Maroc : le tourisme reprendrait des couleurs dès novembre prochain

Maroc : le tourisme reprendrait des couleurs dès novembre prochain

Le secteur touristique vit l’une de ses sombres heures après la relance de ses activités. À l’instar des autres secteurs, il reste le seul qui peine à décoller et qui devrait encore attendre 3 à 5 mois pour espérer sauver cette saison touristique.

Il faudra attendre encore jusqu’en novembre prochain pour la relance du secteur touristique, plombé par la crise sanitaire. Alors que la feuille de route 2020-2022 est prête, le marché international qui représente 70 % des recettes de l’économie touristique marocaine, reste en attente de visibilité pour programmer la destination Maroc pour la saison 2020/2021 qui démarre dans 4 ou 5 mois, rapporte Challenge.ma.

Pour beaucoup de professionnels du secteur, l’absence d’intervention de l’État et de refonte de la Gouvernance du secteur risque, malgré sa résilience reconnue, d’entraîner son effondrement. Après avoir subi de plein fouet les assauts de la crise sanitaire, ce secteur-clé de l’économie nationale souffre déjà d’un manque à gagner de 8,3 milliards de DH, entre mars et mai 2020, à cause de la pandémie. Et pourtant, un an plus tôt, le secteur, qui a multiplié les bonnes performances ces dernières années comme en 2019, durant laquelle les recettes de voyages ont atteint plus de 78 milliards de DH contre 73 milliards de DH broie du noir et subit sa plus grande crise. En attendant de lancer la saison touristique prochaine, deux scénarios d’évolution et de reprise sont envisagés par la ministre de tutelle.

Selon le magazine, le premier scenario, le plus optimiste préconise, pour cette année en cours, une baisse de –70 %, ce qui signifierait que la destination Maroc ne recevrait que 4 millions de touristes (31 milliards de DH de recettes touristiques). Pour la saison 2020-2021, ce chiffre devrait atteindre respectivement 11,8 millions de touristes (70 milliards de DH de recettes touristiques) et 13,2 millions de touristes (79 milliards de DH de recettes touristiques (contre 12,9 millions en 2019). S’agissant du cas le plus pessimiste, celui-ci prévoit pour la destination Maroc 2,2 millions de touristes étrangers cette année, 8,8 millions l’année prochaine et 11,6 millions en 2021. En clair, le tourisme national devrait retrouver son niveau d’avant crise en termes d’arrivées aux postes frontières (12,9 millions en 2019) qu’en 2021.

En attendant la relance du secteur touristique, des établissements d’hébergement touristiques ont commencé à rouvrir avec 16 % de leur capacité. Ils disposent désormais d’un guide sanitaire, regroupant des recommandations et permettant de garantir la santé et la sécurité des personnes et des campagnes massives de tests des employés sont lancées. Pour l’heure, Royal Air Maroc et Air Arabia ont également relancé leurs vols avec des programmes spéciaux pour les MRE et les résidents étrangers au Maroc.

Le 17/07/2020

Source Web Par Bladi

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Risma : Du bon cru malgré la crise

Risma : Du bon cru malgré la crise

Malgré une conjoncture touristique titubante, Risma semble avoir tiré son épingle du jeu en 2016, avec une embellie durant les premiers mois de 2017, avec la...

Fouad Chraibi jette l’éponge

Fouad Chraibi jette l’éponge

Le Président de l’Association nationale des investisseurs touristiques – Anit- vient de démissionner de son poste. A l’origine de son départ, un vrai ...

Tourisme: Tanger signe un record en 2017

Tourisme: Tanger signe un record en 2017

La locomotive de la région du nord a battu un record, en 2017, en dépassant largement le million de nuitées touristiques. Outre les marchés émetteurs tradi...

Tourisme. Pourquoi le Maroc stagne ?

Tourisme. Pourquoi le Maroc stagne ?

Alors que la stratégie touristique 2020 visait 20 millions de touristes, le Maroc est encore loin du compte avec seulement 11 millions d’arrivées. La digita...