Cluster solaire. Un bon bilan en 2019

Cluster solaire. Un bon bilan en 2019

Lors de son conseil d’administration tenu le 23 décembre dernier, le Cluster solaire a présenté ses réalisations pour l’année 2019.

Ainsi, au terme de cette année, ledit Cluster dispose de 130 membres, il a noué 10 partenariats et a engagé une levée de fonds de 15 MDH. Le conseil d’administration a procédé à la nomination de Rachid Bayed, secrétaire permanent du Cluster solaire et à l’approbation des comptes dudit cluster ainsi que de son plan d’action et son budget 2020. Il est à noter que le cluster solaire a également lancé des programmes phares durant l’année 2019 comme le label Taqapro en partenariat avec AMEE et AMISOLE pour la labellisation des installateurs photovoltaïques au Maroc, le programme Green Business Booster avec le soutien de la SFI pour l’accès au financement vert et le programme CSP indUse en partenariat avec la Banque mondiale pour la promotion et le soutien de projets autour de la technologie CSP à usage industriel.

De plus, ledit Cluster solaire a été retenu parmi plus d’une dizaine de clusters au Maroc dans le cadre d’un appel à projet lancé par le ministère de l’Industrie et la GIZ dans le cadre du programme TAM III (Taahil Al Mukawalat). Un programme d’accompagnement qui vise à apporter un support technique au Cluster et ses membres en matière de coaching, formation, etc. (besoins préalablement définis). L’objectif étant de promouvoir l’innovation technologique mais surtout de stimuler le développement de projets collaboratifs innovants. Le Cluster solaire a signé aussi un contrat de financement avec la Fondation Drosos dans le cadre du financement d’un projet favorisant l’entrepreneuriat vert.

Ce projet a pour objectif de favoriser l’employabilité des jeunes dans les métiers des technologies vertes. 105 entrepreneurs venant de l’ensemble du pays développeront leurs capacités à travers un programme d’incubation «Apprendre à entreprendre Green» qui consiste à accompagner les jeunes à la fois sur le plan technique et financier pour une durée moyenne d’un an pour l’incubation et de trois mois pour l’accélération.

Le cluster a également présenté ses réalisations en termes de renforcement des compétences des entreprises du secteur à travers les formations organisées et la mise à disposition de logiciels clés, l’organisation d’évènements BtoB notamment la mise en relation entre entreprises marocaines membres du Cluster et les donneurs d’ordre du projet Noor Midelt (EDF et TSK), l’accompagnement de plus de 50 startups opérant dans les technologies vertes au sein du «Green Business Incubator» et le financement de 26 d’entre elles, la prise en charge des membres pour assister à des salons internationaux dans le secteur des ENR, la mise en place de plusieurs projets pilotes tels que le projet de mobilité électrique au niveau de l’arrondissement Rabat Agdal, le village solaire intégré d’ID Mjahdi à Essaouira…

Le 15 Février 2020

Source web Par Les Eco

Les tags en relation

 

Les articles en relation