Le plus grand des barrages du Sud avance bien

Le plus grand des barrages du Sud avance bien

Les travaux de réalisation du plus grand barrage des provinces du Sud avancent bien. Le chantier du barrage Fask, situé à 30km à l’est de la ville de Guelmim) affiche aujourd’hui un taux d’avancement de 22%.

Selon Abdelkarim Ait Ihdad, chef d’aménagement de ce projet, les travaux de cet ouvrage hydraulique, qui ont démarré en 2018 pour un coût estimé à 1,5 milliard de dhs, avancent à un rythme “rapide” et sont désormais au stade des installations industrielles.

Avec une capacité de 79 millions de m3, ce barrage va irriguer les terres agricoles, assurer l’approvisionnement en eau potable de Guelmim et sa région, améliorer la nappe phréatique locale et protéger la région des inondations, a ajouté l’ingénieur principal en charge du projet.

En outre, Ait Ihdad a mis en avant les techniques utilisées pour accélérer la réalisation des travaux du barrage Fask, citant la technique du béton compacté au rouleau (BCR), qui allie la performance du béton conventionnel à la simplicité de l’asphalte.

La valeur du BCR est d’autant plus grande que sa longévité est supérieure et qu’il coûte moins cher que le béton conventionnel, a-t-il dit, rappelant que le Maroc est classé cinquième au monde dans l’utilisation de cette technique dans la construction de barrages.

Pour sa part, Abdallah Aouli, ingénieur consultant au Laboratoire public d’essais et d’études (LPEE), a souligné que le LPEE assure le suivi de la qualité des matériaux utilisés sur cet ouvrage en vue garantir la qualité et la durabilité du barrage.

Il s’agit également de fournir de l’assistance technique au maître d’ouvrage dans les choix des matériaux et des solutions techniques, a-t-il fait remarquer, ajoutant le LPEE intervient au moment des études et de l’exécution.

Le 13 Février 2020

Source web Par Les Eco

Les tags en relation

 

Les articles en relation