Global Entrepreneurship Monitor 2020 : le Maroc gagne 13 places dans le classement

Global Entrepreneurship Monitor 2020 : le Maroc gagne 13 places dans le classement

Le Maroc a gagné 13 places dans le classement du rapport mondial 2019/2020 du Global Entrepreneurship Monitor (GEM) présenté à Miami ce 3 mars 2020. L’étude révèle une forte accélération de la dynamique entrepreneuriale passant de 6,7% à 11,4%. Le pays améliore ainsi de manière significative son classement à l‘échelle internationale (24ème/50 pays) et continue à présenter des indicateurs assez élevés en matière de culture entrepreneuriale bien que 27% seulement de la population adulte active (18-64ans) estime qu’il est facile de créer une entreprise au Maroc.

Grâce à une amélioration significative de son taux d’activité entrepreneuriale (TAE), qui est passé de 6,7% à 11,4%, le Maroc se hisse au 24e rang sur les 50 pays participants, représentant plus de 85% du PIB mondial. Cette performance témoigne des avancées réalisées au niveau des conditions cadres de l’écosystème de l’entrepreneurial et confirme les progrès du Royaume dans les classements mondiaux dont celui du Doing Business (52e rang).

A l’échelle mondiale, les résultats du GEM ont confirmé que la majorité des entrepreneurs sont motivés par l’opportunité.

Plus de huit personnes sur dix ayant démarré une nouvelle entreprise en Iran, au Qatar, au Pakistan, en Inde et en Italie ont indiqué que la création de richesse ou l’amélioration de revenus les avait motivées. Les femmes sont plus nombreuses à entreprendre pour « marquer la différence dans le monde » alors que les hommes cherchent davantage à améliorer leurs revenus, ou à poursuivre une tradition familiale.

Les six niveaux les plus élevés de TEA se trouvent tous dans la région de l'Amérique latine et des Caraïbes.

Le TEA varie de 5% ou moins en Italie, au Pakistan, en Pologne, à 11,4% au Maroc et à bien plus de 35% au Chili et en Équateur.

Moins de 2% des adultes dirigent des entreprises établies (3ans et plus) à Porto Rico, en Égypte, au

Mexique et à Oman, contre 20% à Madagascar, 16% au Brésil, 15% au Guatemala, en Équateur, 14% en Grèce et 7,9% au Maroc.

La Suisse est en tête des pays pour la facilité de démarrage et de développement des entreprises.

L'année dernière, GEM a introduit le « National Entrepreneurship Context Index (NECI) », une mesure de la facilité de démarrage et de développement des entreprises. La Suisse est en tête de ce classement suivie de près par les Pays-Bas, le Qatar, la Chine et les Émirats arabes unis. Le Maroc est classé 45ème sur les 50 pays participants.

Les données de NECI sont dérivées de l’enquête nationale auprès des experts (NES) où les experts nationaux sont invités à évaluer l'environnement national de l'entrepreneuriat en termes de 12 conditions-cadres définies par GEM.

L'infrastructure physique est universellement considérée comme la condition-cadre la plus développée pour soutenir l'entrepreneuriat.

L'entrepreneuriat des salariés s'impose dans certains pays, mais pas encore à l'échelle mondiale.

Les entreprises valorisent de plus en plus les compétences entrepreneuriales des employés. Aux Émirats Arabes Unis, au Royaume-Uni et en Australie, plus de 8% des adultes employés sont impliqués dans des activités entrepreneuriales, contre moins de 1% dans 16 des 50 économies (0,3% au Maroc).

Le 06 Mar 2020

Source web Par Le Matin

Les tags en relation

 

Les articles en relation