Fonds de gestion du Covid-19: Plus de 26 milliards de DH déjà mobilisés à date

Fonds de gestion du Covid-19: Plus de 26 milliards de DH déjà mobilisés à date

Entre la contribution à venir du budget général de l'Etat et les dons déjà annoncés par les personnes morales et même physiques, le Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du coronavirus dépassera largement le montant annoncé de 10 milliards de DH. Le point.

La création du Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du coronavirus, devant être doté d'une enveloppe de dix milliards de DH, a été annoncée le dimanche 15 mars. En deux jours, le décret portant création du fonds a été signé et publié au Bulletin officiel.

En marge de l'annonce de création, le Roi Mohammed VI a donné ses instructions pour que le Fonds Hassan II débloque un milliard de DH.

Le décret précise, quant a lui, que l'amende de 3,3 MMDH décidée par l'ANRT contre Maroc Telecom sera versée dans ce fonds. 

Précision de taille: Les 10 MMDH annoncés au début seront puisés dans le budget général de l'Etat, en dehors des dons.

"Quand on parle d'un fonds de dix milliards de dirhams, c'est le montant qui sera mobilisé du budget général de l'Etat à travers les ressources ordinaires ou exceptionnelles (amendes de IAM, ndlr) pour la gestion du compte", précise Mohammed Benchaâboun, ministre de l'Economie et des Finances lors d'une réunion tenue ce mercredi 18 mars avec les députés de la commission des Finances à la chambre des représentants.

Autrement dit, tous les dons annoncés depuis le mardi 17 mars sont à additionner aux 10 MMDH.

Les annonces de dons se poursuivent. L'Etat a même donné la possibilité aux personnes physiques de déposer leurs dons directement sur le compte du Fonds.

Pour avoir une idée approximative (car certains dons ou contributions ne sont pas chiffrés, d'autres ne sont pas annoncés) à jour du montant global déjà sécurisé, nous actualiserons cet article au fur et mesure des annonces.

A date, le montant global devrait dépasser largement les 26 MMDH, en prenant en compte les dons dont les montants n'ont pas été communiqués et ceux des personnes physiques.

- Le Budget général de l'Etat : 10 MMDH dont l'amende contre Maroc Télécom.

Les contributions publiques :

- Fonds Hassan II : 1 MMDH.

- Contribution des régions :  1,5 MMDH.

- OCP : 3 MMDH

- CDG : 1 MMDH

- Agence nationale de la conservation foncière : 1 MMDH

- Le Crédit Agricole : 200 millions de DH

- Tanger Med : 300 millions de DH

- Marsa Maroc : 300 millions de DH

- ONDA : 200 millions de DH

- MDJS : 100 millions de DH

- Al Barid Bank : 100 millions de DH

- Barid Al-Maghrib SA : 53 millions de DH

- SNTL : 50 millions de DH

- DGSN et DGST : 40 millions de DH

- Onhym : 10 millions de DH

Les dons privés :

- Al Mada : 2 MMDH

- Bank Of Africa : 1 MMDH

- Afriquia : 1 MMDH

- BCP : 1 MMDH

- MAMDA : 500 millions de DH

- Groupe Label'vie : 50 millions de DH

- CIH : 150 millions de DH

- Petrom : 100 Millions de DH

- Cosumar : 100 Millions de DH

- Winxo : 100 millions de DH

- Société générale : 110 millions de DH

- Atlas Sahara : 15 millions de DH

- Azura : 25 millions de DH

-  GIE des promoteurs immobiliers de Dar Bouazza/Oulad Azzouz : 20 millions de DH.

- Novatis group : 10 millions de DH.

- Lamalif Group : 2 millions de DH

- KLEM : 2 millions de DH

- Medi1 radio et télévision : 2 millions de DH

- Holmarcom : Montant non communiqué

- Vivo Energy : Montant non communiqué

- Axa : Montant non communiqué

Les associations et fondations  :

- L'association Attakafoul des employés de la DGAPR : 1 million de DH

- Le barreau de Casablanca : 2,5 millions de DH

- La Fondation Mohammed V pour la Solidarité : 10 millions de DH

- La Fisa : 1 million de DH

- L’Agence de développement social : 1 million de DH

- L’Association des œuvres sociales des employés de la Fondation de la mosquée Hassan II de Casablanca : 250.000 DH

- La fondation Miloud Chaabi : montant non communiqué.

Les personnes physiques :

- Moulay Hafid Elalamy : 200 millions de DH

- Anas Sefrioui : 200 millions de DH

- Les membres du gouvernement : un mois de salaire

- Les parlementaires : un mois de salaire

- Les secrétaires généraux des ministères : un mois de salaire

- Les présidents des universités publiques et privés: un mois de salaire

- Les conseillers du roi et chargés de mission: un mois de salaire.

- Les walis et les gouverneurs : un mois de salaire.

- Les juges : la moitié de salaire d'un mois

- Les responsables de l'administration centrale du ministère de la justice et les membres du cabinet : la moitié de leurs salaires d'un mois.

- La Haute autorité de la communication audiovisuelle : Les indemnités du mois de mars de la présidente, le directeur général et les membres du Conseil

- Le délégué général à l'administration pénitentiaire : un mois de salaire

- Les magistrats de la Cour des comptes : un mois de salaire pour les président des chambres et présidents des cours régionales. La moitié de salaire d'un mois pour les reste des magistrats.

- Les directeurs centraux et régionaux du ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts :  un mois de salaire

- L'inspecteur général et les directeurs de l'administration centrale du ministère de l'Energie ont décidé de contribuer : la moitié du salaire d'un mois.

- Le président, le secrétaire général et les quatre vices-présidents du Conseil de la concurrence : Un mois de salaire.

- Les membres conseillers du conseil de la concurrence :  Les indemnités qui leur sont versées lors leur présence à une session de l’assemblée générale

- Les hauts responsables du Haut-commissariat au plan : un mois de salaire

- Les cadres du ministère de l'Emploi et des institutions publiques : un mois de salaire

- Le président, le secrétaire général et les directeurs de l'ACAPS : un mois de salaire

- Les présidents-directeurs généraux et les directeurs généraux des offices et entreprises publiques stratégiques : un mois de salaire

- Les présidents, directeurs généraux des institutions du secteur de l'énergie, des mines et de l'environnement : un mois de salaire

- Le directeur général de l’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (Amssnur) : un mois de salaire

- Le secrétaire-général et les présidents de départements de l'Amssnur : respectivement, à hauteur de 50 et 25% de leur salaire mensuel

- Les cadres et employés, à l'échelle centrale, régionale et provinciale, ainsi que les responsables des départements de la Culture, de la Jeunesse, des Sports et de la Communication et des institutions qui relèvent de ces départements : un mois de salaire

- Les dons des particuliers et des MRE.

Les mécanismes et les dates de déblocage des dons notamment ceux des entreprises publiques et privées qui contribuent avec des montants conséquents n'ont pas été détaillés.

Certaines structures pensent débloquer les fonds en deux fois. Quoi qu'il en soit, valeur aujourd'hui, il s'agit encore de déclarations d'intention. Des contacts entre les entités donatrices et le ministère des finances ou Bank Al Maghrib chez qui le compte est ouvert se feront certainement dans les jours qui suivent.

D'ailleurs, le ministère de l'économie et des finances a communiqué largement sur le numéro de compte où les contributions doivent être versées.

Il s'agit du compte RIB ouvert sur les livres de Bank Al Maghrib/ Rabat au nom du Trésorier ministériel auprès du ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration :

001 810 00 780 002 011 062 02 21

Lors d'une réunion à la commission des finances ce mercredi 18 mars dédiée au décret portant création du fonds, Mohammed Benchaâboun a expliqué que les particuliers ne sont pas obligés d'aller à Bank Al Maghrib pour verser leurs dons.

Ils pourront le faire directement dans le réseau bancaire et dans les agences de Poste Maroc. Il a demandé au GPBM de sensibiliser le réseau des agences et de mettre en place le processus ce mercredi même.

A charge pour ces différents intervenants d’en transférer les sommes ainsi perçues, au Trésorier ministériel auprès du ministère de l’Economie des finances et de la Réforme de l’administration en sa qualité de comptable assignataire de ce compte.

Le ministre de l'Economie et des finances a promis que "le montant total des dons sera annoncé dans quelques jours quand le ministère aura une idée plus globale sur le montants collectés".

"Il y a des entités et des personnes qui ont annoncé leurs dons et d'autres qui n'ont pas voulu médiatiser leur contribution", a-t-il affirmé.

Le 20/03/ 2020

Source web Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation