Covid-19 et impôts: l’administration fiscale optera-t-elle pour un report des échéances de fin mars?

Covid-19 et impôts: l’administration fiscale optera-t-elle pour un report des échéances de fin mars?

Le coronavirus bousculera-t-il le rendez-vous de fin mars avec l’administration fiscale? Éléments de réponse.

Le coronavirus est en train de faire vivre aux entreprises des moments très difficiles. Et, face à cette situation, nombre d’entre elles et d’experts-comptables demandent aux autorités d’opérer un réaménagement de l’échéancier fiscal.

Pour L’Economiste, qui s’intéresse au sujet dans sa publication de ce mercredi, cette requête devient une urgence au vu de la situation qui prévaut actuellement. Le journal rapporte que plusieurs parlementaires viennent de saisir le ministre des Finances à ce sujet. En plus des contraintes générées par la préparation des bilans, l’épidémie et les mesures de prévention compliquent la tâche des professionnels, souligne aussi L’Economiste. «Plusieurs cabinets ont décidé de fermer parce que leurs collaborateurs sont obligés de rester avec leurs enfants à la maison. Pour les structures ouvertes, il est devenu difficile d’organiser des séances de travail avec les clients pour valider les déclarations, soit parce qu’ils sont bloqués à l’étranger, soit parce qu’ils limitent leurs déplacements», explique Mohamed El Yacoubi, président de l’Organisation professionnelle des comptables agréés.

Le journal explique aussi que les précautions préconisées par les pouvoirs publics poussent certains collaborateurs à refuser les documents papier émanant de leurs clients pour éviter d’être contaminés. Soulignons que les conditions de travail des professionnels des chiffres, comme dans la plupart des domaines, ne permettent plus d’effectuer correctement les diligences relatives aux déclarations fiscales. «Dans ces conditions, qui doit assumer la responsabilité en cas d’incohérence?», s' interroge un expert-comptable qui, cité par le journal, ajoute que tout cela pousse les professionnels à demander un report des échéances prévues d’ici le 31 mars, notamment la déclaration et le paiement de l’IS au titre de l’exercice 2019, de l’acompte de l’IS du 1er trimestre 2020, de l’IR et de la TVA.

Le 17 Mars 2020

Source web Par Le 360

Les tags en relation

 

Les articles en relation