Coronavirus et voyage : pourra-t-on partir en vacances cet été ? Où ?

Coronavirus et voyage : pourra-t-on partir en vacances cet été ? Où ?

L'épidémie de coronavirus se stabilise en France voire commence légèrement à diminuer. Un déconfinement progressif est prévu le 11 mai et beaucoup de Français pensent aux vacances. Pourra-t-on voyager cet été ? A l'étranger, en France, en Europe ? En train ou en avion ? Ce que dit le gouvernement à date.

L'épidémie de coronavirus ne cesse de faire des victimes partout dans le monde. Dans ce contexte de crise sanitaire, Edouard Philippe, Premier ministre de la France, a estimé qu'il est "déraisonnable" de prévoir des vacances à l'étranger cet été, lors d'une conférence de presse télévisée du dimanche 19 avril. Alors pourra-t-on partir en vacances cet été ? Si oui, dans quels pays ? Sera-t-il préférable de rester en France ? Pourra-t-on voyager en train, en avion, en bus ? Éléments de réponses.

Pourra-t-on partir en France en vacances cet été ?

"Aujourd'hui ce n'est pas le moment d'acheter un billet pour partir à l'autre bout de la planète avec toutes les incertitudes qu'on peut avoir sur ce que sera l'état de l'épidémie. On peut recommander aux Français de profiter de notre beau pays pour les prochaines vacances, ce qui aidera aussi le secteur du tourisme, si toutefois le déconfinement se tient bien dans les temps souhaités", conseille Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique, lors d'une audition de la commission des Affaires Economiques au Sénat le 7 avril. Créé sur Twitter dans ce contexte incertain et compliqué, le hashtag #CetÉtéJeVisiteLaFrance permet de trouver des idées de destinations partout en France. Toutefois, même si le confinement est levé d'ici l'été, il est possible que les accès à certains lieux publics ou à des plages soient restreints voire interdits. Par ailleurs, la mise en place de mesures barrières dans les hôtels, les campings, les villages vacances pourra également perdurer pendant l'été.

Pourra-t-on partir en vacances à l'étranger cet été ?

    Il n'est pas raisonnable d'imaginer voyager loin à l'étranger très vite.

Concernant la réservation d'un éventuel voyage, le gouvernement appelle les Français à la patience. "Je conseille aux Français la plus grande prudence sur la préparation de leurs voyages car la situation aujourd'hui est encore trop incertaine. Je leur dis d'attendre", insiste le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, le 7 avril sur FranceTVinfo. Compte tenu de la propagation incertaine de l'épidémie, "je ne peux pas vous dire ce qu'il en sera d'un voyage aux Etats-Unis, d'un voyage dans un pays africain ou asiatique, a expliqué Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement le lundi 20 avril, également sur FranceTVinfo. Et d'ajouter qu'"il serait mal aisé de dire que vous pouvez prendre un billet pour aller faire une croisière à l'autre bout du monde". De son côté, Edouard Philippe craint "qu'il ne soit pas raisonnable d'imaginer voyager loin à l'étranger très vite". Il est donc déconseillé de réserver des billets d'avion pour partir à l'autre bout du globe. Et ce pour plusieurs raisons, selon le Premier ministre : ce n'est pas "sûr que le trafic aérien pourra reprendre dans de bonnes conditions rapidement". De plus, les conditions d'entrée ou de ré-entrée sur le territoire national seront probablement "assez exigeantes vis-à-vis de ceux qui arrivent de l'étranger"

Dans quels pays sera-t-il possible de voyager ?

• Voyager en Europe ?

Si d'ici l'été, les voyages à l'étranger sont rendus possibles, il est très probable qu'ils soient limités à l'Europe, à la condition que les autres pays européens ouvrent également leurs frontières cet été, ce qui est loin d'être sûr pour le moment. Selon le gouvernement, seuls les pays de l'Espace Schengen (soit les 26 Etats européens, dont le 22 membres de l'Union Européenne) pourraient éventuellement rouvrir leurs frontières à partir du 11 mai. Mais même pour les pays ayant amorcé leur déconfinement comme l'Autriche ou le Danemark, l'agenda de la réouverture des frontières reste encore très flou.

⇒ Les 26 pays de l'Espace Schengen : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, République Tchèque.

• Voyager hors Europe ?

Voyager hors Europe semble être pour le moment très compromis, selon le gouvernement. En effet, lors de son allocution du lundi 13 avril, Emmanuel Macron a abordé la question du maintien de la fermeture des frontières avec les pays-non européens "jusqu'à la mi-juillet au moins". Par ailleurs, un certain nombre de pays interdisent pour le moment l'accès aux étrangers.

⇒ Pays qui ont suspendu leurs liaisons aériennes et maritimes en provenance et à destination de la France jusqu'à nouvel ordre (liste non exhaustive) : Saint-Marin, Andorre, Luxembourg, Irlande, Espagne, Belgique, Etats-Unis, Portugal, Qatar, Italie, Pays-Bas, Islande, Norvège, Suède, Israël, Singapour, Estonie, Suisse, Panama, Turquie, Serbie, Bahreïn, Allemagne, Canada, Emirats Arabes Unis, Moldavie, Danemark, République Tchèque, Equateur, Autriche, Finlande, Roumanie, Chili, Russie, Pérou, Iran, Arabie Saoudite, Pologne, Brésil, Ukraine...

⇒ Pays dont les frontières sont actuellement ouvertes : Japon, Royaume-Uni, France, Croatie, Saint-Pierre-et-Miquelon, Uruguay, Paraguay, Irak.

⇒ Les 15 pays les plus touchés par l’épidémie à date (nombre de contamination le plus élevé) : Etats-Unis, Espagne, Italie, Allemagne, Royaume-Uni, France, Turquie, Iran, Chine, Russie, Belgique, Brésil, Canada, Pays-Bas et Suisse.

Pourra-t-on prendre le train cet été ?

Lors de son audition au Sénat le mercredi 15 avril, Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF, a évoqué les modalités de reprise du trafic ferroviaire. Parmi ses objectifs :

    20% des TGV devraient rouler d'ici fin mai

    50% des TGV devraient rouler d'ici juin

    100% des TGV devraient rouler d'ici juillet.

    La reprise devrait être plus rapide pour les TER, RER et Transiliens.

Si la reprise du trafic se fera progressivement à partir du 11 mai, le PDG de la SNCF souhaite néanmoins l'obligation du port de masques pour les passagers des trains dès la levée du confinement. Il s'engage à mettre à disposition pour les voyageurs du gel hydro-alcoolique dans les gares, à la sortie des quais et dans chaque toilettes des TGV et prévoit une désinfection totale et systématique des rames.

Pourra-t-on prendre l'avion cet été ?

    Pour le moment, l'offre de transport aérien est très réduite.

Selon les informations transmises par Edouard Philippe ce dimanche 19 avril, le trafic aérien, actuellement quasiment suspendu en France, n'est pas sûr de reprendre dans de bonnes conditions rapidement. Pour espérer voyager en avion, il faudra réunir plusieurs conditions : 1/ que les pays rouvrent leurs frontières, 2/ qu'ils lèvent leurs restrictions de déplacement, et 3/ que les compagnies aériennes reprogramment leurs rotations, premièrement leurs vols domestiques, et deuxièmement leurs vols long courriers. Pour le moment, l'offre de transport aérien est très réduite. Air France a par exemple une activité évaluée à moins de 5% de ses capacités. Par ailleurs, la totalité des aéroports parisiens sont fermés jusqu'à nouvel ordre : seul l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle étant ouvert et l'aéroport d'Orly étant fermé jusqu'à nouvel ordre. Dès la levée du confinement :

    Air France prévoit de reprendre progressivement son activité aérienne, en privilégiant d'abord ses vols nationaux puis espère d'ici juillet assurer 30% de ses vols.

    "Les compagnies aériennes prévoient 50% de leur capacité par rapport à avant", précise Didier Arino, responsable du cabinet Protourisme à Cnews.

Pourra-t-on prendre les bus ou les taxis ?

La plupart des compagnies de bus ont réduit leur offre de transport, avec la fermeture des établissements scolaires, la mise en place massive du télétravail et la baisse considérable de clients. Par exemple, Keolis, groupe détenu par la SNCF qui exploite plus de 80 réseaux de transports dans toute la France calque la fréquence de ses bus sur celle des mois d'été. Autrement dit, les bus circulent dans toutes les villes de France, même si leur passage est réduit. Toutefois, des mesures barrières doivent être scrupuleusement respectées :  la vente à bord de titres de transport par un agent de l'entreprise est suspendue, une désinfection de véhicule doit être réalisée une fois par jour, le conducteur doit être séparé des voyageurs d'au moins un mètre les voyageurs ne doivent pas utiliser la porte avant pour descendre et monter dans le bus

Quant aux taxis, ils sont autorisés à circuler à condition de respecter tout un lot de mesures sanitaires définies dans un décret publié au Journal Officiel le 24 mars, dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire déclaré en France : aucun passager ne peut s'asseoir à côté du conducteur, la présence de plusieurs passagers est admise aux places arrières, le véhicule doit être en permanence aéré, les passagers doivent emporter tous leurs déchets, le conducteur doit procéder au nettoyage désinfectant du véhicule au moins une fois par jour. A noter que le conducteur est autorisé à exercer son droit de retrait et à refuser l'accès du véhicule à une personne présentant des symptômes d'infection au Covid-19.

Frontières avec la France : fermées ou ouvertes ?

Des frontières fermées se traduisent par l'impossibilité pour les ressortissants des pays qui n'en font pas partie d'entrer en France sauf exception – par exemple s'ils ont leur résidence permanente en France. Les ressortissants français et les ressortissants européens, de l'un des pays mentionnés, peuvent, avec leurs ayants droits, continuer d'entrer sur le territoire national et rejoindre leur domicile. Depuis le début du confinement le 17 mars 2020, l'Europe a fermé ses frontières et les déplacements transfrontaliers pas indispensables au sein de l'Union Européenne ne sont pas autorisés.

France-Italie

La frontière entre la France et l'Italie n'est pas fermée, bien que des contrôles systématiques aient lieu afin de s'assurer que les déplacements des voyageurs correspondent aux dérogations prévues dans la loi. Les compagnies de transport sont tenues de garantir une distance personnelle d'1 mètre entre chaque passager et de leur fournir des masques si les passagers n'en disposent pas. Elles sont tenues de contrôler la température des passagers et de leur interdire l'embarquement en cas de fièvre. Depuis le 25 mars, seuls les Français justifiant d'une urgence absolue peuvent regagner leur domicile habituel (domicile en France ou ailleurs), mais ils sont invités à contacter leur compagnie de transport afin de vérifier que leur voyage de retour est maintenu, ou à s'adresser à leur compagnie d'assurance.

France-Allemagne

La frontière terrestre entre la France et l'Allemagne n'est pas "fermée" mais est soumise à des contrôles renforcés depuis le 16 mars 2020. Depuis le 18 mars 2020, ces contrôles renforcés des autorités allemandes sont appliqués également au trafic aérien, fluvial et maritime. Dans le cadre du confinement des populations, les déplacements et voyages non indispensables ne sont pas autorisés. En conséquence, sont uniquement autorisés :

    les retours vers la France des Français  et résidents permanents en France sur présentation de l'attestation de déplacement international vers la France métropolitaine et de l'attestation obligatoire pour tout déplacement en France.

    les retours vers l'Allemagne des Allemands et résidents permanents en Allemagne. Toutes les personnes entrant sur le territoire allemand à compter du 10 avril 2020 seront soumises à une quatorzaine obligatoire à domicile (les exceptions concernent le transport de marchandises, les transfrontaliers et les personnes en transit).

    les transits par un État Schengen vers son lieu de résidence.

France-Espagne

L'Espagne a complètement fermé ses frontières terrestres, ainsi que ses liaisons ferroviaires transfrontalières, exceptées pour les  les ressortissants espagnols, les étrangers résidant en Espagne, les travailleurs transfrontaliers, les diplomates et les personnes justifiant d'un cas de force majeure.

France-Luxembourg

La frontière entre la France et le Luxembourg n'est pas fermée, mais le passage est réservé aux travailleurs transfrontaliers. Des contrôles aux frontières sont régulièrement effectués et des restrictions de passage peuvent être mises en place. Le gouvernement luxembourgeois indique dans un communiqué du lundi 16 mars 2020, qu'il vaut mieux être muni d'un certificat officiel qui "sert de preuve de la nécessité de franchir la frontière entre la France et le Luxembourg dans le cadre de la situation Covid-19. Ainsi, sur présentation de ce certificat, les travailleurs frontaliers résidant en France seront exemptés des restrictions sur les passages frontaliers entre la France et le Luxembourg".

France-Belgique

La frontière entre la France et la Belgique n'est théoriquement pas fermée, mais des contrôles sont renforcés de part et d'autre de la frontière par les polices belge et française. Les déplacements transfrontaliers ne sont autorisés que pour les travailleurs transfrontaliers ou les transporteurs et les impératifs familiaux comme la garde d'enfants.

France-Suisse

La frontière entre la France et la Suisse est fermée depuis le 17 mars. Dans ce contexte épidémique, plusieurs postes de douane étaient fermés à la frontière franco-suisse. Depuis le lundi 20 avril, 4 points de passage vont rouvrir, annoncent les Préfets de Haute-Savoie et de l'Ain. Il s'agit des points de passage suivants : Mategnin, Soral II, Monniaz et Veigy (de 6 à 9 heures dans le sens France-Suisse et de 17 à 19h dans le sens Suisse-France).

France-Angleterre

La frontière entre le Royaume-Uni et la France n'est pas fermée, vous pouvez donc circuler mais il est très vivement conseillé de différer votre voyage. Si les ferries circulent, les compagnies de transport (train, avion) ont réduit leur offre entre les deux pays de façon importante.

Quels sont les pays fermés aux Français ?

Plusieurs pays ont décidé de fermer l'accès à leur territoire à cause de l'épidémie de coronavirus. Parmi eux :

    Les Etats-Unis : mercredi 11 mars, Donald Trump, le Président américain a annoncé la suspension de tous les voyages en provenance de l'Europe (dont la France) à destination des Etats-Unis à compter du 14 mars. En raison de la forte réduction des vols, il est conseillé aux Français en déplacement temporaire aux Etats-Unis de prendre les mesures nécessaires pour un retour en France tant que les liaisons commerciales restent ouvertes et à cet effet, de contacter leur compagnie aérienne ou agence de voyage. En plus de ces mesures, depuis le 21 mars, la frontière terrestre entre les Etats-Unis et le Canada est également fermée pour tous les déplacements à caractère non-essentiel.

    Chine : Les autorités chinoises ont décidé, à partir du samedi 28 mars 2020 de suspendre temporairement l'entrée en Chine continentale aux ressortissants étrangers, même détenteurs d'un visa ou d'un titre de séjour en cours de validité.

    Japon :  Interdiction d'entrer au Japon pour toute personne non japonaise ayant séjourné dans les 14 jours précédant son arrivée au Japon, en France. Cette interdiction s'applique également à tout Français résidant au Japon, qui souhaiterait retourner au Japon et qui aurait séjourné dans les 14 jours précédant son retour en France.

    Thaïlande : Les frontières terrestres sont fermées à l'entrée et la sortie du territoire. Les autorités thaïlandaises ont décidé la mise en place de l'état d'urgence à compter du 26 mars, interdisant, sauf exceptions très limitées, l'entrée sur le territoire thaïlandais des ressortissants étrangers. Il est recommandé aux Français actuellement en déplacement temporaire en Thaïlande de prendre les mesures nécessaires pour un retour rapide en France tant que des liaisons commerciales restent ouvertes.

    Autriche : Depuis le 16 mars, tous les vols entre l'Autriche et la France sont suspendus. Les liaisons aériennes avec la Suisse et l'Espagne ont également été interrompues.

    Russie : A compter du 18 mars 2020, aucun ressortissant étranger ne sera autorisé à pénétrer en Russie, y compris les étrangers munis d'un titre de séjour temporaire.

    Turquie : Les autorités locales ont décidé la suspension, à compter du 27 mars des liaisons aériennes avec la France.

    Roumanie : A compter du 25 mars à 23 heures, les liaisons aériennes commerciales avec la France sont suspendues,

    Israël : les autorités israéliennes ont annoncé, mercredi 4 mars, l'interdiction pour les Français et les ressortissants de plusieurs autres pays européens d'entrer sur leur territoire, à moins qu'ils disposent d'un lieu permanent de résidence en Israël.

    Salvador : le Président Nayib Bukele, a donné l'ordre samedi 7 mars d'interdire l'entrée aux personnes arrivant d'Allemagne et de France.

    Inde : L'Inde ne délivre plus de visas aux ressortissants de plusieurs pays (dont la France, l'Espagne et l'Allemagne) et annule les visas en cours de validité. Les voyageurs de nationalité française ou en provenance des aéroports français ne sont plus admis en Inde.

    Jordanie : À partir du 14 mars, les voyageurs français ne seront pas autorisés à entrer sur le territoire, "à l'exception de ceux présentant un certificat de non infection au Covid-19, authentifié par les autorités françaises", indique France Diplomatie.

    Liban : les voyageurs venant de France ne sont plus autorisés à entrer au Liban à partir du 11 mars. Le pays a fermé son aéroport international de Beyrouth, ses ports et ses frontières terrestres à partir du 18 mars.

    Kazakhstan : les Français ne sont plus autorisés à entrer sur le territoire kazakhstanais à partir du 11 mars 2020.

    Iran : la quasi-totalité des compagnies aériennes internationales ont annulé ou suspendu leurs vols en provenance ou à destination de l'Iran, y compris en transit.

    Sri Lanka : Le 13 mars, les autorités locales ont annoncé que tous les voyageurs en provenance ou ayant transité au cours des 14 jours précédents par la France seront interdits d'entrée sur le territoire sri lankais à compter du 15 mars, 23h59.

    Arabie Saoudite : Afin de lutter contre la propagation de ce virus, les autorités saoudiennes ont annoncé, le 14 mars, la fermeture totale des frontières du Royaume pour une durée de 15 jours à compter du dimanche 15 mars (renouvelable).

    Kenya : Les autorités locales ont décidé d'interdire l'accès au territoire à toute personne en provenance d'un pays ayant des cas déclarés de COVID-19, dont la France fait partie.

    Ile Maurice : à partir du 18 mars 2020,  aucun passager en provenance ou ayant transité par l'Union Européenne au cours des 14 derniers jours, ne sera autorisé à entrer sur le territoire mauricien. Il est recommandé aux Français non-résidents de passage de mettre fin à leur séjour et de regagner dès que possible la France.

    Qatar : A compter du 19 mars inclus, pour une durée de 14 jours renouvelable, l'entrée sur le territoire qatarien n'est plus possible pour personne, sauf pour les Qatariens.

    Argentine : Depuis le 15 mars : interdiction d'entrée en Argentine (par voie aérienne, terrestre ou maritime), pour tous les étrangers non-résidents en Argentine et ayant, au cours des 14 derniers jours, séjourné ou transité par l'une des zones ou pays affectés par la circulation intense du virus dont l'Union européenne.

    Madagascar : les vols en provenance et à destination de l'Europe, de La Réunion et de Mayotte seront suspendus à partir du 20 mars pour une durée de 30 jours.

    Norvège : Les connections aériennes directes entre la Norvège et la France sont temporairement suspendues. A partir du lundi 16 mars à 8 heures, les étrangers sans permis de séjour en Norvège ne seront plus acceptés sur le territoire norvégien. La France est définie par les autorités norvégiennes comme zone à risque. Il est fortement recommandé aux Français de passage de prendre toutes les mesures nécessaires pour un retour en France par voie aérienne dès que possible et de rester confinés, en respectant les gestes barrières, jusqu'à leur départ de Norvège.

    Maroc : Les autorités marocaines ont décidé de suspendre jusqu'à nouvel ordre les liaisons aériennes et maritimes en provenance et à destination de la France. Les Français qui veulent quitter le territoire marocain sont invités à prendre l'attache de leur compagnie aérienne.

    République Tchèque : Aucun voyageur en provenance de France ne peut se rendre dans le pays.

    Pologne : Les frontières polonaises sont fermées à tous les étrangers jusqu'au 3 mai. Les connexions aériennes et ferroviaires internationales sont suspendues. Ces restrictions ne concernent pas le transport routier international.

    Par ailleurs, la Pologne a introduit des contrôles sanitaires à toutes ses frontières.

    Chypre : Les autorités chypriotes ont annoncé la fermeture des frontières jusqu'au 30 avril, sauf pour les citoyens chypriotes et les personnes disposant d'un titre de résident à Chypre ou d'une autorisation spéciale.

Zones à risque

Le 26 mars, Santé Publique France a listé les zones les plus à risque du coronavirus c'est-à-dire les départements français ou pays pour lesquels une transmission communautaire diffuse coronavirus est décrite :

    France métropolitaine : tous les départements Départements d'outre-mer : Guadeloupe, Martinique, Ile de la Réunion

    Europe : Allemagne - Andorre - Arménie - Autriche - Belgique - Chypre - Croatie - Danemark - Espagne - Estonie - Finlande - Grèce - Irlande - Islande - Italie - Lettonie - Lituanie - Luxembourg - Macédoine du Nord - Malte - Norvège - Pays - Bas - Portugal - République Tchèque - Royaume-Uni - San Marin - Slovénie - Suède - Suisse.

    Amérique : Etats-Unis d'Amérique - Equateur - Canada - Chili - Panama - Uruguay.

    Asie : Bahreïn - Brunei - Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao) - Corée du Sud - Iran - Israël - Liban - Koweït - Malaisie - Qatar - Singapour.

    Océanie : Australie - Nouvelle-Zélande

Pour les Français qui habitent à l'étranger, il est recommandé d'éviter les déplacements internationaux, et notamment de chercher à revenir sur le territoire national. A moins que des raisons impératives ne vous y contraignent. Pour les personnes qui veulent rentrer en France, elles doivent contacter les consulats et ambassades de France.

    En déplacement à l'étranger : Il est recommandé aux Français qui sont en déplacement temporaire à l'étranger, en dehors de l'Europe, de prendre les mesures nécessaires pour rentrer en France. "Si vous êtes Français, vous pouvez bien sûr, avec votre conjoint et vos enfants, continuer d'entrer sur le territoire national et rejoindre votre domicile" rassure le gouvernement sur son site. Le ministère chargé des transports a demandé aux compagnies aériennes de maintenir au maximum leurs lignes ouvertes vers la France et de modérer leurs prix.

    Pour les Français qui attendent un vol et ne disposent pas d'hébergement, un service d'urgence de mise en relation de Français bloqués à l'étranger en situation de difficulté et des Français établis hors de France se portant volontaires pouvant les accueillir est mis en place : www.sosuntoit.fr

Le 19/04/2020

Source Web Par Sante.Journaldesfemmes

Les tags en relation

 

Les articles en relation

La RAM apporte un message d’espoir

La RAM apporte un message d’espoir

A travers une capsule vidéo diffusée via les réseaux sociaux, la compagnie nationale livre à ses clients plusieurs de solidarité, de patriotisme et de forc...

« IL » EST LÀ !

« IL » EST LÀ !

Ce que tout le monde redoutait tout en espérant en secret que le Maroc serait épargné, est désormais arrivé. Le Covid-19 fait partie aujourd’hui du pa...

La RAM reçoit son 5ème Dreamliner

La RAM reçoit son 5ème Dreamliner

Le cinquième appareil Boeing 787 de Royal Air Maroc s’est posé à l’aéroport Mohammed V- Casablanca ce samedi 03 décembre. L’avion immatriculé CN-RGU...


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/portailsy/www/library/Zend/Db/Table/Abstract.php on line 1305

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/portailsy/www/library/Zend/Db/Table/Abstract.php on line 1305

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/portailsy/www/library/Zend/Db/Table/Abstract.php on line 1305

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/portailsy/www/library/Zend/Db/Table/Abstract.php on line 1305

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/portailsy/www/library/Zend/Db/Table/Abstract.php on line 1305

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/portailsy/www/library/Zend/Db/Table/Abstract.php on line 1305

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/portailsy/www/library/Zend/Db/Table/Abstract.php on line 1305

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/portailsy/www/library/Zend/Db/Table/Abstract.php on line 1305

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/portailsy/www/library/Zend/Db/Table/Abstract.php on line 1305

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/portailsy/www/library/Zend/Db/Table/Abstract.php on line 1305

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/portailsy/www/library/Zend/Db/Table/Abstract.php on line 1305

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/portailsy/www/library/Zend/Db/Table/Abstract.php on line 1305

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/portailsy/www/library/Zend/Db/Table/Abstract.php on line 1305

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/portailsy/www/library/Zend/Db/Table/Abstract.php on line 1305