et juridiques, et une arme pour relever les défis du développement, et s'engager dans une communauté de connaissances et de communication. Cela signifie que prendre soin de ce capital immatériel est le point de départ judicieux pour évaluer la véritable richesse nationale". Et tout cela sera réalisé en concevant un nouveau modèle de développement qui contribue à améliorer la situation économique et le statut d'emploi des citoyens et à garantir l'accès à la santé, à l'éducation et la sécurité pour améliorer la qualité de vie des citoyens.

Aujourd’hui, le modèle de développement national, comme le précise Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste : « est incapable de répondre aux demandes urgentes et aux besoins croissants des citoyens, et il est incapable de réduire les différences entre les classes et les disparités spatiales et de concrétiser la justice sociale ». A cet égard, et pour aboutir à un nouveau modèle de développement digne des attentes du Maroc, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, a appelé à la participation de toutes les compétences nationales et toutes les forces actives de la nation à cette vision, compte tenu de l'approche participative adoptée par Sa Majesté sur les questions majeures telles que la révision de la constitution et de la régionalisation avancée, à travers: «une vision intégrée qui garantit un nouveau souffle qui peut dépasser les obstacles qui entravent son développement, et il peut remédier aux faiblesses et aux déséquilibres que les expériences précédentes ont montré ».

Il est prévu de compter la participation au présent congrès de plus de 300 chercheurs marocains et étrangers spécialisés dans le développement durable et la valorisation du capital humain et des ressources territoriales dans les oasis, en plus des représentants des secteurs gouvernementaux, du secteur privé, des institutions publiques, des organismes de la société civile, des élus et des organisations internationales et des représentants des médias, ainsi que des représentants des ambassades étrangères au Maroc.

Ce congrès international vise à réhabiliter le capital humain en tant que pilier fondamental de tout projet de développement, qui vise à préparer le territoire national et à valoriser les écosystèmes oasiens. Par conséquent, une stratégie nationale participative doit être envisagée pour intégrer tous les groupes formant la base humaine des sociétés oasiennes et de montagnes, pour assurer la participation de l'élément humain local en tant qu'acteur dans le développement territorial, et pour accroître l'investissement des migrants dans l'économie de la migration pour qualifier ces espaces.

La valorisation des ressources locales dans les oasis et les zones de montagne serait un point de départ pour leur intégration dans l'économie nationale, régionale et même mondiale, ce qui aurait un impact positif sur le développement territorial, et permettrait ainsi à ces régions de créer un modèle économique compétitif, en tenant compte de la nécessité de préserver les particularités culturelles et architecturales et les équilibres environnementaux dans ces espaces vulnérables mais riches en patrimoine matériel et immatériel.

A cet effet, ce chantier d’un nouveau modèle de développement constitue une opportunité pour formuler une vision cohérente, qui sera consacrée à promouvoir l'adoption d'une approche participative, à commencer par l’élaboration des politiques publiques, leur mise en œuvre et leur évaluation, afin d'atteindre une croissance économique relativement élevée, une augmentation significative de la richesse et du niveau de vie de la population, une réduction de l'extrême pauvreté, une baisse de l’exode rural et un accès généralisé à l'éducation et à la santé, une amélioration de l'accès aux services publics de base, en plus d’un investissement dans le capital humain et social, la préservation des écosystèmes environnementaux et la valorisation des ressources territoriales des oasis et des montagnes au niveau de l’agriculture solidaire, la valorisation des ksour et kasbahs, du tourisme durable, des projets de l’économie de la migration, de la gestion optimale des ressources dans les réserves de biosphère, de la promotion des énergies renouvelables et de l’économie solidaire et sociale, en tant que locomotive du développement humain.

Il ne fait aucun doute que l'approche régionale servira de feuille de route pour la mise en place d'un modèle ou de modèles de développement pour les oasis et les régions de montagne (au niveau de chaque région ...), en fonction des spécificités locales, et en se basant sur la mobilisation des ressources territoriales pour concrétiser les programmes de développement, afin de connecter les jeunes au marché de l’emploi, à travers la valorisation durable des potentialités naturelles, socio-économiques, culturelles et écologiques et ce dans le cadre d’un projet territorial participatif.

Dans ce contexte, le congrès tentera d'aborder ces problématiques et d'ouvrir un débat approfondi avec l’ensemble des parties prenantes et des intéressés, afin de construire des visions pratiques et formuler des modèles de développement intégré en vue de concrétiser le développement durable des régions oasiennes et de montagne en partant de la réhabilitation du capital humain et passant par la mobilisation et la valorisation des différentes ressources locales pour alléger l’acuité des déséquilibres sociaux et spatiaux dans ces régions.

Ce congrès international sera également l'occasion de partager et d’échanger des expériences de développement avec divers chercheurs (marocains et étrangers) dans le cadre de la coopération internationale, notamment Sud-Sud, afin d’affronter les défis de la mondialisation, des changements climatiques et des contraintes environnementales.

Compte tenu de ce qui précède, le congrès se focalisera sur la discussion des principaux axes suivants :

Axe 1 : Les ressources territoriales dans les oasis et les zones de montagne : les potentialités et les défis dans les oasis de la région Drâa-Tafilalet et les oasis maghrébines et dans les espaces africains et euro-méditerranéens ;

Axe 2 : L’agriculture familiale et solidaire et l’emploi dans les oasis et les zones de montagne

Axe 3 : La gestion des ressources dans les réserves de biosphère et les stratégies d’adaptation des oasis et des zones de montagne aux effets des changements climatiques et les contraintes environnementales ;

Axe 4 : Le tourisme solidaire et le renforcement de l’attractivité territoriale dans les oasis et les zones de montagne ;

Axe 5 : L’économie sociale et solidaire et la commercialisation des ressources dans les oasis et les zones de montagne ;

Axe 6 : La valorisation du patrimoine culturel et architectural dans les oasis et les zones de montagne ;

Axe 7 : Les énergies renouvelables et le développement des économies vertes dans les oasis et les zones de montagne ;

Axe 8 : L’approche régionale et la valorisation des ressources territoriales et le développement des oasis et des zones de montagne : modèles et approches maghrébins, africains et euro-méditerranéens ;

Axe 9 : Le rôle du capital des migrants dans le développement et l’investissement dans l’économie locale dans les oasis et les zones de montagne ;

Axe 10 : La société civile (associations, coopératives) et la dynamique du développement (présentation des plaidoyers, l’adhésion aux activités génératrices de revenus…) ;

Axe 11 : Le rôle des politiques publiques, des législations et lois nationales et internationales dans la protection des oasis et des montagnes ;

Axe 12 : Le rôle de la femme maghrébine et africaine dans le développement durable des sociétés oasiennes et montagnardes ;

Axe 13 : La contribution de la recherche scientifique dans l’élaboration des modèles de développement pour la durabilité des oasis et des zones de montagne.

A signaler que le présent congrès est organisé en partenariat stratégique avec la Fondation du Grand Ouarzazate et avec l’Appui du Conseil Régional du Drâa -Tafilalet et en coordination avec l’ ANDZOA et en Collaboration Nationale avec des établissements nationaux et internationaux : La Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Mohammedia, la Faculté des Sciences et Techniques d’Errachidia, le Département de Droit à la Faculté Polydisciplinaire d’Errachidia, le Conseil Provincial d’Ouarzazate, le Conseil Communal d’Ouarzazate, le Programme National de Valorisation Durable des Ksour et Kasbah au Ministère de l'Aménagement du Territoire National, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la Ville, l’Agence du Bassin Hydraulique de Ziz Ghriss Guir d’Errachidia, la Direction Provinciale du Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports ( Département de Culture) d’Ouarzazate, l’Institut Spécialisé de Technologie Appliquée Hôtelière et Touristique d’Ouarzazate, le Forum National des Hautes Compétences au Maroc et Différentes Associations de la Société Civile, L’Institut du Patrimoine Culturel de l’Université Laval au Canada, l’Université Régionale de Cariri au Brésil, le Centre des Etudes en Archéologie, Arts, Sciences du Patrimoine de l’Université de Coimbra au Portugal, le Département d’Histoire Médiévale et Sciences et Techniques Historiographiques de l’Université de Granada en Espagne, l’Université Islamique de Minnesota des Etats-Unis au Sénégal, l’Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme de l’Université de Carthage en Tunisie, le Département de Développement Local à la FLSH de l’Université de Nouakchoutt Al-Aasriya en Mauritanie, le Laboratoire de Conception et de Modélisation des Formes et des Ambiances Architecturales et Urbaines de l’Université Mohamed Khider Biskra en Algérie, le Géoparc Araripe au Brésil, l’Etablissement de l’Enseignement Supérieur et de Formation Spécialisée en Archéologie, Patrimoine et Tourisme à Strasbourg en France, la Fondation Casa Grande Memorial de Homen Cariri au Brésil, et le Forum Maghrébin pour la Communication et le Dialogue des Cultures en Tunisie.

Le 1102/2020

Source Web Par Aziz Bentaleb Bentaleb

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Un dinosaure endormi au Sud Est du Maroc

Un dinosaure endormi au Sud Est du Maroc

Il y a des belles histoires dont l’épilogue se fait attendre comme pour susciter plus encore le désir d’un jour goûter aux bienfaits de la providence qui...

La reprise se confirme à Ouarzazate

La reprise se confirme à Ouarzazate

Les efforts de promotion déployés par la Province de Ouarzazate  et les professionnels du tourisme en collaboration avec l’office National Marocain du Tour...

Inondations mortelles dans le Sud

Inondations mortelles dans le Sud

Les inondations provoquées par les fortes pluies qui se sont abattues ces derniers jours à Taroudant et Ouarzazate ont causé la mort de six personnes, selon ...