Coronavirus: 300 millions d’élèves hors des écoles source d’inquiétude pour les Marocains

Coronavirus: 300 millions d’élèves hors des écoles source d’inquiétude pour les Marocains

Plus de 300 millions d’élèves à travers le monde restaient cette semaine sans cours, privés de classe à cause de l’épidémie du coronavirus. En Iran, les autorités ont annoncé la fermeture des écoles pour un mois et l’Italie se retrouve avec 8,5 millions d’élèves et étudiants hors des classes. Au Maroc, cette nouvelle provoque énormément d’inquiétudes.

A cause de la vitesse fulgurante à laquelle le coronavirus se répand à travers le monde, les Etats ont pris des mesures strictes pour éviter que le nombre de personnes touchées par l’épidémie ne continue de grimper. Ainsi, les lieux de rassemblements sont à éviter, les déplacements limités, et les écoles fermées pour 13 pays.

En Italie, considéré comme le premier foyer européen où se trouve le coronavirus avec plus de 107 morts et 3.089 cas selon les derniers chiffres communiqués mercredi, toutes les écoles et universités ont fermé leur portes dès jeudi et cela jusqu’au 15 mars laissant 8,5 millions d’élèves et étudiants italiens hors des classes.

Plongés dans l’inquiétude après la révélation d’un deuxième cas dans un état grave au Maroc, tous deux en provenance d’Italie, les citoyens marocains paniquent à l’idée que les MRE d’Italie ne décident de venir au Maroc pour profiter de « vacances » à cause de la fermeture des écoles.

Sur les réseaux sociaux, à l’instar du Japon qui s’apprête à imposer la quarantaine aux personnes en provenance de Chine ou de Corée du sud, tout en demandant aux touristes de ces deux pays de ne pas se rendre au Japon et en suspendant les visas, les internautes marocains ont appelé les Marocains résidant en Italie à ne pas se rendre au Maroc.

Malgré l’ampleur de l’épidémie, les voyages par voies aérienne et maritime depuis les pays européens reconnus comme grands foyers du coronavirus, suivent leur cours normal. Les autorités vont-elles prendre en compte les doléances des Marocains au vu des grands risques générés par l’arrivée de voyageurs en provenance des pays européens touchés par le coronavirus en suspendant les liaisons ou en appelant les ressortissants marocains établis dans ces pays là à s’abstenir de venir au Maroc durant cette période?

L’opinion publique est sans appel, et même les médecins s’insurgent contre l’absence d’efficacité des dispositifs de contrôle aux frontières. A ce titre, et étant donné que les caméras thermiques ne sont pas fiables à 100%, les Marocains appellent, au moins, à ce que les personnes en provenance de foyers de contamination soient mises en quarantaine. Pour rappel, la deuxième victime touchée par le coronavirus au Maroc, est entrée sur le sol marocain le 25 février et son cas n’a été découvert que le 5 mars.

En Corée du sud, qui est en période de vacances scolaires, les autorités du pays, deuxième plus grand foyer de l’épidémie dans le monde à cause d’une église où a démarré l’épidémie, ont décidé de prolonger la période de vacances de trois semaines dans les écoles et les crèches. Le pays d’Asie compte actuellement 5.733 cas dont 35 décès.

En Iran, les heures de travail dans les administrations ont été revues à la baisse, les établissements scolaires ont été fermés pendant un mois et tous les événements culturels et sportifs suspendus. Le pays compte actuellement 2.922 cas, et enregistre 107 décès dû au coronavirus.

Le 03 Mas 2020

Source web Par Hespress

Les tags en relation

 

Les articles en relation