MRE: Les zones d’ombre de l’opération Marhaba

MRE: Les zones d’ombre de l’opération Marhaba

L’opération Marhaba a commencé à alimenter les rumeurs les plus folles, allant jusqu’à annoncer son annulation pure et simple. Frontières fermées, flottes aériennes et maritimes à l’arrêt, le dispositif habituellement dédié à l’opération est au chômage technique depuis plusieurs semaines et nul ne sait comment il pourra redémarrer. Pour le moment, aucune annonce officielle ne permet de confirmer ou d’infirmer ces rumeurs. Mais selon plusieurs sources, les études et les préparatifs vont bon train, même si personne n’est en mesure d’avancer une date ou la forme qu’elle prendra.

Certaines informations prédisent le maintien de la fermeture des frontières espagnoles jusqu’à septembre au tourisme (qui inclurait même les MRE) et l’option de la mise en place d’une liaison maritime directement vers la France, un scénario rendu difficile par l’esquisse du projet d’une fermeture probable des frontières de l’espace Schengen jusqu’en septembre. Le contrôle aux frontières lui aussi donnerait du fil à retordre aux autorités marocaines à l’arrivée et européennes au retour des MRE avec un surcoût qu’il faudra bien assumer. Mais la principale inconnue est la volonté (ou la capacité) des MRE installés en Europe à vouloir venir au Maroc cette année alors que la plupart des économies mondiales sont en crise. Une question qui doit tarauder l’esprit des décideurs en ce moment.

Le 13/04/2020

SOURCE WEB PAR L’économiste

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Tourisme: Trop chère Marrakech

Tourisme: Trop chère Marrakech

La saison estivale risque d’être compromise avec les prix qui flambent Les MRE, mobilisés par la Coupe du monde, moins nombreux Les touristes risquent...