Energies renouvelables : Coopération Rabat et Paris mettent un plus d'énergie dans l

 Energies renouvelables : Coopération Rabat et Paris mettent un plus d'énergie dans l

Publié le : 10.07.2011 | 16h01 Le plan solaire marocain continue de séduire. Outre les appréciations positives qu'il a suscitées depuis son lancement, doublées de l'accueil favorable de plusieurs gros investisseurs, ledit plan est en train de se consolider par des annonces qui versent dans la mise en œuvre. Les interventions de Amina Benkhadra, ministre de l'Energie, et de Mustapha Bakkoury, président du directoire de l'Agence marocaine de l'énergie solaire, lors de l'ouverture d'un colloque à Assilah, avaient bien relevé les tenants et aboutissants des ambitions marocaines en la matière. C'est dans la foulée de cet intérêt de plus en plus souligné qu'intervient, ce lundi, la visite d'Eric Besson. En effet, le ministre français de l'Industrie, de l'énergie et de l'économie numérique, qui sera accompagné d'une forte délégation, où l'on compte de grosses pointures du secteur de l'énergie, est attendu, aujourd'hui, au Maroc. Lors de sa visite, qui durera 48 heures, Eric Besson aura une série d'entretiens avec les responsables marocains, notamment le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, la ministre de l'Energie et le ministre de l'Industrie. Selon un communiqué du département français, cette visite sera l'occasion de souligner, une nouvelle fois, l'intensité du partenariat stratégique liant Rabat et Paris. De même qu'elle devra connaître la signature des accords et déclarations bilatérales. Notamment dans le domaine de l'énergie, des PME et de la compétitivité numérique. L'idée, apprend-on, d'appuyer la politique énergétique du Royaume, plus particulièrement le plan solaire, à travers la création d'un pôle d'excellence franco-marocain en la matière. On retiendra, également, qu'au menu de ce déplacement, la relance de l'Union pour la Méditerranée figurera aux premières loges. D'ailleurs, l'agence MAP indique qu'une déclaration ministérielle pour un Pacte énergétique euro-méditerranéen devra être signée à Rabat. Un pacte, apprend-on, que la France voudrait promouvoir dans le cadre de l'UPM. De même que le Syndicat français des énergies renouvelables et l'Association des industries solaire et éolienne procèderont à la signature d'un accord de coopération. SOURCE WEB Par E.B.S. | LE MATIN