Coronavirus. Maintenir ou pas la prière du vendredi ? Réflexion en cours

Coronavirus. Maintenir ou pas la prière du vendredi ? Réflexion en cours

Avec le renforcement des restrictions marocaines pour contenir la propagation du coronavirus, la question des prières collectives et du risque de contamination dans les mosquées est posée.

Samedi soir, au cours de son interview sur les chaînes de télévision, le chef du gouvernement Saâdeddine Elotmani a indiqué que la question du maintien ou pas de la prière du vendredi est en cours d'examen.

"Prévenir un mal passe avant la recherche d'un bien". Telle est la règle légale (au sens religieux du terme) qui guidera probablement la décision finale concernant le maintien ou pas de la prière du vendredi par ces temps difficiles où le Maroc combat la propagation du virus SARS-Cov-2.

A chaque annonce de nouvelle restriction par les autorités marocaines, la question des prières collectives est posée par une partie de l'opinion. Ces prières doivent-elles être suspendues et les mosquées fermées ?

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a instauré des règles plus rigoureuses en matière de désinfection des mosquées. Dans les prêches du vendredi dernier, les fidèles ont été sensibilisés au coronavirus, à ses modes de transmission et à la nécessaire distanciation, ainsi que le respect le plus strict de l'hygiène notamment des mains.

Les prières collectives sont effectuées par rangées bien alignées, épaule contre épaule.

Vendredi dernier, plusieurs sources nous ont signalé avoir remarqué une certaine baisse de fréquentation de la grande prière.

Il y aura certainement une décision avant vendredi prochain et au vu de l'évolution de la situation épidémiologique.

Le 14 Mars 2020

Source web Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation