Journée mondiale : La biodiversité, au cœur des enjeux planétaires

Journée mondiale : La biodiversité, au cœur des enjeux planétaires

C’est aujourd’hui que le Monde célèbre la journée mondiale de la biodiversité. Le thème choisi cette année met l'accent sur l'espoir, la solidarité et la nécessité de travailler ensemble à tous les niveaux pour construire un avenir et une vie en harmonie avec la nature : « Nos solutions sont dans la nature ». Il s’est décliné autour de trois axes durant la semaine précédant la journée internationale : les connaissances et la science (le 18 mai), l'importance de la biodiversité (du 19 au 21 mai) et un appel à l'action aujourd’hui.

Que signifie ce terme ? « La diversité biologique ou biodiversité est le terme qui désigne toutes les formes de la vie sur Terre et les caractéristiques naturelles qu'elle présente, rappellent les Nations unies sur son site ». Et d’ajouter que « cette diversité s'explique généralement en termes de la vaste gamme de plantes, d'animaux et de micro-organismes. Mais la biodiversité s'étend également aux différences génétiques à l'intérieur de chaque espèce comme, par exemple, des différences entre des variétés de plantes cultivées et de races de bétail. Les chromosomes, les gènes, et l'ADN déterminent le caractère unique de chaque individu à l'intérieur de chaque espèce ». En resumé, la biodiversité offre un grand nombre de biens et services qui soutiennent notre vie.

Pour l’UNESCO qui s’est penché, pour sa part, sur cette thématique. « La biodiversité est le tissu vivant de notre planète. Elle est à la base du bien-être humain présent et futur, et son déclin rapide menace aussi bien la nature que les hommes ».  Rappelant les résultats du rapport d'évaluation de la biodiversité mondiale (link is external) publié  en 2019 par la plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), l'UNESCO appelle une nouvelle fois que « seule une démarche transversale et ambitieuse peut permettre de construire un avenir plus durable du point de vue écologique ». Le rapport mondial a démontré la responsabilité des activités humaines dans la perte de biodiversité, qui s'élève à 75 % pour les écosystèmes terrestres. Cette évaluation a également indiqué que des solutions existent et qu'il n'est pas trop tard pour agir.

Toujours selon l’UNESCO, « il est essentiel de transformer les rôles, les actions et les relations des personnes avec la biodiversité ». Dans ce cadre, l’Organisation accompagne les  États membres et leurs populations dans leurs efforts pour enrayer la perte de biodiversité en comprenant, appréciant, sauvegardant et utilisant la biodiversité de manière durable.

Extrait du message de Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée internationale de la diversité biologique

« De fin mai à début juin, chaque année, l’UNESCO célèbre trois Journées internationales importantes, car elles sont l’occasion d’envisager ensemble les trois piliers systémiques du changement climatique : la biodiversité, l’environnement et les océans. Cette année, alors qu’une pandémie sans précédent frappe le monde depuis plusieurs semaines, ces journées offrent l’opportunité de rappeler une nouvelle fois que seule une démarche transversale et ambitieuse peut permettre de construire un avenir plus durable du point de vue écologique (…) Cette pandémie doit donc nous engager à nous penser dans ce tissu d’interdépendances et à nous mobiliser plus encore afin de nous détourner de la trajectoire destructrice dans laquelle nous sommes engagés (…)  En cette Journée internationale de la diversité biologique, formons donc le vœu que cette crise sanitaire donne une impulsion décisive à la protection de la biodiversité. »

Le 22/05/2020                                          

Source Web Par Le Matin

Les tags en relation

 

Les articles en relation