La nouvelle feuille de route du CPT El Jadida

La nouvelle feuille de route du CPT El Jadida

On a l’habitude d’associer El Jadida à son image de destination balnéaire pour estivants marocains. Or, cette destination avec son histoire, son arrière-pays et son potentiel économique son autant de valeur-ajoutées qui constituent un écosystème à valoriser, notamment via la consolidation de son infrastructure touristique. Pourquoi pas, du moment que le produit comporte d’importantes potentialités et atouts touristiques, confortés par l’attractivité de son patrimoine, de ses belles plages et la richesse de ses sites, ce qui fait d’elle une excellente destination touristique dont la revalorisation est devenue capitale.

En termes d’infrastructures touristiques, on constate que la capacité d’hébergement est insuffisante durant les vacances estivales et hétérogène dans son, marquée par l’existence de 36 établissements classés offrant  1520 chambres et 2800 lits et places  dont  29 unités sont fermées actuellement à cause de la pandémie, le reste exerce partiellement avec des effectifs très réduits du personnel.

Effet Coronavirus oblige, la fréquentation touristique à El Jadida s’est vue affectée, durant les 5 premiers mois de l’année. En effet, le nombre de nuitées réalisées, toutes nationalités confondues, a  chuté de 60% par rapport à la même période de l’année 2019, hormis janvier 2020 qui a connu une hausse de 14%.

Pour ce qui est des autres intervenants de la chaîne, on remarque qu’il n’y a que 9 agences de voyages et succursales, 7 sociétés de transport touristique, 5 guides et 16 restaurants classés dont l’activité principale est plutôt orientée service bar.

Plus généralement, le CPT El Jadida ne cesse d’œuvrer pour attirer l’attention des différents intervenants publics sur la nécessité de prêter l’attention qu’il faudrait à la destination, à travers une série de mesures pragmatiques tant au niveau de consolidation de l’acquis qu’en termes de promotion proprement dite. « La revalorisation touristique d’El Jadida nécessite l’implication de l’ensemble des parties prenantes et des acteurs dans le domaine du développement touristique (institutionnels, élus locaux, professionnels, etc.) en vue de consolider ces atouts et permettre au secteur du tourisme de devenir un véritable levier du développement économique et social. Fort heureusement, plusieurs initiatives ont été entreprises au niveau de la Province, visant, en particulier, à répondre aux attentes du tourisme, comme la mise en relief et la réhabilitation des patrimoines architectural et culturel, tels que le quartier portugais, le Moussem de Moulay Abdallah, l’ancienne ville d’Azemmour, Kasbah Boulaâouane et d’autres sites naturels, ainsi que d’autres attractions comme le Festival du Cheval, etc », précise Hamid Bella, Président du Conseil Provincial du Tourisme d’El Jadida.

Et d’ajouter que la « réhabilitation du patrimoine culturel, le renforcement des infrastructures d’accueil, l’adoption d’une formation professionnelle spécifique, le développement du tourisme rural et la consolidation d’une politique de communication sur les plans national et international sont autant d’actions à entreprendre en vue de la promotion de l’activité touristique dans cette province ».

Il rappelle également, à ce titre, qu’il tirer chapeau aux autorités locales qui ont consenti d’énormes efforts, en vue de la restauration et la réhabilitation des principaux monuments historiques dans les villes d’El Jadida et Azemmour, de la valorisation des ressources naturelles et culturelles de la Province et du renforcement des spectacles d’animation et de divertissement de nature à consolider le rayonnement de la ville d’El Jadida.

« Les qualifications touristiques, économiques  et culturelles dont  jouit la ville d’El Jadida lui permettent  de devenir  un pôle   touristique important  au  niveau  national. Il a précisé  par la suite lors d’une  déclaration faite, hier  soir, à l’occasion de l’inauguration  d’un  hôtel après sa  rénovation que les constructions  touristiques contribuent  largement   dans la  promotion de la destination touristique de la ville d’El Jadida, ajoutant  que  près de la ville se trouvent  les plus importants pôles économiques et les plus grands  aéroports du  Royaume qui  constituent  des facteurs  complémentaires qui améliorent  cette destination touristique et  économique . D’après les études réalisées sur les besoins immédiats de la région, l’ambition est plutôt focalisée sur le tourisme d’affaires, notamment via le hub de Casablanca, pour y adosser une offre city-break se basant sur le culturel et le golf, et un produit balnéaire de qualité dédié au tourisme interne », souligne le Président du CPT.

Toutefois, malgré toute la bonne volonté qui semble animer la destination, le CPT affirme qu’il y a encore beaucoup à faire pour attribuer au produit le rang qu’il mérite dans le paysage touristique national. Ayant tiré à plusieurs reprises la sonnette d’alarme, il dit disposer d’une feuille de route requérant une oreille attentive de la part du ministère du Tourisme et de l’ONMT.

D’abord, l’effort à faire selon Hamid Bella, se situe dans le renforcement de la communication et de la promotion dont la destination a besoin. Tels, explique le Président du CPT, la réalisation d’un local digne du CPT de manière à ce qu’il constitue une vitrine de l’image touristique et des ambitions du produit, la réalisation de brochures eu autres outils de communication dont le digital, mise sur pied d’un kiosque mobile de promotion, création d’événements innovants comme l’organisation d’une journée gastronomique de terroir, le Festival Street Art d’Azemmour, Festival den l’Artiste d’El Jadida, création d’un bus touristique panoramique circulant à travers les principaux circuits touristique par rotation régulière avec mise en place d’une application digitale pour les réservations, etc. il est aussi question d’un plan d’action concernant l’aménagement d’une promenade en bord de mer  dotée de 4 ou 5 stations d’ateliers de sport, aménagement d’espaces sécurisés abritant kiosques, transats, animation, restauration, sports nautiques, etc. La réhabilitation et valorisation des sites historiques et touristiques est également au cœur des recommandations du CPT, comme la Cité Portugaise : Kasbah Boulaaoune, Tazotas, Médina Azemmour, Théâtre Romain Sidi Bouzid,…

Une feuille de route qui tiendra finalement bien la route par la jonction des « efforts impliqué des professionnels, des autorités locales, des administrations ministérielles concernées, du CRT Casablanca-Settat, de l’ONMT. L’appel est lancé, à nous tous de participer activement à la dynamique de la destination », conclut le Président du CPT El Jadida. Il est, en effet, temps. Car les professionnels de la ville n’ont cessé de taper aux portes du ministère du Tourisme, de l’ONMT et du CRT Casablanca-Settat sans pour autant voir d’aboutissement à leurs doléances, pour un produit laissé à lui-même mais qui pourrait être un excellent produit Affaires, vu sa proximité de Casablanca et de l’aéroport Mohammed V, son accès autoroutier, son potentiel agro-touristique, etc. Autant d’atouts qui prédestinent El Jadida à des lendemains touristiques meilleurs…

Le 23/06/2020

Source Web Par Premiumtravelnews

Les tags en relation